Mosquée d'Epinay-sur-Seine : Journal de Bord n°10 au 12
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 07 Mars 2013 03:24

Après la diffusion des n°1 et 2 puis les n°3 à 9 du "Journal de Bord des excommuniés de la République", voici des numéros 10 au 12 de ce récit quotidien sur l’évolution de la situation des musulmans d’Epinay après la fermeture de leur mosquée.

Journal de Bord des excommuniés de la République
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit » article 1 de la DDHC

Les musulmans d'Epinay-sur-Seine (93) vous rappellent que leur nouvelle Mosquée, baptisée «le Qitoun de la République», a ouvert ses portes rue Maurice RAVEL à Epinay-sur-Seine (93).
Les musulmans de la ville sont heureux de vous annoncer la convocation prochaine des représentants de l'UAME devant le Tribunal de Bobigny. Cette séance sera l'occasion d'un grand déballage entre frères (maçons, musulmans, athées, agnostiques, chrétiens, juifs...).
Nous invitons l'ensemble des citoyens intéressés par ce combat pour la Liberté qui se joue autour de la nouvelle Mosquée d'Epinay-sur-Seine à se rendre au Tribunal de Bobigny le mercredi 13 mars 2013 à 9h30. Heureusement que, par conviction, les msulmans d'Epinay-sur-Seine ne sont pas superstitieux !!!
Certaines indiscrétions nous permettent de vous révéler, d'ors et déjà, que les enjeux immobiliers autour de l'ancienne Mosquée et les manoeuvres en sous-main dans la perspectives des élections municipales de 2014 autour du contrôle de la Communauté d'Agglomération seront expliqués au grand public.
Le Maire aurait, malheureusement, choisi de soutenir la procédure engagée par Plaine Commune, propriétaire du terrain qui accueille la nouvelle Mosquée. Par calcul politicien ?
Petite lueur d'espoir dans cette horizon qui s'assombrit : les «loges» resteraient divisées sur les suites à donner à ce dossier. C'est, la preuve, qu'il y a des gens bien dans chaque communauté !!! A ce titre, nous apprenons également qu'une audience de conciliation auprès de Monsieur Guglielmi* va bientôt être sollicitée par les représentants de l'UAME.
*Le JdB du jour a été, spécialement, rédigé par un voisin franc-maçon de la nouvelle Mosquée bien au fait de l'actualité des «loges».

Posté le 05/03/2013

Journal de Bord des excommuniés de la République
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit » article 1 de la DDHC

Les musulmans d'Epinay-sur-Seine (93) vous rappellent que leur nouvelle Mosquée, baptisée «le Qitoun de la République», a ouvert ses portes rue Maurice RAVEL à Epinay-sur-Seine (93).
La procédure de référé en cours a fait parler le tout-petit-club-politique de Plaine Commune toute la journée. Les citoyens de l'Agglomération ne sont pas restés sans voix : Des diatribes de certains sur le thème de «L'OPH communautaire de Plaine Commune au service des puissants et qui ne respecte pas la volonté populaire en décidant d'assigner devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny les représentants de l'Union des Associations Musulmanes d'Epinay-sur-Seine (UAME)» suite à l'installation d'une tente par les musulmans de la ville dans le quartier de la Source.
D'autres ajoutant «l'UAME, qui intervient dans le dossier autour de la Mosquée d'Epinay-sur-Seine, cherche, bien heureusement, à éviter tout dérapage violent dans ce conflit».
D'autres encore, un brin agacé, «c'est quand même le pompon qu'un problème éminemment politique déborde sur le champ judiciaire déjà engorgé par le traitement de la délinquance quotidienne qui explose dans notre département». Et oui, braves gens*, la politique a ses impératifs dont les citoyens, simples mortels, ignorent jusqu'à l'existence.
Pour aller dans le même sens que nos concitoyens, le JdB affirme haut et fort que nos élus locaux se trompent en transformant l'affaire de la Mosquée d'Epinay-sur-Seine en un sujet de sécurité publique. Ce faisant, ils piétinent les principes républicains de respect de la laïcité, du libre exercice du culte dans la dignité, et de l'indépendance des français de confession musulmane de toutes tutelles politiques quelles soient locales, nationales ou étrangères.
Le Maire aurait, malheureusement, choisi de ne pas entendre la voix du peuple, sûr qu'il maîtrise (encore ?) la situation. Afin de trouver une solution honorable pour la paix des «consciencess», une demande d'audience de conciliation de la dernière chance est en cours auprès de Monsieur Braouzec himself.**
*Le JdB du jour a été, spécialement, rédigé au contact du vrai peuple de France.
**Lui même, en anglais dans le texte.

Posté le 06/03/2013

Journal de Bord des excommuniés de la République
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit » article 1 de la DDHC
 

Les musulmans d'Epinay-sur-Seine (93) vous rappellent que leur nouvelle Mosquée, baptisée «le Qitoun de la République», a ouvert ses portes rue Maurice RAVEL à Epinay-sur-Seine (93).
Comme promis lors des éditions précédentes du JdB, le conflit autour de la Nouvelle Mosquée d'Epinay-sur-Seine révèle une dimension politique avec le dernier communiqué de l'OGME (Organisme de Gestion de la Mosquée d'Epinay-sur-Seine, création d'un ami personnel du Maire) qui a pour objet de tenter de couvrir le Maire de la ville.
En effet de manière éhonté, l'OGME affirme que le Maire n'est pas responsable de la fermeture de la Mosquée. Or, le JdB a réussi à se procurer, d'une de nos sources internes à la Mairie, l'arrêté du 7 février 2013 pris par le Maire qui indique dans son article 5 : «le présent arrêté implique pour les exploitants (Mosquée de Paris et IMS, NDLR), la fermeture de l'établissement et l'obligation de procéder à l'exécution des travaux prescrits dans le délai imparti».
Rappelons aux lecteurs du JdB que la Mosquée de Paris a été imposée comme gestionnaire aux musulmans de la ville et que l'IMS (Intégration Musulmane Spinassienne) est l'association qui s'est révélée incompétente dans sa gestion de la Mosquée, malgré les subventions municipales qu'elle reçoit, depuis le départ de ses membres vers l'Union des Associations Musulmanes d'Epinay-sur-Seine (UAME).
L'UAME est l'union des associations musulmanes de la ville d'Epinay-sur-Seine qui réunit l'ensemble des associations musulmanes de la ville qui subissent, depuis maintenant presque quatre années, les règlements de comptes politiques du Maire de la ville car ces associations n'ont pas souhaité entrer dans une logique d'allégeance au Maire d'Epinay-sur-Seine.
Le communiqué de l'OGME conclut sur un appel à peine voilé, de ses politiciens de pacotilles qui le composent, aux autorités nationales en exigeant des «garanties nécessaires» pour la réouverture de «leur mosquée». Après l'allégeancee à un pays étranger qui manipule la Mosquée de Paris, et au Maire d'Epinay-sur-Seine, l'OGME est-elle en train d'organiser son allégeance à un élu national ?
Le Maire aurait, malheureusement, choisi de ne plus assumer la gestion politicienne du culte musulman, qu'il a réussi à imposer à tous malgré son incompétence notoire et l'absence de charisme politique.
Dans ce contexte, qui utilise la religion à des fins politiques ?

Posté le 07/03/2013

 

 

Commentaires  

 
+2 #1 Dali 2013-03-08 20:25 Mr NABIL dit andalous arrête de mentir aux musulmans ou sont passer les 200000€ Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques