Suisse : L’initiative antiminarets menace notre économie
Écrit par Stéphanie   
Mardi, 27 Octobre 2009 04:32

Les minarets ne sont pas des missiles, contrairement à ce que laisse supposer l’affiche de campagne de l’UDC. En revanche, l’initiative populaire fédérale qui veut en interdire la construction est, selon le Conseil d’Etat, un vrai missile pointé contre notre économie. Hier, accompagné des représentants des communes de Vernier, de Carouge, du Grand-Saconnex, de Pregny-Chambésy et de la Ville de Genève, il a expliqué en quoi le scrutin du 29 novembre est dangereux pour Genève.

«Cette initiative est clairement une provocation irresponsable, a entamé David Hiler, président du gouvernement. Elle a en réalité peu de conséquences sur l’objet qu’elle traite. Mais elle a une importance symbolique qui aura un impact matériel pour Genève.»

En clair, l’économie genevoise souffrirait énormément de perdre des partenaires et des clients musulmans qui se sentiraient humiliés par le résultat de la votation. Une étude estime que 5% du produit intérieur brut est directement lié à des échanges avec le monde musulman. Et les dégâts seraient tout aussi importants pour la Genève internationale.

Il y a bien sûr également, et avant tout, des arguments moraux et juridiques pour refuser cette initiative. Elle heurte frontalement des valeurs comme le respect de l’altérité, qui fonde tous les efforts d’intégration entrepris surtout au niveau des communes, a rappelé Sandrine Salerno, conseillère administrative de la Ville de Genève.

Affiche autorisée

Mais elle viole également des droits fondamentaux, tels que la liberté de religion, l’égalité devant la loi et le principe de non-discrimination. «Interdire les minarets constituerait une insulte inexcusable envers des communautés locales bien intégrées», déplore le gouvernement. «Les communes s’opposent fermement à ce texte, qui n’a pour seul but que d’attiser la xénophobie», enchaîne Jean-Marc Mermoud, président de l’Association des communes.

David Hiler, François Longchamp et Mark Muller se sont dits prêts à mener le débat sur le fond avec les initiants. Le Conseil d’Etat a du reste préféré ne pas interdire l’affiche tant décriée car, dit-il, «nous voulons débattre, pas interdire».

10.000 emplois menacés

Mais hier, c’est l’impact économique potentiel qui a été mis en avant. Si Genève ne devait pas très largement refuser l’initiative (au minimum 60% de non), le monde musulman pourrait se détourner du canton.

L’hôtellerie, l’horlogerie, le commerce de luxe, la place financière et les entreprises genevoises actives à l’étranger en souffriraient énormément. «Or, ce sont plus de 10.000 emplois genevois qui dépendent directement de nos bonnes relations avec les pays musulmans», souligne François Longchamp. (Source)
  

 

 

Commentaires  

 
+1 #2 dealnet 2009-11-24 16:06 boycottons les chocolats suisses.

Ca fera pas de mal, on est trop gros.
Boycottons aussi les kebabs, car ils y vendent que des frites. Pas de légumes pas de fruits

ils seront coupables si en cas de conflit avec la Suisse on arrive pas à courir.

PERSO IL FAUT PARLER DU 01/03/2010 UNE JOURNEE SANS NOUS:
www.saphirnews.com/O-France,-que-serais-tu-sans-immigres_a10816.html#last_comment
Citer
 
 
+1 #1 dealnet 2009-11-24 16:06 boycottons les chocolats suisses.

Ca fera pas de mal, on est trop gros.
Boycottons aussi les kebabs, car ils y vendent que des frites. Pas de légumes pas de fruits

ils seront coupables si en cas de conflit avec la Suisse on arrive pas à courir.

PERSO IL FAUT PARLER DU 01/03/2010 UNE JOURNEE SANS NOUS:
www.saphirnews.com/O-France,-que-serais-tu-sans-immigres_a10816.html#last_comment
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques