L’école musulmane IFESI devant la justice
Écrit par Ilyess   
Vendredi, 03 Mai 2013 13:01

L’école musulmane de Boissy-Saint-Léger (94) refait parler d’elle. Le directeur de l’Institut français des études et des sciences islamiques (Ifesi) est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Créteil. Ahmed Abidi, 50 ans, est notamment soupçonné d’abus de confiance et de détournement de fonds. Après deux ans d’enquête, cette affaire sensible doit passer une première fois cet après-midi, devant la justice.

Il s’agit de fixer une date de procès. Selon nos informations, il devrait se tenir fin mai.

La suite d’un feuilleton judiciaire commencé en novembre 2010 lorsque le rectorat de Créteil alerte les services de police. Installé dans un immeuble du 11, avenue Charles-de-Gaulle, l’Ifesi y occupe 640 m² composés de petits amphis, d’une salle de prière et d’une bibliothèque, où il accueillait à l’époque 200 élèves et délivrait des diplômes universitaires sans détenir pour autant d’autorisation. En effet, la loi impose que tout établissement scolaire privé se déclare auprès de l’Education nationale.

L’enquête révèle que les enseignants ne sont pas déclarés. Ainsi, l’Urssaf estime son préjudice à plus de 23000 € en 2009 et à plus de 16000 € en 2010. Surtout, les policiers découvrent des montages financiers surprenants. Deux SCI, Premier Rempart et Muraille 2, ont été créées par Ahmed Abidi pour acquérir des biens immobiliers. Des bureaux et des places de parking achetés pour 462000 €. « Problème, l’Ifesi a apporté à peu près 90% du financement, mais il ne détient qu’environ 20% des parts, décrypte une source proche de l’enquête. Le directeur, qui a financé l’opération à hauteur de 10%, est le propriétaire majoritaire. » Un montage qui aurait permis au directeur de s’enrichir.

Les cotisations ont rapporté 275000 € en 2010.

Il faut dire que l’Ifesi génère beaucoup d’argent. Ouvert en 2001, l’établissement dispense des cours en sciences islamiques, des cours d’apprentissage de l’arabe et des cours de finances islamiques, moyennant 600 à 3500 € de cotisations annuelles selon l’apprentissage. Pour la seule année 2010, ce sont 275000 € qui ont été récupérés.

Enfin, l’enquête a montré que les conditions de sécurité des locaux n’étaient pas garanties pour accueillir du public. Pourtant, dès 2003, la mairie de Boissy lui avait demandé de se mettre en conformité avec la loi. Faute de réponse, le tribunal de Créteil avait, en avril 2011, ordonné sa fermeture. Manifestations dans les rues de Boissy et dans la salle des pas perdus du tribunal de Créteil, occupation de la mairie, blocage de la N19, grève de la faim, les étudiants, âgés de 20 à 30 ans, dénonçaient une fermeture « islamophobe ». Finalement après des travaux de remise aux normes, l’Ifesi rouvrait en juin 2011.

En plus du directeur, l’Ifesi et les deux SCI sont également renvoyés devant la justice. Une association et deux sociétés dirigées par ce même Ahmed Abidi.

Source : Le Parisien

 

 

Commentaires  

 
+1 #5 sarah 2013-12-26 08:30 J'ai connu l'ifesi et j'en garderais un bon souvenir. Ce qui est dit au dessus me choque a croire qu'on a pas fait la même école. Récemment une école islamique a du ferme dans le 94 parce que les riverains se plaignaient de voir trop de musulmans. Citer
 
 
-1 #4 isqatunidam 2013-07-01 23:38 Multi-citer Mohammed BENHAMMOU:
Salam Alaikoum

J'ai connu personnellement cet établissement en tant qu'étudiant et j'en garde un très mauvais souvenir, et cette affaire ne me semble pas surprenante( et je ne suis pas le seul à le constater).

D'ailleurs les étudiants ne sont pas 200 mais pas moins de 500 d'après toutes les classes que j'ai vu.

L'institut est pro de communication et de PUB comme on le voit au salon du Bourget, mais il n'y a aucune structure pédagogique ni conseil scientifique, le directeur est LE TOUT (Gardien, secrétaire, prof, imam, proviseur, directeur, comptable…)

Les meilleurs choses dans l'IFESI sont les locaux et les étudiants.

Le Directeur ou le Dictateur a un très mauvais comportement et nous traitait comme des gamins, alors que parmi les étudiants on compte des médecins, ingénieurs, étudiant chercheur…etc

L'institut ne comptait aucun professeur déclaré à part le directeur bien sur , je peux même fournir des noms, le paiement se fait par enveloppe à la fin du mois, et le s profs mécontents changent presque tous les ans.

Nous avons toujours quelque chose à se reprocher, donc il ne faut pas crier ISLAMOPHOBIE, mais plutôt faisant le ménage chez nous.

Paix à tous
Mohammed

Si j'ai bien compris ce mec se comporte comme un Gourou puisqu'il est tout le gardien, le comptable, imam, j'ai un ami qui pareil raconte un peu la même histoire, viré sans remboursement. Ahmed Abidi fait parti de tous ces Gourous qui sévissent sur Paris, la liste est longue et nous allons avoir des surprises.
Citer
 
 
0 #3 Alioun 2013-05-24 05:43 Assalam. Voici le type d'info qui doit faire réfléchir. L'IFESI n'est pas devant le tribunal pour des malversations financières. Et le directeur ne s'est pas enrichi. Cela tout le monde le sait. Mais si l'IFESI n'était pas musulmane, elle ne serait pas devant le tribunal. Et ce journal n'aurait pas fait usage d'autant de conditionnels pour dire les choses les plus évidentes !
Ce que ne dit pas l'article, c'est que le controle fiscale des organisations islamiques frise le harcèlement en France. Depuis 2005, 2006, un services spécial en est chargé au coeur de notre administaration : « l’objectif est de déstabiliser l'islam radical très en amont, sans perturber l'action des services dans le cadre de la lutte antiterroriste ni interférer avec l'islam républicain. »
Je cite M. Pascal Mailhos, alors Directeur général des renseignements généraux, dans Le Monde du 11 avril 2006, lors d'un bilan annuel.
TOUTES les asso musulmanes, doivent savoir que, si elles ne bouffent pas dans les mains des RG, elles seront contrôlées 7 à 12 fois plus souvent qu'une association du même type qui n'est pas musulmane.
Il est là le problème, et il n'est pas dans un hypothétique enrichissement d'un pauvre dirlo sans moyen, ni subventions et qui paye de sa personne pour faire tourner son établissement.
Citer
 
 
+2 #2 Mohammed BENHAMMOU 2013-05-23 16:48 Salam Alaikoum

J'ai connu personnellement cet établissement en tant qu'étudiant et j'en garde un très mauvais souvenir, et cette affaire ne me semble pas surprenante( et je ne suis pas le seul à le constater).

D'ailleurs les étudiants ne sont pas 200 mais pas moins de 500 d'après toutes les classes que j'ai vu.

L'institut est pro de communication et de PUB comme on le voit au salon du Bourget, mais il n'y a aucune structure pédagogique ni conseil scientifique, le directeur est LE TOUT (Gardien, secrétaire, prof, imam, proviseur, directeur, comptable…)

Les meilleurs choses dans l'IFESI sont les locaux et les étudiants.

Le Directeur ou le Dictateur a un très mauvais comportement et nous traitait comme des gamins, alors que parmi les étudiants on compte des médecins, ingénieurs, étudiant chercheur…etc

L'institut ne comptait aucun professeur déclaré à part le directeur bien sur , je peux même fournir des noms, le paiement se fait par enveloppe à la fin du mois, et le s profs mécontents changent presque tous les ans.

Nous avons toujours quelque chose à se reprocher, donc il ne faut pas crier ISLAMOPHOBIE, mais plutôt faisant le ménage chez nous.

Paix à tous
Mohammed
Citer
 
 
-2 #1 isqatunidam 2013-05-10 01:32 Ne pas payer URSSAF une spécialité chez Union des musulmans de France avec Lynda Ayadi en responsable du Simm2011 a couvert toute cette supercherie mais rdv au tribunal de Bobigny. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques