Plus Français que toi
Écrit par Ilyess   
Mercredi, 23 Mars 2011 02:16

Quand bien même on ne me l’aurait pas demandé, je vais faire une petite mise au point sur les racines, les souches et autres droits du sol et du sang dont se gobichonnent certains de nos compatriotes en mal d’identité. Il y a dans ce domaine quelques morveux à moucher, ne serais-ce que pour qu’ils soient un peu plus présentables en société, et c’est un service que je leur rend volontiers et gratuitement.

Par le droit du sol (jus soli) (1) la France accorde, depuis plus d’un siècle et demi, la citoyenneté à ceux qui sont nés et ont vécu durablement (2) sur son territoire, y compris les enfants d’étrangers qui peuvent la choisir à leur majorité (3). Le droit du sol prévoit également l’attribution de la nationalité par déclaration (4) ou par naturalisation (5) à ceux qui la sollicitent et prêtent le serment civique à la Nation. Le droit du sang (jus sanguinis) qui se transmettait exclusivement par filiation paternelle ou maternelle n’est plus la norme mais prévaut toujours pour les enfants nés à l’étranger d’un parent français.

Ceci dit, malgré quelques retouches de circonstances (6), le Code de la Nationalité (française) est aujourd’hui ce qu’il est et les identitaires qui ne s’en satisfont pas, avant de contester à qui que ce soit le droit d’être autant français qu’eux, devront prendre leur mal en patience et attendre qu’un des leurs se charge de le faire évoluer à leur guise. En attendant, ils pourront toujours s’asseoir sur leur xénophobie et risquer la syncope en consultant et constatant que leur arbre généalogique, prétendument « judéo-chrétien », ne comporte pas que des Gaulois ou des Francs mais bon nombre d’immigrés provenant de Dieu sait où. Et il n’y a rien d’étonnant à cela, ni de choquant d’ailleurs, compte tenu des diverses vagues d’immigrations et autres invasions qu’a connues le territoire National. Ils cesseront peut-être alors de pavoiser en tirant gloire de leurs aïeux et de leur patrie qui est l’un des pays les plus bâtards (7) de la planète et qui a bien dû s’accommoder, bon gré mal gré, des flux migratoires (8) de Romains, de Huns, de Wisigoths, d’Ostrogoths, de Vikings, de Normands, d’Espagnols, de Portugais, d’Arabes, d’Anglais, d’Italiens, de Turcs, de Persans, d’Allemands, d’Africains, et plus récemment d’Hongrois ou de Roumains (9) grands défenseurs d’une certaine identité française menacée à laquelle ils sont, par nature et selon leurs critères, eux-mêmes étrangers…

La civilisation judéo-chrétienne est certes majoritaire en Europe mais a fortement tendance à se déliter au profit d’autres cultures, importées d’Orient ou d’Extrême Orient, lesquelles deviennent prépondérantes au sein de la nation et pas seulement dans le domaine économique. En fait, les identitaires de tous bords reprochent surtout aux nouveaux Français, et à ceux qu’ils veulent empêcher de le devenir, de ne pas être assimilables, d’importer des us et coutumes trop différents des leurs et insuffisamment miscibles dans leurs moeurs. Nous laisserons de côté le concept maçonnique de laïcité qui, bien que comportant des aspects positifs, aurait en fait été inventé pour expurger toute spiritualité dans les rapports humains et culpabiliser ceux qui auraient l’impudence de s’y cramponner. Il ne sert aujourd’hui que de prétexte pour éradiquer les différentes expressions islamiques de l’espace public en contravention d’ailleurs avec les lois françaises et européennes qui en décident tout autrement.

En matière de citoyenneté, l’Islam ne fait prévaloir ni le droit du sang ni le droit du sol qu’il considère comme des fatalités. La nationalité islamique repose (10) sur le choix individuel, sans distinction du lieu de naissance ou de résidence, de la race ou de la couleur de peau, de la langue ou de la culture et évidemment sans exercer aucune contrainte (11) envers qui que ce soit. L’autonomie juridique est un droit inaliénable pour les non Musulmans qui peuvent bénéficier de leurs propres règles, de leur propre législation et de leurs propres tribunaux, sans aucune ingérence de la part des autorités musulmanes.

Daniel Youssof Leclercq

1. Lois de 1851 et 1889.
2. Au moins cinq ans.
3. Loi Guigou de 1998.
4. Suite à quatre ans de mariage avec un(e) Français(e) et ayant un niveau de connaissance suffisant du français.
5. Accordée à titre discrétionnaire aux demandeurs « utiles » à la France ou ayant cinq ans de résidence, justifiant de bonnes moeurs, assimilé à la communauté française, conscient des droits et devoirs nationaux et maîtrisant suffisamment le français.
6. Notamment dans la loi de 1973 sous Pompidou, de 1986 et 1993 sous l’instigation de Pasqua et de Sarkozy en 2003.
7. Ce mot n’a rien de péjoratif ici mais j’aurai pu employer le mot diversité qui est encore plus choquant pour les identitaires.
8. Liste non exhaustive, dans n’importe quel ordre et parfois à plusieurs reprises au cours de l’illustre Histoire de France.
9. Allusion respectueuse aux Sieurs Sarkozy et Copé (lovici) originaires de ces deux pays pas très « gaulois ».
10. Théoriquement puisque les pays «musulmans» n’accordent pas spontanément la citoyenneté à ceux qui la sollicitent.
11. « Pas de contrainte en religion ! Car le bon chemin se distingue de l’errance. » (Coran 2 :256).

 

 

Commentaires  

 
-8 #5 JFMonnet 2011-03-25 23:25 fadelarodriguez ben …
Ha ! Ha ! Avez-vous prit le soin de lire quelques livres très intéressants. Dans l'ordre chronologique : le Talmud, la Bible et le Coran pour ne citer qu'eux dans le monothéisme. Je ne parle pas du manque d’honnêteté du modérateur qui oublie de publier des messages. Pourquoi tant d’aigreur vis-à-vis de l’humain. Si Dieu existe qu’il vous vienne en aide !
Citer
 
 
+10 #4 fadelarodriguez 2011-03-24 05:33 Monsieur Monnet,
Contrairement à vos affirmations, cet article émane d'un français converti à l'Islam qui œuvre à visage découvert depuis plus de trente ans. Il semble avoir fait mouche si on considère les réactions puériles d'enfant possessif qu'il a déclenchées chez vous. Il ne fait que gentiment rendre la monnaie (Monnet) de leur pièce aux chauvins en leur rappelant leurs origines "bâtardes" et qu'ils n'ont aucune gloire à tirer de leurs héritages. Je prie Dieu de vous aider à devenir plus tolérant et respectueux envers n'importe quel être humain qui est, que vous le vouliez ou non, votre clone plus ou moins parfait.
Citer
 
 
-12 #3 JFMonnet 2011-03-23 20:53 Daniel Youssof Leclercq (Ilyess)
La réponse à mes questions, que je poste à d'autres média, est à la hauteur de ton argumentation. J'ai juste rêvé .
Tu vois sans pseudo et sans être anonyme !!!
Avec du courage tu pouvais le faire, mais non.
Déja dans ton nom je me doutais que cela n'irai pas plus loin dans l'argumentation en vrai.
Citer
 
 
-11 #2 JFMonnet 2011-03-23 19:55 La religion est simplement la peur de la mort depuis l'homme est passé de nomade à sédentaire et qu'il est devenu pensant. Le reste n'est qu'une affaire de pouvoir . Réflêchis à ça ! Regarde juste au dessous des mails , tu as le pouvoir et les affaires . Tu vois c'est simple ! Citer
 
 
-12 #1 JFMonnet 2011-03-23 19:50 Ilyess
tu me semble plus dangereux que le FN avec tes idées. Et cracher dans la soupe qu'on offre n'a jamais fait évoluer les choses. Etre légaliste c'est bien mais pas suffisant quand on détourne tout. Mais peut être que tu votes le FN ?
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques