Mystère du cimetière musulman Sainte-Marguerite
Écrit par Ilyess   
Lundi, 01 Août 2011 19:21

L'un milite, convaincu qu'il abrite des tirailleurs sénégélais. D'autres y honorent la mémoire d'anciens combattants... qui n'en sont pas. Quelle est la vérité?

Il a frappé à toutes les portes. Convaincu du bien fondé de sa démarche. Depuis sept ans qu'il a découvert son existence, Boubou Sow, président de l'association France-Sénégal de Cannes multiplie les démarches en faveur du cimetière musulman de Sainte-Marguerite. Une nécropole occupant environ 1 000 m2, au nord de l'île. Son objectif ? « Réhabiliter ce cimetière qui abrite des tirailleurs sénégalais. »

La réponse du ministère de la Défense

Pour ce faire, le président Sow a écrit au député-maire, au sous-préfet, à madame l'ambassadeur du Sénégal en France et jusqu'au ministère de la Défense et des anciens combattants. Tous ont répondu, la plupart indiquant qu'ils transmettaient la demande aux autorités compétentes.

Le ministère, lui, a répondu en mars : « Il ne s'agit pas d'un cimetière sénégalais, mais d'un cimetière musulman. Ce site accueille les corps des fidèles de l'émir Abd el-Kader faits prisonniers à la prise de la Smala en 1843 et décédés sur place. Ce cimetière n'abrite donc pas des militaires morts pour la France, seul critère qui fonde la compétence du ministère de la Défense et des anciens combattants. » Et de regretter « de ne pouvoir réserver une suite favorable » à cette demande. Donc pas de tirailleurs sénégalais dans ce cimetière.

En revanche, il y a effectivement trace du passage d'un régiment de l'armée coloniale sur l'île. «Au milieu du XIXe siècle, une soixantaine de combattants blessés, des tirailleurs sénégalais venant de Madagascar sont venus en convalescence au fort, explique Jacques Murisasco, président de l'Association de défense du patrimoine et du site de l'île Sainte-Marguerite. Sept ou huit d'entre eux sont décédés, mais ils avaient été transférés à l'hôpital de Cannes, et ont été enterrés en ville. » Ses sources ? « Les archives de l'armée française, conservées au château de Vincennes, et la bibliothèque de l'arsenal. »

« Une violence à la vérité historique »

Mais qui sont en fait les musulmans enterrés au petit cimetière qui jouxte celui de Crimée ? « Ce sont des prisonniers algériens que l'autorité colonniale a fait déporter entre 1840 et 1884, pour des motifs essentiellements politiques », afffirme Michel Renard, historien, qui a consacré un ouvrage au site sous le titre Enquête ethnographique sur une nécropole musulmane oubliée. Pour Jacques Murisasco, « ce sont essentiellement des membres de la smala d'Abd el-Kader. »

Reste un mystère : pourquoi la stèle erigée au centre du cimetière porte-t-elle l'inscription « A nos frères musulmans morts pour la France » ? « C'est une violence à la vérité historique, déplore Michel Renard, les musulmans enterrés ici sont morts " par " la France et non " pour " la France. » Et pourtant chaque 1er novembre, la ville de Cannes, le Souvenir français et l'association « les Amis des îles », viennent, chacun, déposer une gerbe au pied de la stèle. « Et ça dure depuis 1965 ! », souligne Jacques Murisasco.

« Certains n'en démordent pas ! »

Alors qui a fait graver cette stèle et pourquoi ? En fait, et bizarrement, personne ne le sait. Ni le service des cimetières, ni les archives, ni plusieurs historiens consultés. Pas même le Souvenir français, ainsi que confirment son président le général Morel, son vice-président René Battistini, et sa présidente honoraire, Geneviève de Bustos.

Pourquoi déposer une gerbe sur un site qui n'abrite pas d'anciens combattants ? « Par habitude », évacue l'un. « J'ai essayé de dire que ce n'était pas logique, invoque un autre, mais certains n'en démordent pas ! »

« Simplement, peut-être, par méconnaissance, relative Michel Renard. Quoi qu'il en soit, c'est un endroit émouvant, alors pourquoi ne pas imaginer faire de Sainte-Marguerite, un lieu de réconciliation ? »

Source : Nice-Matin

 

 

Commentaires  

 
+1 #2 Fatima de Bagnolet 2011-11-16 06:33 Selam/salut

..Allah I rahmame Amine.. s'ils étaient tombés illégitimement par la France…(Paix à leurs âmes! s'ils ont été manipulés et tués par ou pour cette France…) dure dure l'époque de la colonisation..
Citer
 
 
+1 #1 Michel RENARD 2011-11-11 12:17 Bonjour,

Merci pour cet article. Je connais la démarche de Boubou Sow, honorable dans son sentiment mais fausse historiquement.
J'ai en ma possession des listes de prisonniers décédés sur l'île et enterrés sur place et des témoignages de cérémonies d'inhumation.
Je n'ai pas encore écrit un livre mais publié plusieurs articles :
islamenfrance.canalblog.com/archives/_3___ile_sainte_marguerite/index.html
et j'ai accompagné FR3 Méditerranée en 2004 qui a réalisé un documentaire.
Le cimetière musulman de l'île Sainte-Marguerite est un lieu de mémoire de la déportation algérienne du temps de la colonisation.
Et je confirme, pour l'avoir déjà déclaré plusieurs fois, que l'inscription de la stèle est erronée, qu'elle fait violence à la réalité historique et que toute manifestation basée sur cette mention est illégitime.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques