L’Islam au delà des Musulmans
Écrit par Ilyess   
Lundi, 22 Août 2011 16:10

N’est pas Musulman qui veut et, par excès ou par défaut, les faussaires ne manquent pas. Les détracteurs malhonnêtes de l’Islam ont beau jeu de récupérer les délits de certains malfaiteurs pour savamment entretenir les amalgames d’avec la religion dont ils sont issus ou dont ils se réclament.

« Une fourmi ayant piqué l'un des Prophètes, il ordonna de brûler la fourmilière. Alors DIEU lui révéla: "Pour une seule fourmi qui t'a piqué, tu as brûlé tout un peuple qui louait DIEU (1) ! » Personne ne songe à exterminer toutes les volailles de la terre pour être un jour tombé sur un oeuf pourri, mais tous ceux qui ont un différend avec le moindre « muzz (2) » s’obstinent à mettre en cause le monde musulman tout entier. S’il est légitime de blâmer les exactions des malfaiteurs, il est profondément injuste de généraliser et de s’en prévaloir pour remettre en cause la justesse de la religion de leurs pères. Les Musulmans s’estiment détenteurs de LA Vérité mais, à l’instar des tenants des révélations antérieures, certains d’entre eux ne sont parfois pas moins exempts de ces contradictions qui navrent leurs coreligionnaires et confortent leurs détracteurs. Nombreux sont désormais les clichés véhiculés par les identitaires, les médias, les manuels d’histoire revisitée, les politiciens et autres politologues, les orientalistes, la colonisation et les missionnaires, etc… Et les préjugés ne sont pas moindres, aggravés par la mauvaise foi, sur la base de critères égoïstes et racistes inavoués, générés par des crises économiques et politiques, par l’immigration, le mauvais comportement de certains ressortissants musulmans et l’exacerbation de leurs faits divers.

Il ne suffit pas de se déclarer Musulman ou de se considérer comme tel pour l'être incontestablement : « Le fornicateur ne reste pas Croyant au moment où il fornique, le consommateur d’alcool ne reste pas Croyant au moment où il le consomme, le voleur ne reste pas Croyant au moment où il vole, le pillard à son propre compte ne reste pas Croyant au moment où il s’approprie la chose pillée alors que les (autres) gens lèvent leurs regards vers lui" (3) ». L'Islam n’est pas un héritage, un titre ou un diplôme qu’on obtient définitivement mais une qualité qui, faute d'entretien, s’édulcore aussi facilement qu'elle s'acquiert et le Prophète Mohammed ( ص) a fustigé sans ménagements ces comportements blâmables qui participent à la déchéance provisoire ou définitive de la « nationalité » musulmane : « Quatre choses, lorsqu'elles se rencontrent chez un individu, en font un parfait hypocrite : Mentir quand il parle, manquer à sa promesse, trahir les engagements pris, être de mauvaise foi lorsqu'il pactise. Celui chez qui se trouve une seule de ces quatre choses sera atteint de quelque hypocrisie jusqu'au moment où il s'en sera débarrassé" (4) ».

Pour exercer durablement, un médecin doit connaître et pratiquer convenablement la médecine et il en va de même pour un avocat avec le droit. Pour être conventionnés, ils doivent se conformer à une déontologie contraignante pour eux mais sécurisante pour leurs clients. En Occident, on réclame tout à fait l’inverse des Musulmans qui ne sont appréciés que lorsqu’ils prennent des libertés et des distances avec leurs dogmes, en crachant dans la chorba. Les meilleurs interlocuteurs sont les « modérés » qui, en contravention avec leur propre doctrine, par faiblesse ou par tactique, singent les agissements les plus absurdes des « mâles dominants » : « Et les Juifs ne seront jamais contents de toi, les Nazaréens (Chrétiens) non plus, jusqu'à ce que tu suives leur religion. - Dis : "La guidée de DIEU, oui, voilà la guidée." Et si tu suis leurs passions après qu’il t’est venu de la science, tu ne trouveras en DIEU patron ni secoureur (5) ». Malgré tout, si moults Musulmans traditionnels sont désobéissants envers certains préceptes de leur religion, par défaut ou par paresse, ils n’apostasient guère, même en l’absence de toute coercition ou pression sociale. Il est significatif de constater que, si certains ont pu délaisser temporairement certaines pratiques cultuelles, par ambition, par orgueil ou pour profiter de la vie, ils finissent sur le tard par revenir volontiers à leur foi originelle. Et, quand bien même ce ne serait pas, DIEU ne fait-Il pas en sorte de substituer aux irréductibles renégats qui persistent à négliger ce trésor qu’est l’Islam d’autres protagonistes qui l’apprécient comme il se doit (6) ?

Daniel-Youssof Leclercq

1 Boukhary 56/153/1
2
Sobriquet attribué aux néo-musulmans par les identitaires de tous bords et autres islamophobes.
3 Boukhary 46/30/2, 74/1/4, 86/1/1, 86/6/1, 86/20/2,3 «…et il ne tue pas alors qu’il est Croyant. » (Boukhary 86/20/2)
4 Boukhary 58/17/1 et aussi 46/17/1 – 52/28/2 – 55/8/1
5
Coran 2 :120
6
« Et donc vous tournez le dos... voilà que je vous ai transmis ce avec quoi j’ai été envoyé vers vous. Et mon Seigneur remplacera votre peuple par un autre, tandis que vous ne pourrez en rien LUI nuire. Oui, mon Seigneur, est gardien sur toute chose". » (Coran 11 :57) « Et si vous tournez le dos, IL s’occupera de vous remplacer par un autre peuple. Puis ceux-ci ne seront pas vos pareils ! » (Coran 47 :38) « Ho, les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... DIEU va faire venir un peuple qu'IL aime et qui L'aime, modeste envers les croyants et fort envers les mécréants et qui lutte dans le sentier de DIEU et qui ne craint le blâme d'aucun blâmeur. C’est la grâce de DIEU. IL la donne à qui IL veut. Et DIEU est immense, savant. » (Coran 5 :54)

 

 

Commentaires  

 
+4 #1 NADIA B. 2011-08-26 12:04 Très bon article. Baraka Allahou fik Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques