L’influence du bled
Écrit par Stéphanie   
Mercredi, 11 Juillet 2012 09:36

Que ce soit chez les naturalisés français de fraîche date ou chez les « souchiens », nombreux sont ceux qui se félicitent, peu ou prou, de leurs origines ou se targuent plus ou moins ostensiblement de leur appartenance à telle race ou à telle nation. « Plus faux-cul que moi tu meurs ! », plus rares sont ceux qui, de crainte d’être considérés comme sectaires, ont le cran d’afficher ouvertement un nationalisme outrancier voire leur aversion pour les autres traditions culturelles ou religieuses. A décharge, il est vrai que ceux qui n’usent pas d’un minimum de duplicité dans ce domaine se retrouvent tôt ou tard catalogués comme racistes ou xénophobes et s’attirent immanquablement les foudres des bien-pensants.

Vendredi 6 juillet 2012, Manuel Valls a inauguré une grande mosquée à Cergy dans le Val-d'Oise (1). Le nouveau ministre socialiste de l'intérieur et des cultes de la très sainte république laïque française a condamné la suspicion, la défiance et le mépris témoigné à l’Islam au cours de ces dernières années, son instrumentalisation et l’amalgame avec l’immigration et l’intégration. Il a fort justement incité les Musulmans de France à s’émanciper des tutelles étrangères et à mettre un terme à leurs divisions tout en engageant leurs représentants à dialoguer sereinement avec les Pouvoirs Publics. « Amen ! ». Les intéressés devraient se réjouir d’une pareille proclamation qui corrobore le précepte qu’un Musulman doit être un frère pour son coreligionnaire (2), un bienfaiteur pour ses semblables (3) et un universaliste convaincu (4). D’ailleurs, beaucoup de Musulmans d’origine étrangère vivant dans l’Hexagone, ayant souscrit ou pas à la citoyenneté, ont immédiatement réagi… en faisant mine de ne pas être concernés. D’autres ont eu le mauvais goût de crier aussitôt à la stigmatisation, en évoquant au passage, très innocemment, l’attachement du Señor Manuel à son pays d’origine et à la terre sacrée d’Israël (5).

On fera ici l’économie de la pénible énumération de ces innombrables petites ou grandes mosquées, associations et fédérations « blédardes », téléguidées par les pays d’origine (6) de leurs gestionnaires « démocratiquement autoproclamés » ou par des partis islamistes et autres maîtres à penser occultes. Tout ce beau monde, réuni ou pas ou plus dans le panier de crabes, en clair au sein du peu représentatif mais très controversé Conseil Français des Crabes Musulmans (CFCM) (7), fait la sourde oreille et le dos rond en attendant que l’orage passe. Surtout pas de printemps arabe, faute d’avoir été, pour ceux qui font semblant d’entrer dans le jeu du Ministro de Interior y de Asuntos Religiosos (8) et du « changement c’est maintenant » (9) mais qui, dans leur for intérieur, prient pour que rien ne change.

Après les frasques des Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux et Claude Guéant de triste mémoire, pas question de donner un blanc-seing au nouveau ministre de tutelle du CFCM et par delà de l’Islam de France tant qu’il n’aura pas annoncé la couleur. Ce dernier s’est déjà trop fâcheusement illustré sous la précédente législature par sa conception étroite de la laïcité, par un soutien indéfectible aux thèses de l’association NPNS (10) et par son allergie aux voiles islamiques (11). On sera pourtant d’accord sur un point : les Musulmans de France doivent s’émanciper de toute tutelle mais y compris de celle de l’Etat français réputé laïc et neutre qui doit désormais s’interdire d’interférer dans leur culte, directement ou par le biais de ces bouffons impies à consonance musulmane honnis par les fidèles de l’Islam qui ne supportent plus la supercherie.

Daniel-Youssof Leclercq

1. Manuel Valls veut un islam de France laïc et indépendant de la tutelle étrangère (20 minutes).
2. « Les Musulmans ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez DIEU, afin qu'on vous fasse miséricorde. » (Coran 49 :10). Le Musulman est le frère du Musulman. (Mouslim 4/1986).
3. « Personne ne goûtera la douceur de la foi tant qu'il n'aimera pas son prochain, pourvu qu'il ne l'aime qu'en DIEU, tant qu'il ne préférera pas être jeté au feu plutôt que de retourner à l'infidélité lorsque DIEU l'en a délivré, et tant qu'il ne préférera pas DIEU et son Envoyé (ص) à toute autre personne ». (Boukhary 78/42/1 et aussi 2/6/1).
4. « Ho les gens ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons assignés en nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Oui, le plus noble des vôtres, auprès de DIEU, c’est le plus pieux des vôtres. DIEU est savant, informé, vraiment. » (Coran 49 :13). « Ecoutez et obéissez, même si vous avez pour chef un esclave abyssin dont la tête est pareille à un grain de raisin sec. » (Boukhary 93/4/1 – 10/54/2 – 10/56/1).
5. «Je suis lié de manière éternelle à Israël». (Oumma).
6. Surtout l’Algérie, le Maroc et la Turquie qui redoutent l’importation de spécificités occidentales antinomiques sur leur territoire par des binationaux accoutumés à plus de libertés.
7. Conseil français du culte musulman créé en 2004 par Nicolas Sarkozy alors Ministre de l’intérieur pour succéder au CORIF (Conseil de réflexion sur l'islam de France) initialisé en 1988 par l’un de ses prédécesseurs, le socialiste Pierre Joxe.
8. Ministre de l'intérieur et des cultes.
9. Slogan de la campagne présidentielle socialiste de 2012.
10. Ni Putes Ni Soumises.
11. Manuel Valls est l’un des rares députés socialistes à avoir voté avec la droite la loi proscrivant le foulard au sein des écoles publiques en 2004 et celle proscrivant le voile intégral dans l’espace public en 2010.

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques