Nadir KITATNI, conseiller municipal de Bondy, innocenté par le tribunal correctionnel de Bobigny
Écrit par Ilyess   
Mardi, 26 Juin 2012 13:09

L'élu bondynois, Nadir Kitatni, opposé à la majorité municipale, a été victime, le 26 mars dernier, de plaintes déposés par deux élus socialistes et une élue communiste.

Suite aux accusations de Yannick Saint-Aubert (PS), Charles Nabal (PS) et Josette Rouede (PC), Nadir Kitatni a été accusé de menaces de mort contre les élus du conseil municipal. Monsieur Saint-Aubert a même  ajouté que Nadir Kitatni avait ponctué ses prétendues menaces par 'Allah Akbar' !
 
La maire de Bondy, Sylvine Thomassin, a indiqué à la police judiciaire qu'elle pensait, en tant que sage-femme, que son élu était peut-être cocaïnomane !
 
Nadir Kitatni a été aussi dépeint comme un individu violent, et psychologiquement instable. L'expertise psychiatrique et les analyses médicales, auxquelles ce dernier s'est volontiers soumis, ont révélé qu'il ne souffrait d'aucun trouble mental quelconque, et qu'il n'était pas sous l'emprise de la cocaïne.
 
Au même moment, notre pays était secoué par l'affaire Mohamed Merah, et la ville de Nanterre commémorait le dixième anniversaire de l'assassinat de  huit élus pendant un conseil municipal. Etranges coincidences …
 
Les conséquences de ces dépôts plaintes seront très lourdes pour l'élu local, Nadir Kitatni et sa famille
 
Son appartement et sa voiture seront perquisitionnées, en présence de son épouse, atterrée de constater que la police judiciaire recherchait des armes et des produits stupéfiants.
 
Il subira une garde à vue de 53 heures
 
La triste affaire subie par Nadir Kitatni apparaît aujourd'hui sur les sites racistes et islamophobes.
 
Ses proches et lui-même sont aujourd'hui profondément affectés par la situation générée par  les plaintes maintenues par les deux élus socialistes. La conseillère municipale communiste avait certes retiré sa  plainte très rapidement, mais elle a contribué à lancer la machine judiciaire contre un autre élu.
 
Les investigations exhaustives et sérieuses menées par la police judiciaire de Bobigny ont permis à la justice de balayer les lourdes accusations qui pesaient contre Nadir Kitatni.
 
A la lumière de cette situation grave inédite subie par un élu bondynois, les citoyens de la ville, animés par de vraies valeurs démocratiques, doivent se mobiliser pour faire cesser les pratiques politiques délétères, et défendre la liberté d'expression au sein de notre conseil municipal.

Source : BondyDémocratie

 

 

Commentaires  

 
0 #3 Severine 2012-06-29 09:48 Cette histoire rend triste tous les bondynois, madame thomassin doit démissionner sinon ce sont les électeurs qui vont la sanctionnée en 2014

Bon courage à Monsieur Kitatni, un hommme exemplaire qui passe l intérêt général avant son intérêt personnel.
Citer
 
 
0 #2 nouri 2012-06-28 10:06 Salam alaykoum;
Je pense que monsieur Kitatni devrait poser plainte contre ces élus pour acusation calomnieuses au moin pour les embeter un peu.
Citer
 
 
0 #1 Farida 2012-06-27 19:48 On vient bien que les élus Ps et PC se sont comportés comme des personnes répugnantes en voulant faire passer Monsieur Kitatni pour un autre

Quelle horreur, je vous souhaite que la justice condamne ses dangereux élus
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques