Sénat - voile : réponse de la Sénatrice Dominique GILLOT
Écrit par Ilyess   
Dimanche, 18 Décembre 2011 16:38

Dominique GILLOT, Sénatrice du Val d'Oise et maire d'Eragny a bien voulu répondre au courrier de Karim Haddou, adressé aux sénateurs  qui allaient adopter le mercredi 7 décembre une nouvelle loi islamophobe.

De : Dominique GILLOT
Date : 15 décembre 2011 15:31
Objet : Re: Projet de loi stigmatisant les musulmans
À : Karim Haddou < Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. >

Madame, Monsieur,

Par mail circulaire, vous m’avez interpellée sur la proposition de loi visant à étendre l’obligation de neutralité aux structures privées en charge de la petite enfance.

Tout d’abord vous êtes informés que cette proposition de loi, émanant du groupe RDSE, est venue en discussion au Sénat le 5 décembre dernier et que le débat très nourri a juste permis que seul l’article 1er de la proposition de loi soit voté. La suite du texte sera examinée en janvier prochain.

Pour ma part, rappelant que ce texte ne visait aucune religion en particulier, comme nombre de mes collègues de la majorité sénatoriale de gauche, je ferai la distinction entre plusieurs points contenus dans cette proposition.

Plusieurs cas peuvent se produire :

– Le lieu d’accueil reçoit des financements publics : la règle qui s’applique aux établissements publics sous contrat doit s’appliquer ; si l’établissement ne se prévaut pas d’un caractère religieux, la laïcité s’impose.

– Le lieu d’accueil est un équipement strictement privé : si l’établissement se prévaut d’un caractère religieux, il doit informer de ce caractère propre, mais s’il reçoit des fonds publics, il doit accueillir tous les enfants sans distinction.

– Les assistants maternels ont fait l’objet de la très grande majorité des interventions. Je pense pour ma part qu’en intervenant dans la sphère strictement privée, les auteurs de la proposition ont débordé du cadre et la loi ne saurait intervenir dans le rapport contractuel entre l’employeur (les parents) et l’employé (l’assistant maternel). L’agrément précisant les aptitudes personnelles et la qualité de l’environnement d’accueil, je considère que les assistants maternels n’ont pas à préciser le niveau ni la nature de leur engagement religieux, ce qui constituerait une discrimination à l’emploi et une atteinte à la vie privée.

Voici donc résumée ma position sur un texte dont le Sénat, dans sa majorité dont je m’honore de faire partie, a décidé de s’en tenir au vote de l’article 1er.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l'assurance de ma considération.

Dominique GILLOT
Sénatrice du Val d'Oise, maire d'Eragny

 

Le 8 décembre 2011 11:56, Karim Haddou < Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. > a écrit :

Chère sénatrice,
Bonjour,
 
Je me présente, je suis citoyen français et musulman, je suis responsable d'une association (Espérance Musulmane de la Jeunesse Française) et je suis indigné par la proposition de loi de madame Laborde, soutenue par Jean Michel Baylet. Ce projet de loi consiste à étendre l'obligation de neutralité aux structures privées en charges de la petite enfance et à assurer le respect du principe de la laïcité... En résumé, interdire aux musulmanes de pratiquer leurs cultes chez elles quand elles reçoivent des enfants !!!
 
Tellement de contradiction dans ce projet de loi que l'on finit par comprendre que le seul effet souhaité ici c'est de stigmatiser les musulmans.
 
À l'heure où la crise fait rage, à l'heure ou nous vivons tous dans la peur, à l'heure où la France a besoin d'être réuni, Mme Laborde ne trouve pas mieux que de se saisir d'un bouc émissaire pour faire de lui le responsable de tous les maux de la société. Une fois de trop les musulmans sont stigmatisés et deviennent la cible permanente de projet de loi qui n'en finisse pas de restreindre leur droit le plus fondamental qui est un droit inscrit dans la DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN :
 
Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu queleur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.
 
Vous avez Madame oublier les fondamentaux ! Votre rôle à tous ici, est de garantir la justice dans notre pays et ne pas opposer laïcité et religions. La laïcité dans l'histoire a toujours protégé la liberté de culte. Aujourd'hui cette laïcité n'est plus qu'un courant religieux qui combat ses opposants. Nous observons une dérive et en tant que français musulman je ne peux accepter cela.
 
Je tenais également à vous alerter sur le fait que nous sommes tous très attentifs à cette affaire et que nos votes futurs seront réfléchis selon ce qui se passera. J'alerterai, Monsieur Ahmed Laouedj, un de vos collègues pour lui dire mon mécontentement.
 
Merci.

Cordialement
Karim Haddou

 

 

Commentaires  

 
+1 #2 Sébastien 2011-12-26 23:02 bonsoir,

est-ce que le cas s'étend également sur les personnes françaises de confessions juives et les catholiques très ferventes ? je vous laisse méditer là-dessus et notamment sur l'équité !!!!!
Citer
 
 
+2 #1 MESSAOUD-KHELLOUF 2011-12-24 07:00 Salem warlikoum
Bonjour
Cette proposition de loi est une infamie de plus pondue par une personne se sentant trop dans l'ombre, et souhaitant se mettre à la lumière des projecteurs , non par son extraordinaire intelligence mais par un lapin de plus sorti du chapeau de l'islamophobie.
Je serais pour une pétition et pour un boycottage aux votes de ce partie parmi d'autres.
Salem warlikoum
Cordialement
MMK
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques