Les péchés sont universels
Écrit par Stéphanie   
Dimanche, 11 Novembre 2012 01:47

Fort heureusement, l’Humanité s'accor­de sur le fait que tuer, violer, voler, escro­quer, faire des faux témoignages ou diffamer sont des méfaits hautement condamnables. Les notions du bien et du mal sont universelles même si elles ne conditionnent pas toujours la conduite de tout un chacun. Par souci d'or­dre public et de compréhension mutuelle, les sociétés évoluées se sont généralement dotées d’un code moral commun mais les mœurs diffèrent parfois radicalement selon les régions du globe. Mentir, insulter, jalouser autrui, commettre l'adultère ou la fornication, s'adonner à l'homosexualité, attenter aux moeurs ou à la pudeur, pourront donc, ça et là, être considérés comme répréhensibles ou pas...

Celui qui habite une maison de verre devrait s’abstenir de lancer des pierres dans le jardin de son voisin. Une société qui génère des moeurs disso­lues, de l'immoralité, du sexisme, de l'alcoolisme, de la toxicomanie, de la délinquance, de la criminalité, de la dépression et du suicide est, à ce titre, mal venue de s'ériger en modèle. Les incons­cients, les égoïstes et les intolérants, majoritaires dans les démocraties modernes, n’ont aucun scrupule à imposer la loi du plus fort (et autres facéties) à toutes les masses environnantes, quand bien même elle serait contestée par le reste de l'Humanité. La démocratie a sans doute quelques petits mérites mais a aussi ses limites, comme cette absurdité démagogique qui consiste, à coup de votes, de référendums et de sondages et au nom d’une identité nationale fantasmagorique, à départir les minorités de leurs spécificités.

Pour que des lois soient respectées, il ne suffit pas qu’elles soient logiques et justes. De toutes façons, ceux qui n’en comprennent pas ou n'en admettent pas le bien fondé s’arrangeront toujours pour les transgresser.  Elles devront donc être encore plus convaincantes quant à leur pertinence et leur justesse, mais surtout faire prendre conscience des conséquences fâcheuses de leur non observation. Toutefois, si on peut se permettre une métaphore, un vaccin (une pré­vention appropriée) sera toujours préférable à n’importe quel traitement curatif (la répres­sion brutale). Il vaut mieux ne jamais contracter le SIDA, en réduisant les tentations corporelles féminines et en dissuadant la popula­tion de s'adonner à des relations hors mariage, plutôt que d’essayer d'en guérir à l’aide de lourdes trithérapies…

Certains manquements à la loi sont plus importants, plus dépravants, plus néfastes et af­fectent plus le caractère et la mora­lité des individus et des sociétés que d'autres. D’un côté, il y a des prédispositions rédhibitoires : Il est indéniable qu'un men­teur est un candidat à hauts risques pour les faux témoignages, la diffa­mation, l'escroquerie et le vol et qu’une jeune fille délurée a beaucoup plus de «chan­ces» (que celle qui est prude) de perdre sa virginité avant l'heure, d'être victime d'un viol ou de tapiner sur un trottoir. D’autre part, il y a l’implication personnelle dans les fautes, selon qu’on est témoin, auteur ou victime : Quand on assiste à une escroquerie, ce n'est pas notre affaire, si on parvient soi-même à abuser quelqu'un, c'est génial, mais quand on nous dévalise, c'est abominable. Courtiser les filles, c'est « naturel », quand un galant tourne autour de la soeur du voisin, ce n’est pas nos oignons, mais s’il s’avise de chercher à séduire votre mère, votre soeur ou votre femme, c’est insupportable.

Le simple énoncé du mot « péché » déclenche les moqueries bien plus souvent que nécessaire alors que, sur un plan purement temporel, ce n’est pas autre chose qu’un manquement aux règles morales ou aux de­voirs sociaux. La notion de péché est religieuse, et alors ? Nombre d’enseignements bibliques et corani­ques ne figurent-ils pas dans les codes civil et pénal, et le code Napoléon n’est-il pas essentiellement d'inspiration islamique[1] ? Il doit y avoir une grande sagesse dans les livres saints pour que les sociétés modernes continuent d'appuyer leurs législations sur leurs enseignements. Dans toutes les religions, le péché est la dés­obéissance à la loi de DIEU, cette loi qui n'a pour préten­tions que d'éloigner arbitrairement les êtres humains (en ne sollicitant surtout pas leurs scrutins, évidemment) des attitudes et actions qui leur sont no­cives. Louanges soient rendues à un tel Législateur !

Daniel-Youssof Leclercq

[1]
« Napoléon Bonaparte prit la religion d'Abraham dans la seconde moitié de 1798 prenant Ali comme nom musulman. Ayant encore reconnu la sagesse et la supériorité de la jurisprudence islamique, il autorisa la traduction du code de l'Imam Malik, qui fut mis en vigueur tout au long de l'Empire. Ainsi, le Code Napoléon, aujourd'hui universellement proclamé et admiré par Mr Pasqua et ses semblables, doit-il ses origines au passé islamique de l'Europe ». Lettre de David Pidcock, chef du Parti Islamique Britannique au Daily Telegraph, publiée dans Common Sense, organe du Parti, (hiver 1994), et citée par Tahir de la Nive dans son ouvrage : « De Badr à Austerlitz ».

 

 

Commentaires  

 
+2 #5 dyoussof 2012-11-14 23:44 Multi-citer léo 2 sur 2:
Cette propension musulmane à s’accaparer quelques grandes figures est assez répandue, Victor Hugo, le commandant Jacques-Yve Cousteau, Michael Jackson et d’autres sont aussi dans le collimateur des légende urbaines musulmane.(…)
Je vous rejoins totalement quant aux exagérations des partisans de n’importe quelle cause et sur leur minoration des arguments défendus par leurs détracteurs. Comme on peut tout prouver et son contraire, chacun fait son possible pour convaincre autrui avec les arguments qui lui conviennent. L’essentiel ce sont les intentions qui motivent les démarches de tout un chacun et la volonté de toujours faire mieux (et non pire) que ses opposants. Ma préférence ira à également l’intérêt général dans le respect des opinions de chacun. Merci de votre intérêt et de votre intelligente retenue devant des idées que vous ne partagez pas. Cordialement.
Citer
 
 
0 #4 léo 2 sur 2 2012-11-13 23:59 Cette propension musulmane à s’accaparer quelques grandes figures est assez répandue, Victor Hugo, le commandant Jacques-Yve Cousteau, Michael Jackson et d’autres sont aussi dans le collimateur des légende urbaines musulmane.

Les scientifiques musulmans ne sont pas en reste, quand une découverte vient bouleverser plus ou moins les certitudes du moment, leur premier réflexe est de préconiser une relecture des textes sacrés afin d’y apporter l’interprétatio n correcte qui soit en concordance, car tout est dans le Coran. Il faut éliminer les « erreurs d’interprétatio ns », c’est ce que nous disent par exemple Abd-al-Haqq Ismaïl Guiderdoni (astrophysicien , directeur de l’Observatoire de Lyon) qui préconise de se replonger dans le texte : « Les commentateurs du Coran (al-mufassirûn), (..) doivent se replonger dans le texte pour mieux le comprendre » Ou encore Chems Eddine CHITOUR (Ingénieur de l’Ecole Polytechnique d’Alger de l’IFP, Docteur Ingénieur et Docteur es Sciences) : « retrouver l’essence du message originel ».

Pour le code civil c’est la même démarche : le confronter à une lecture du Coran pour y trouver le concordisme et faire la démonstration qu’il n’est qu’une pâle copie des préceptes islamiques qui sont eux bien supérieurs et bien antérieurs et ne peut être écrit que par « un musulman », en l’occurrence Napoléon Bonaparte. Ne s’est-il pas proclamé lui-même « digne enfant du Prophète » et « favori d’Allah » en Égypte ? Cela signifiant, en bonne politique, qu’il en était le souverain absolu. L’administratio n égyptienne de l’époque le qualifie du titre d’Ali-Bonaparte sans toute fois convaincre l’ensemble des égyptiens.

Enfin, pourquoi pas, si cette légende amène un certain nombre de musulmans à être plus respectueux des lois (« d’inspiration islamique ») de la République c’est toujours ça de prix.
Citer
 
 
0 #3 léo 1 sur 2 2012-11-13 23:58 « Le code Napoléon n’est-il pas essentiellement d’inspiration islamique ? »

Il est amusant de constater combien cette légende urbaine est reprise en boucle pour bien l’ancrée dans la mémoire collective musulmane. Cela fait partie des légendes que les musulmans aiment bien propager et se raconter entre eux. Sans doute pour se rassurer et se convaincre de l’immense supériorité de leur idéologie. Les sources sont toujours les mêmes, des affirmations de l’un ou de l’autre se rapportant à des écrits sur les commentaires de certains historiens qui eux même les tirent d’écrits sur des commentaires du journal intime de Napoléon écrit par ses proches à St Hélène de 1815 à 1818. Pour mémoire le « code Napoléon » à été promulgué en 1804.

Cela fait sans doute également référence au fait qu’en 1804, le code civil de Napoléon fait des femmes des mineures à vie. Ce qui est en parfaite concordance avec la sourate 4, AN-NISA’ (LES FEMMES), verset 34 : « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. »

Cette aspect du code civil n’étant pas la meilleurs partie, il aura fallu attendre jusqu’en 1946, que la Constitution française proclame l’égalité des droits des hommes et des femmes dans tous les domaines. Encore aujourd’hui tout n’est pas réglé pour que la parité soit pleine et entière « dans tous les domaines ».

Qu’importe que le projet de code civil fut confié en 1800 à une commission de quatre éminents juristes sous la direction de Cambacérès, « Le code Napoléon n’est-il pas essentiellement d’inspiration islamique ? » il faut s’y accrocher. Le Coran étant l’alpha et l’oméga de toutes choses.
Citer
 
 
+6 #2 dires de napoléon 2012-11-13 20:20 POUR VOTRE GOUVERNE, à vos livres d'histoires
Citations d'hommes célèbres sur l'ISLAM

"Alzheimer quand tu les tiens …"

Vous avez la mémoire qui flanche vous vous souvenez plus très bien n'est-ce pas !!!
Un peu d'histoire pour rafraichir la mémoire de certains racistes qui ont même oubliez que les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits

par Citations d'hommes célèbres sur l'islam

Napoleon


Voiçi les dires de Napoléon Bonaparte sur les 3 religions monothéistes :

Judaisme :
"Moïse a reçu de Dieu, un message pour guider les hébreux sur le droit chemin. Mais conséquemment, ces derniers ont gardé pour eux-seuls les merveilleux enseignements de Moïse (p). Ils ont détourné ce message pour le confiner à “une race d’élus de Dieu”, au lieu d’en faire profiter le monde."

Christianisme :

Puis vint Jésus. Jésus a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même.
Mais, après la mort de Jésus, un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un.

Islam :

-Puis enfin, à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé “Mohamed”.Et cet homme a dit la même chose que Moïse, Jésus, et tous les autres prophètes : il n’y a qu’Un Dieu. C’était le message de l’Islam. L’Islam est la vraie religion.
Plus les gens liront et deviendront intelligent, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu. Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera le monde, car il prédominera le monde.

Napoléon Bonaparte a déclaré qu'il était musulman :

“L’Islam attaque spécialement les idolâtres; il n’y a point d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son Prophète; voilà le fondement de la religion musulmane; c’était le point le plus essentiel: consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Issa Jésus. (…) Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son Prophète.

(…) Je suis, moi, musulman unitaire et (que) je glorifie le Prophète. (…) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran (Islam - nda), qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes.”

Source : Correspondance de Napoléon, Journal de Sainte Hélène
Citer
 
 
0 #1 Ad-Din Nassiha 2012-11-13 20:12 Salâm wa alaykoum wa rahmatoulillah y wa barakatouhou mes frères et sœurs

En un clic, je partage, à DIFFUSER

JE SUIS PERDU ! qui suivre ?
(L'Imam R.abou Houdeyfa) "

Barak Allahou fikoum d'avoir lu ce message
Hayakoum Allah

جزاكم الله خيرا والسلام عليكم
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques