On n'est pas en Algérie ici, ce n'est pas le père qui a le droit sur les enfants
Écrit par Ilyess   
Lundi, 19 Octobre 2009 01:26

 

Nouredine Si Abdallah a porté plainte pour discrimination raciale après un passage douloureux à l'état civil de Petite-Synthe. « On n'est pas en Algérie ici, ce n'est pas le père qui a le droit sur les enfants. Vous vous rendez compte, monsieur, si un papa enlève son enfant pour partir en Algérie ...  ». Nouredine Si Abdallah dit avoir été reçu de cette manière lorsqu'il s'est rendu à l'état civil de Petite-Synthe, le 7 septembre.

Il était venu se renseigner sur une demande de délivrance de la carte d'identité de sa fille âgée de 16 mois, formulée par son ex-compagne, sans en avoir été informé. Le couple est séparé et le juge des affaires familiales a attribué une autorité parentale conjointe.

Pour prouver sa bonne foi, Nouredine Si Abdallah revient le lendemain avec le jugement du tribunal de grande instance. Il prétend qu'on lui a rétorqué : « Ce n'est pas une décision de justice, ça. Vous n'avez aucun droit sur votre fille », précisant que son dossier était marqué en rouge et qu'il ne fallait pas lui donner les papiers, même s'il le demandait.

Il a porté plainte auprès du procureur de Dunkerque le 2 octobre pour discrimination raciale. « Ce n'est pas acceptable d'entendre des propos pareils de la part d'un service public. Parce que je m'appelle Si Abdallah, je serais un kidnappeur d'enfant et je n'aurais pas le droit de m'informer sur les papiers d'identité de ma fille sur laquelle j'ai une autorité parentale partagée ? », s'énerve Nouredine qui précise : « Je suis Français, né à Denain, parfaitement inséré dans la société. Je travaille comme ingénieur à Dunkeque. Mais il faut croire que lorsqu'on s'appelle Si Abdallah, vous êtes coupable de délit de sale gueule », poursuit le Dunkerquois. Il a aussi envoyé une lettre à Michel Delebarre, le maire de Dunkerque.

« On m'a présenté des excuses »

Une enquête a été diligentée en interne sur les faits dénoncés. Danièle Beele, responsable du service de l'état civil de la mairie de Dunkerque, a reçu le plaignant mercredi soir, avec la chef du service à la mairie annexe de Petite-Synthe. « Cette entrevue s'est très bien déroulée. On m'a présenté des excuses à maintes reprises. Bien sûr, la mairie a cherché à dégonfler le conflit m'affirmant que des sanctions seraient prises. Mais le mal est fait et je ne retirerai pas ma plainte auprès du procureur », explique le père de famille.

Contactée, Danièle Beele dit avoir « explicitement » reconnu en face du plaignant qu'il y avait eu un dérapage. « Nous avons dit à M. Si Abdallah que nous déplorions cette attitude. Une procédure en interne est en cours et elle va suivre la voie hiérarchique normale à travers une enquête et un rapport », conclut Danièle Bele.

vendredi 16.10.2009 - La Voix du Nord

 

 

 

Commentaires  

 
0 #1 elodie 2012-10-15 11:13 je comprend tout a fait, je suis française et j'ai épousé un marocain, j'ai été le cherché loin ma moitié.. bref en 2008 j'ai accouché de mon 1er petits garçon, mon mari n'ayant pas eu de passeport même pour l'accouchement na pas pu enregistré son fils, comme moi nous étions marié au Maroc et en France par transcription, j'a donc montré tout mes papier du tribunal et du consulat !! et la nana a enregistré mon fils sous mon nom de jeune fille, parce-que d'après elle mes papier était irrecevable et qu'elle n'avais jamais vue ça!!! sa ma gonflé je n'est pas signé et cette saleté a quand même enregistré mon fils sous mon nom, vous s'avez comme moi que lorsque c'est fait c'est foutu, et donc faut passé au tribunal pour corrigé sont erreur!! bref quelque temps après je devais faire un livret de famille pour faire le passeport de mon fils pour qu'il puisse voir sa famille au bled !! donc je retourne a la mairie pour demander le livret et c'"était la meme femme, elle me dit non non c'est pas ici le livret de famille c'est l'hôpital ou vous avez accouché qui vous fournis les papier, comme c'est mon 1 er enfant je me dit les infirmière on zappé de me donné les papier, et arrivé la bas, elles commencent a s'énerver, elle crie dans les couloir, elle nous font chier c'est connasse, si elle n'arrivent pas a faire leur boulot qu'elle dégage, et elle me dit gentiment c'est pas vôtre faute, elle comète des erreurs et ensuite disent que c'est a l'hôpital, elle me dit est ce qu'on ressemble a un état-civil ici !!! elle a pris sont t'elle et les a insulté !!! bref je retourne a la mairie avec ma meilleure amie, et la cette femme me sort ceci !!!
oui mais bon pour le nom de famille c'est mieux de mettre le vôtre, j'ai coupé court a sa sinon j'allai la dégommé, je lui dit faite votre travail moi aussi je boss !!! et elle me re demande la date de naissance alors qu'elle l'a sous les yeux !!! et la devant ma meilleure amie, elle me dit, vous savez vous avez, de la chance, car si vôtre enfant était né en 2007 il serai parti a l'ADAS vue qu'il n'a pas de père, jme suis énervé, je l'es insulté, sa veut dire quoi sa, vous êtes une merde en gros!! bref ma meilleure amie avais enregistré avec sont portable la conversation !!! j'ai écris une bonne lettre au tribunal de Melun et la dame qui sait occupé de moi a été très gentil et a bien fait son travaille, résultat apparemment cette fonctionnaire de l'était civil n'était a son 1er coût !! quand elle voyais une française qui voulait mettre un nom étranger a son enfant elle m'était celui de la maman française, bref elle a été viré et interdiction de travailler encore dans une mairie, par contre pour les désagrément qu'elle nous a fait on a rien touché !!! bref voila et maintenant enfin depuis 2010 quand même 2ans mon fils porte le nom de son père et j'en suis FIÈRE…
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Liens commerciaux