Marseille : les musulmans ouvrent leur porte au FN
Écrit par Ilyess   
Samedi, 07 Mai 2011 14:36

À la Porte d'Aix, certains musulmans ont ouvert leur porte au FN. Une rencontre inattendue qui fait beaucoup parler dans la communauté. Un élu du Front National déchaussé en visite dans une mosquée. Le même feuilletant un coran offert par des responsables religieux. Et le voilà qui serre des pognes des commerçants arabes de la Porte d'Aix ! Non, vous n'avez pas la berlue: ces scènes improbables se sont bien déroulées à Marseille ces jours-ci. Ces images, qui font le buzz sur le Net, mettent en scène l'étonnant rapprochement entre le conseiller régional FN Stéphane Durbec et le président de l'association "Présence Citoyenne" Omar Djellil.

Des rencontres ont eu lieu avec Le Pen. Et Durbec... dans la mosquée !

Le premier, l'un des seuls noirs du FN, fervent catholique, est un des petits protégés de Le Pen. Le second, musulman pratiquant, secrétaire général de la mosquée de Camille Pelletan (la plus vieille de Marseille et une des plus grandes), a dirigé SOS Racisme Gironde et revendique 10 ans de militantisme au PS. Ce qui rapproche les deux hommes? "La défense de l'idéal républicain et la lutte contre le communautarisme", clament-ils, en promettant la création d'un club de réflexion baptisé "Alliance république et éthique" pour "un programme qui sera soumis à tous les candidats à la Présidentielle". Cette annonce aura-t-elle des lendemains politiques ? Pour l'heure, la seule idée d'un rapprochement sème la zizanie dans l'un et l'autre camps.

Grande mosquée : Le Pen pourrait "faire un geste"

"Les cinq piliers de l'Islam ne sont pas incompatibles avec l'appartenance à la communauté nationale française. Les musulmans ont le droit d'avoir leurs lieux de culte". C'est Jean-Marie Le Pen qui le dit. Après sa longue entrevue de vendredi avec le -très- persuasif Omar Djellil, le président d'honneur du FN s'est déclaré prêt à accepter "sous conditions" -c'est-à-dire sans minaret- la grande mosquée de Marseille. "Nous sommes opposés aux mosquées cathédrales mais pas aux lieux de prières", nous précisait, hier soir, Jean-Marie Le Pen. Qui "n'écarte pas la possibilité pour le Front national de faire un geste pour la communauté musulmane de Marseille."

Ce geste, ce serait un retrait de la plainte que le FN a déposé contre la construction de la grande mosquée de Saint-Louis. Ce recours, qui contribue à retarder le projet, Stéphane Durbec "envisage de demander son retrait lors du prochain bureau départemental" du FN. "Il serait de bon ton d'évoluer sur cette question", estime l'élu, qui pense "aux combattants de l'armée d'Afrique, tombés pour la France, dont des descendants vivent dans la région."

Grincement de dents

Mais le fondateur du parti et son poulain seront-ils suivis par les instances du FN ? Rien n'est moins sûr. Car au Front, les dents grincent. La ligne actuelle a beau vouloir "ratisser large", le noyau dur des élus et des électeurs se replie sur ses réflexes identitaires. En témoigne la virulence avec laquelle de nombreux sympathisants frontistes commentent sur le Net la rencontre Durbec-Djellil... Plus réservé dans les termes, mais aussi peu convaincu par la démarche, le conseiller régional frontiste Stéphane Ravier, s'empresse de rappeler que Durbec, qui s'est présenté sans étiquette dans les Alpes aux régionales, "n'a plus aucune responsabilité au sein de la fédération des BdR."

Le rapprochement initié repose selon lui sur "une initiative personnelle". "À deux, on peut former un club", ironise Ravier, en indiquant que lui-même n'y participera pas. Quant au retrait de la plainte contre la grande mosquée: "Cela ne me paraît pas possible", glissait en début de semaine l'élu frontiste... qui attendait les consignes du parti. Les ordres sont tombés hier. Pas de Marine Le Pen, qui a été informée de la situation, mais de Frédéric Boccaletti. Dans un communiqué lapidaire, le secrétaire général du groupe indique que "le FN ne compte pas retirer ses recours contre la construction de la grande mosquée de Marseille." Ce qui n'empêchera pas le numéro 2 du parti d'être aujourd'hui à Marseille pour y rencontrer un certain... Omar Djellil.

Source : La provence

 

 

Commentaires  

 
+2 #4 Islamavie.. 2012-02-25 21:37 Selam

Qui ose encore aller voter pour ces fachots de f-haineux? ni l'ump ni le ps…

Le problème des problèmes reste en France l'alcoolisme..et le sionisme..

Le jour où l'on considérera véritablement notre religion comme de la valeur incontournable, un remède pour les sociétés materialistes..et bien il n'y aura plus de divorces, ni de sang versé pour rien, etc il n'y aura plus de ribba (pour acheter plus gros que son ventre)..il n'y aura plus de débauches (sexe à outrances, homosexualité etc)..plus de hramm…et il n'y aura plus de trous dans la sécurité sociale…dû aux alcooliques…et dûs à la sionisterie qui manipule les peuples…on verra un monde de partage avec de la miséricorde de la part des riches vis-à_vis des pauvres..
Citer
 
 
-5 #3 Colette Friedlander 2011-05-12 17:32 Mais enfin comment peut-on être aussi naïf ? Ce gentil M. Durbec a expliqué clairement que s'il était favorable au retrait de la plainte déposée par le FN contre la Grande Mosquée de Marseille, c'était parce qu'il estimait que le projet n'avait de toute façon guère de chances d'aboutir(article disponible sur ce site). Et d'en profiter pour glisser au passage quelques affirmations de nature à conforter les préjugés à l'encontre des musulmans : polygamie, non-respecte des lois françaises, malversations financières (article disponible sur ce site).

Le FN est coutumier du fait. Cela fait trente ans que Jean-Marie Le Pen multiplie les petites phrases antisémites, ce qui ne l'a pas empêché d'encenser Ariel Sharon et de faire l'éloge d'Israël. Et sa digne fille, tout en faisant mine de tenir un discours social, présente un programme truffé de propositions à double sens : par exemple "rééquilibrer les droits des propriétaires et des locataires" (en faveur de qui ?) ; "Réviser la loi SRU" (comment ?).

Le discours par lequel la droite et l'extrême-droite tentent de monter les enfants d'immigrés contre les immigrés de la vague suivante n'est pas nouveau. Il y a 150 ans qu'on l'entend et il n'a jamais servi qu'à faire du mal aux uns et aux autres. Pendant les années 1930, les Croix-de-Feu tâchaient d'attirer les Juifs "français" ou "assimilés" en les opposant à ceux qui venaient d'arriver d'Europe de l'Est, qualifiés de pouilleux et d'obscurantistes qui ôtaient le pain de la bouche des Français. Mais quand il s'est agi de nous rafler pour nous envoyer vers les chambres à gaz, les sbires de Vichy ont comme par hasard oublié de faire la différence.

Alors, n'oublions pas nos origines, même si l'exemple vient de haut, et soyons solidaires de ceux qui se battent aujourd'hui pour prendre pied en France, comme l'ont fait hier nos parents - eux dont on a dit tout le mal qu'on voudrait nous faire dire de ceux qui prennent la suite.
Citer
 
 
-3 #2 max 2011-05-12 13:50 c est un malade mental ou un arriviste benet? Citer
 
 
+7 #1 Denis Jaisson 2011-05-12 10:40 Des ennemis d'hier - des Français musulmans et des militants du FN, catholiques ou autres - découvrent qu'ils ont

1) les mêmes valeurs morale et la même "décence commune" (George Orwell), sans lesquelles une société n'est pas viable mais devient une juxtaposition d'individu tenus par la contrainte ou la manipulation;

2) donc le même ennemi: le libéralisme, dont la version économique (droite financière) et la version culturelle (gauche bobo) sont deux doigts de la main qui n'en lèvent qu'un pour le croyant et le travailleur en général.

Reste à faire comprendre ça aux Français musulmans et aux cadres du FN (les militants de base de condition modeste l'ont compris, eux). Reste à leur faire comprendre les pièges que le Système leur tend:

- l'immigration organisée par l'UMPS. En plus de faire baisser les salaires (en premier les salaires des Français d'adoption, musulmans pour la plupart), l'immigration sert à diaboliser le FN aux yeux des Musulmans, alors que l'immigration est un obstacle à l'intégration: bouleversement constant de la société, juxtaposition mentionnée ci-dessus, d'individus sans autre lien social que leur rancoeur commune de déracinés exploités;

- l'encouragement par les pouvoirs publics* de pratiques voyantes et provocantes (par ex. la prière dans la rue) pour diaboliser les Musulmans aux yeux des Français; malin, le Système qui divise pour régner, non?

* J'ai bien dit "encouragement"; action-réaction-solution est le mode de fonctionnement du Système: on ne fait pas respecter la loi (libre circulation routière), les citoyens ont peur bêtement (Musulman qui prie = terroriste) ou se fâchent, puis on clame haut et fort que "non, vraiment, l'Islam en France, ça peut pas continuer comme ça!"

=> A vous d'être plus malins, les gars, et de donner intelligemment (de façon compréhensible pour les Gaulois) l'exemple du respect qui fait partie de l'Islam…
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques