Nationalité : coup de gueule de Jeannette Bougrab
Écrit par Ilyess   
Samedi, 12 Novembre 2011 01:42

Alors qu'elle participait à l'atelier organisé par l'UMP, la secrétaire d’État à la Jeunesse s'est dite "blessée par certains mots" prononcés par l'essayiste Malika Sorel-Sutter et l'historien Dimitri Casali, également invités au débat. Malika Sorel-Sutter a pointé du doigt une ghettoïsation des immigrés parfois "voulue" et non "subie" et un illettrisme qui exprime une volonté de communautarisme. L'historien Dimitri Casali a déclaré qu'il fallait "réapprendre aux enfants à aimer la France".

Il s'est également insurgé du contenu des manuels scolaires qui omettent de plus en plus l'histoire de personnages comme Louis XIV ou Clovis, au profit des empires africains.

"Moi, je suis fille de harki. Je n'ai aucun problème à venir débattre sur les questions de citoyenneté et de patriotisme parce que, dans ma famille, on sait le prix que cela a été", a expliqué Mme Bougrab. "Moi, mon père ne sait ni lire ni écrire et je peux vous dire qu'il est sans doute plus français que vous ne l'êtes. Demain, le 11 novembre, il portera le drapeau. Il fait partie des officiers de réserve (…) Est-ce qu'on va le dénoncer parce qu'il ne sait pas lire et écrire?" a-t-elle ajouté. Répondant aux propos de l'historien Dimitri Casali, elle a expliqué qu' "apprendre la civilisation arabe, la civilisation chinoise et les autres grandes civilisations, c'est un atout à l'heure de la mondialisation".

"Il ne faut pas se tromper d'époque entre lire et écrire hier et lire et écrire aujourd'hui, il y a un contexte. Il ne faut pas être dans la confusion non plus ", lui répond Lionel Luca qui animait les débats. " (…) Ce sentiment d'écorchée vive ne doit pas te tromper sur les propos qui ont été donnés. Un jeune d'aujourd'hui, quand l'école est obligatoire, c'est quand même bien qu'il maîtrise la langue nationale (…) On ne demande à personne de porter les armes, on ne demande que de porter le stylo-plume (…) et ça ne me semble pas un effort insurmontable " ajoute d'un trait Lionnel Luca, sous les applaudissements de la salle.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

  
La secrétaire d'État à la Jeunesse, Jeannette Bougrab, fille de harki, a déploré aujourd'hui, en pleine convention UMP sur la nationalité, "certains mots qui blessent", notamment sur le manque de volonté d'intégration des immigrés en France. "Attention à certains mots qui blessent. J'ai été blessée par les propos de (l'historien) Dimitri Casali et de (l'essayiste) Malika Sorel-Sutter", qui étaient invités comme intervenants à cette convention, a-t-elle lancé à leur côté.

Dimitri Casali a déclaré qu'il fallait "réapprendre aux enfants à aimer la France", déplorant au passage que les manuels d'histoire fassent la part belle aux empires africains au détriment de François 1er. Malika Sorel-Sutter a elle évoqué un déficit d'intégration, une mauvaise maîtrise de la langue et une ghettoïsation des immigrés souvent "voulue" et non "subie". L'UMP a aussi mis l'accent sur la nécessité d'écrire et de parler le français pour mieux s'intégrer.

"Moi, je suis fille de harki. Je n'ai aucun problème à venir débattre sur les questions de citoyenneté et de patriotisme parce que, dans ma famille, on sait le prix que cela a été", a lancé Bougrab. "Mon père ne sait pas lire ni écrire et il est sans doute plus français que vous ne l'êtes. Mon père, demain, 11 novembre, il portera le drapeau. Il fait partie des officiers de réserve. Est-ce qu'on va le dénoncer parce qu'il ne sait pas lire ni écrire? (...) Les gens comme mon père ne pouvaient pas aller à l'école. Dans l'Algérie coloniale, mon père n'est même pas allé en cours préparatoire parce qu'il n'y avait pas d'école...", a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, "apprendre la civilisation arabe, la civilisation chinoise et les autres grandes civilisations, c'est un atout à l'heure de la mondialisation", a souligné Jeanette Bougrab. "Merci de nous dire ta vérité. Si toutes les familles en France étaient (comme) ta famille, on n'aurait pas besoin de faire une convention aujourd'hui", lui a répondu le député UMP Lionnel Luca (Droite populaire), qui animait les débats. "Mais on n'exige pas pour hier ce que l'on est en droit d'exiger aujourd'hui. Un jeune d'aujourd'hui, quand l'école est obligatoire, c'est quand même bien qu'il maîtrise la langue nationale. On ne demande pas de porter les armes mais seulement le stylo-plume, ce n'est pas un effort insurmontable", a-t-il ajouté.

Source : Figaro

 

 

Commentaires  

 
+2 #4 yousri 2011-11-16 11:51 c est bien cette hypocrisie hexagonale complexee, qui veut obliger les gens a parler francais de force (exception culturelle tozzz);alors que ces gens sont juste les descendants de ceux qui leur ont permis de garder leur langue…verstehe n sie?????? Citer
 
 
+4 #3 abdelouahed 2011-11-14 14:41 Bonjour madame Bougrab;
Est-ce une bonne chose que votre pere renie ses frères et ses soeurs pour être du côté de l'ennemi de l'époque?C'était quand-même la colonisation.
Je peux conprendre les circonstances extrêmes de l'époque et nous sommes pas en mesure de juger qui que ce soit à postériori,mais de là à tirer une fièrté d'être Français,ça me paraît excessif
Citer
 
 
+3 #2 miloud 2011-11-14 10:19 En 14-18, la France officielle n'avait pas demandé à mon père s'il pouvait tirer en français ou en…sur les allemands qui venaient occuper ce pays.Avec le temps, la France toujours officielle, est devenue plus raciste qu'aux 19°et 20° siècles. Le Pen ou sa fille n'ont rien inventé; ils sont quand même assez honnêtes avec eux-mêmes: ils n'aiment pas les arabes et les musulmans. C'est net, c'est clair. La fille de le Pen, se masturbe pour avoir une relation avec les juifs, avec Israel, avec les sionistes de tous bords. La Présidence de la République vaut bien une belle prostitution - ça paye d'ailleurs. Tous ces rapports contre nature que l'on veut établir n'ont qu'une seule cible, l'Islam, les arabes. "La tardha 3ankoum el yahoud wa nassara hata takhoudha bi milatouhoum" Citer
 
 
+5 #1 Fatima de Bagnolet 2011-11-14 08:49 Selam/salut

Harkis ou pas…étranger s ou pas…bougnoul es ou pas…ritals ou pas…hypocrit es ou pas…scientif iques ou pas..politique manipulée par le sionisme ou pas…propagan de franc-maçonique ou pas..Combien de fois doit on répeter que l'histoire, la philosophie et la sociologie ne sont pas des sciences exactes mais ce sont des sciences que les politiciens apprécient de manipuler à leur convenance..

Et pourtant..Tout le monde sait que durant la seconde guerre mondiale, lorsque la Grande Gaulle était envahie par les SS..et nous dénombrions une infime minorité de patriotes.. et que ceux-ci aimaient cette France libre (certains vont évoquer les chiffres de 0.5 à 0,75%)..les autres…les peureux…les indignes…les malgré-nous…les veaux français.. selon le général de Gaulle..les fauculs selon le chanteur Renaud…ces franchouillards qui étaient majoritaires ..ont été et seront toujours manipulés par la haine de l'étranger venu manger le pain des leurs…! …on baigne et on baignera toujours dans la shkoumoune fachiste…pourquoi bon sang on ne parle pas de leurs propres enfants…
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques