Quand les socialistes oublient la diversité
Écrit par Ilyess   
Mercredi, 16 Novembre 2011 03:47

Contrairement à ses proclamations de promouvoir des candidats issus de l’immigration, le PS rechigne à leur confier des circonscriptions gagnables.

Ça ne s’arrange pas au PS côté diversité. Le sujet revient ce soir sur le tapis, au bureau national, à propos des investitures aux législatives de juin 2012. Et la grogne monte parmi les candidats qui ont cru aux promesses de leur parti d’avoir une Assemblée nationale plus représentative de la population française. « En termes de qualité des circonscriptions proposées, on est en dessous de ce qu’avait fait François Hollande en 2007.

Si on prend la fourchette haute, il y aura au maximum cinq élus issus de la diversité », juge un expert. Soit moins de 1% de la représentation nationale au Palais Bourbon !

Contrairement à 2007 où, pour la première fois, des circonscriptions « diversité » avaient été réservées, ce dispositif n’est pas reconduit. « Ce sera l’un des enjeux de la discussion de ce soir et il n’est pas impossible que l’on décide de geler des circonscriptions », précise toutefois Christophe Borgel, chargé des élections au PS.

Pour l’heure, même les figures socialistes les plus connues de la diversité ont bien du mal à s’imposer. Faouzi Lamdaoui, un très proche de Hollande qui n’avait été battu que de 300 voix en 2007 à Argenteuil (Val-d’Oise), a dû migrer vers la 9e circonscription des Français de l’étranger (Maghreb et une partie de l’Afrique). A Lyon, Najat Belkacem, l’ancienne porte-parole de Ségolène Royal, serait, pour l’instant, à nouveau en lice dans la difficile circonscription de l’ancien ministre UMP Dominique Perben. Malek Boutih devait atterrir dans l’Essonne… jusqu’à ce que Julien Dray, qui avait annoncé qu’il ne se représenterait pas, se ravise.

De bien minces espoirs

Membre de la direction du PS, Razzy Hammadi va rencontrer à Montreuil un contexte local compliqué. Safia Otokoré et Kader Arif, respectivement en lice dans la 3e de Côte-d’Or et la 10e de Haute-Garonne, semblent mieux partis, même s’ils devront encore passer le filtre du vote des militants. A Sarcelles, dans un contexte délétère, l’ancienne tête de liste aux régionales dans le Val-d’Oise Ali Soumaré fait l’objet d’un sévère tir de barrage du maire de la ville, François Pupponi. A Paris, tous les sortants veulent être reconduits. Enfin, quelques candidats comme Yacine Djaziri (Nanterre) ou Zina Damani (Tourcoing) sont annoncés sur des circonscriptions jugées « gagnables en cas de vague rose ».

Les espoirs sont donc bien minces. « La direction actuelle n’est pas responsable de ce qui n’a pas été fait par celle d’avant », lâche, exaspéré par ces critiques, Borgel. Ce qui ne calme en rien les intéressés. « L’enjeu n’est pas tant de faire émerger de la diversité pour en faire des responsables, mais de favoriser l’émergence de personnalités pour ce qu’elles apportent en diversité », rappelle Razzi Hammadi. « Le vrai problème n’est pas technique, il est politique : le PS veut-il, oui ou non, une Assemblée aux vraies couleurs de la France? s’enflamme Boutih. Cette fois c’est la dernière chance, après on en tirera les conséquences politiques. » Avocate et adjointe au maire de Paris, la très pondérée Seybah Dagoma approuve : « Dans tous les congrès, on fait applaudir la diversité, il est temps de passer aux actes. » Le débat ne fait que commencer.

Soure : Le parisien

 

 

Commentaires  

 
0 #9 muslimaub 2011-12-16 03:30 comme le disait Ali Romdhane,la diversité est tres diverse elle meme.
a l image des "minorités visibles" les elites de la diversité doivent,malheur eusement,faire preuve de plus d engagement,d obstination que les autres.l erreur du Ps,peut etre,a ete de donner trop d espoirs aux gens,sans parvenir a les combler,alors que le autres formations politiques n ont Jamais abordé la question,se desinterssant totalement du devenir et de la representativit é des citoyens de toutes origines.
enfin,il faudrait arreter de penser que les elus de "la diversité" sont une option ou un gage de qualité..j aimerai qu on les choisisse sur leur programme ,leurs competences,non leur couleur de peau ou origine..
Citer
 
 
+1 #8 Ali ROMDHANE 2011-11-18 13:06 Si on se complait à désigner toujours les autres comme responsables de notre propre sort on avancera jamais. Après avoir milité au PS pendant 20 ans, j'avoue que le vrai problème auquel la diversité est confrontée vient d'elle même.Premièrement, ses membres néglige l'importance de la politique au niveau local et départemental pour créer un rapport de force favorable. Deuxièmement ils manquent de culture de délibération et ils priviligient entre eux les coups tordus pour s'affaiblir mutuellement voire se décridibiliser. Et enfin la diversité n'a pas encore bien compris que le pouvoir ne se donne pas mais on le prend. Pour y parvenir, il faut donc s'y préparer. Citer
 
 
+4 #7 JEM 2011-11-16 15:42 Ah bon, parce que Malek BOUTIH fait partie de la diversité maintenant!
Quand ça l'arrange, mais en général il n'arrête pas de cracher sur les musulmans.
je pense que le PS a bien compris que ces gens là ne représentent qu'eux mêmes.
Citer
 
 
+1 #6 IsaBELLA 2011-11-16 15:33 Pourquoi les maghrébins se prostituent-ils pour vivre encore et encore sous la tutelle de non-musulmans??? Ils n'en ont rien à FOUTRE ! Donc arrêtez de leur lécher les bottes, créez vos propres partis politiques !! et si vous convainquez la masse maghrébine, vous obtiendrez un max de voix, tout en sachant que les maghrébins représenteront tôt ou tard la majorité de la population française :) donc AU BOULOT et restez fidèles à vous-mêmes, à vos racines, à vos VALEURS. N'oubliez-pas : "Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes." (Sourate 5, verset 51)
Donc pour ceux qui n'en feront qu'à leur tête ne vous plaignez pas quand, comme maintenant, vous vous ferez bien prendre par l'arrière! Assalamou 'aleykoum aux croyants et ciao aux traîtres
Citer
 
 
+4 #5 Fatima de Bagnolet 2011-11-16 13:51 Pour répondre à Josef ..Les bougnoules de gauche, communément appelés les bougnoules de la forêt ne sont pas encore habitués à gérer une ville, je dirai à gérer quoi que ce soit..le bougnoule de gauche comme droite d'ailleurs doit d'abord se soigner..il a des névroses dûes à des complexes historiques et génétiques…qu'il doit traiter absolument!! Citer
 
 
+3 #4 yousri 2011-11-16 11:26 ca y est ils se sont servis de ces serpilleres,mai ntenant ils les jettent,bouty soumare etquelques autres, en ont deja fait les frais, cetteespece de demago hypocrisie raciste degauche,pourqu i nous sommesdes ustensiles jetables!!!! Citer
 
 
+5 #3 miloud 2011-11-16 09:20 Ce que je retiens des socialistes c'est la guerre d'Algérie avec Miterrand comme ministre de l'intérieur. Les socialistes n'ont jamais été que des FN avant même le Pen. Citer
 
 
+3 #2 CHABBI 2011-11-16 06:13 ET BIEN LA SEULE FACON DE PASSER AUX ACTES C'EST DE PRESENTER DES CANDIDATS et d'arreter de jouer les victimes il vous faut abondonner votre petit confort! Citer
 
 
+5 #1 Josef 2011-11-16 05:09 Le débat ne fait que commencer ?
Je crois que c fini, le PS a décidé de gagner sans les bougnoules !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques