M. G. BUFFET (PC) : la vérité, pour une mémoire partagée
Écrit par Ilyess   
Mercredi, 14 Mars 2012 20:24

Il y a 50 ans prenait fin la guerre d’Algérie, ce pays accédait à l’indépendance. Mais la déchirure aujourd’hui est encore grande, entre les individus, les familles, les populations de nos deux pays.

La France a besoin pour elle-même d’entreprendre sereinement ce travail de mémoire dans sa responsabilité de 130 ans de colonialisme qu’elle a imposé au peuple algérien.

Colonialisme avec tout son cortège de souffrances, de tortures, de massacres, d’attentats de l’O.A.S., de représailles, contraignant de nombreuses familles attachées à l’Algérie, à la quitter.

Elle n’a pas à dicter sa conduite à l’Algérie. Elle doit, elle-même, poser ce regard critique afin de pouvoir engager durablement des coopérations, si nécessaires pour nous et le peuple algérien ; passage nécessaire pour toute relation élargie avec l’ensemble des pays du sud de la méditerranée, mais aussi de nouveaux rapports avec l’ensemble des pays arabes engagés courageusement dans ce combat pour mieux vivre dans la dignité.

La France a besoin de l’Algérie, de la coopération en tout domaine avec elle, pour contribuer à avancer sur les chemins difficiles mais inévitables de la paix, du développement, vers des solutions politiques aux conflits dans cette partie du monde.

Notre temps exige que l’Etat Français mette en pratique une nouvelle politique internationale. C’est l’un des enjeux, et non des moindres, des élections présidentielles et législatives. Une politique fondée sur le respect de la dignité, de la coopération, de l’application du droit international sous l’égide des Nations Unies.

Partout la solution politique doit l’emporter sur la force militaire qui n’engendre que souffrances, amertume et impasses dans les relations entre les populations.

En cela, réfléchir, dire la vérité et la responsabilité de la France dans cette guerre n’est pas de la « repentance » mais le courage de notre destin commun.

Nous avons besoin d’un futur dans une mémoire partagée.

Marie-George BUFFET
Députée de la Seine-Saint-Denis

 

 

Commentaires  

 
0 #5 Mehdi 2012-03-18 19:22 Je n'ai pas parlé des gouvernements "dits de gauche"mais répondu seulement sur le Parti communiste français. Celui-ci a également participé largement à la libération de la France contre le nazisme et on ne peut nier que beaucoup de résistants, en 39/45, étaient des communistes.
Rien à voir avec les communistes des pays de l'Est, je ne suis pas communiste mais je reconnais que ce parti, en France a toujours combattu pour les bonnes causes. Dans le conflit Israélo-Palestinien, il prend cause régulièrement pour les palestiniens, même si je constate qu'il le fait un peu trop mollement ces derniers temps car il a moins d'impact et s"est beaucoup affaibli; mais je vois que Mélanchon a repris un peu le flambeau.
Citer
 
 
0 #4 Place au peuple 2012-03-18 01:13 Rendez-vous demain à 14h…rejoigne z la révolution

www.youtube.com/watch?v=29yA48r1nTc&feature=youtu.be
Citer
 
 
+1 #3 yousri 2012-03-16 19:09 ce qui est dur et injuste, c'est l'instrumentalisa tion de la souffrance, tout en la provoquant, des exiles nazis ont aussi aide l'Algerie, a l'independance, cela ne legitime pas leur ideologie, relisez les decolonisations successives, depuis 45, vous allez etre surpris des gouvernements dits de "gauche",et leur implication meurtriere les "revolutions" du 20eme siecle, sont des charniers, des bains de sang, qui n'ont guere delivre les peuples auxquels elles s'adressaient, pire, elles les ont plus qu'avilis, destour et autres "constitution" de nombreux dictateurs,s'en inspirent directement, et s'en revendiquent meme, et les resultantes de ces ideologies,tell es des metastases, rongent encore bien des pays. Citer
 
 
+2 #2 Mehdi 2012-03-16 16:42 Je trouve les commentaires de Yousri durs et injustes car je pense que M.G.Buffet est sincère.
Les communistes ont tenu une part prépondérante dans la libération de l'Algérie.
En effet, c'était le seul parti français qui était pour l'indépendance et beaucoup de communistes ont été très actifs auprès des révolutionnaire s algériens et beaucoup y ont laissé leur vie.
L'un d'entre eux Henri Aleg (ancien directeur d'Alger Républicain) a même fait un livre sur l'histoire de cette guerre, "La Question", d'ou en est sorti un film, qui dénonce les méfaits de cette guerre ainsi que la torture.
On peut s'informer de cela sur internet et le vérifier éventuellement.
Citer
 
 
+3 #1 Yousri 2012-03-16 09:36 Ça ne mange pas de pain… En tout cas la France est bien présente en Algérie, surtout la ou il y a de l énergie…
Comment les communistes dont l idéologie a été la plus meurtrière du dernier siècle, peuvent parler de çe conflit, des palestiniens et autres peuples sous le joug de l emprise occidentale ( politique, économique, etc…) c est l hôpital qui se fout de la charité , elle qui a exporte son modèle économique ( en sa faveur) , jusque couler les économies de ces pays, et de les laisser littéralement " crever" après la pérestroïka, son modèle politique dont la résultante a été des soulèvements et des révolutions dans la plupart des pays cibles.
Quand a la politique censée élever le travailleur et la patrie, on voit aussi le résultat, patrie sur le dos des travailleurs forçats, et avantages aux tenants du pouvoir…tiens ça me rappelle la fonction et le rôle des socialistes en France, toujours a racoler les pauvres et la diversité pour se faire une place au soleil, qui eux ne sont comparables avec personne, trop mou, trop mièvre,trop lâche.
C est vous dire le degré d altruisme, au lieu de débattre( seule chose que savent faire ces roublards gauchards) ces communistes, tout comme les socialistes, musèlent la liberté d expression jusque sur les blogs, et estent en justice, au premier mot "déplace", alors qu il est très simple de répondre, d en discuter, et c est la fonction première de ces médias électroniques ou pas, le champ d expression etant a la disposition de tous le monde, eux préfèrent faire les victimes, et soutirer de l argent, but ultime de leur avidité, qu ils partagent avec les "vendus bon teint" de chez nous…on n'est pas rendu!!!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques