Le trou de la bête qui pique
Écrit par Stéphanie   
Lundi, 08 Octobre 2012 15:17

Un enseignement prophétique (Hadith) indique que « Le Musulman ne se fait pas piquer deux fois par une bête sortant du même trou».[1] Cependant, les bravades blasphématoires envers les valeurs chères aux Musulmans, à savoir le respect de la parole de DIEU et la Sainteté du Prophète de l’Islam, finissent quand même par écorner les meilleures résolutions islamiques. Et face aux expérimentations cycliques des apprentis sorciers,[2] l’Histoire ne cesse de bégayer car les différents « genres » de Musulmans répètent consciencieusement et invariablement les mêmes attitudes. On constate et on peut affirmer, sans être trop péremptoire, qu’il y a grosso modo trois types de comportements face aux diverses provocations anti-islamiques.

Certains réagissent viscéralement, en manifestant brutalement et en généralisant leur réprobation à ceux qu’ils considèrent « systématiquement » responsables des affronts qu’ils ont subis, en l’occurrence les mécréants, les apostats, les sionistes, les Juifs, les Américains, les croisés, etc. Leurs opposants, qu’ils soient ou pas Musulmans, les qualifient d’intégristes, de fondamentalistes, d’islamistes radicaux, de littéralistes ou de Salafistes. D’autres, sans qu’on leur ait demandé quoi que ce soit, tiennent en permanence à rassurer les pouvoirs en place sur leur domesticité et leur allégeance aux lois. Les blédards et les pseudo-islamistes frileux font partie de ces « modérés » qui ne veulent prendre aucun risque et se hâtent spontanément de se désolidariser des positions « trop » islamiques, en ne blâmant que du bout des lèvres les agressions contre leur religion. Enfin il y a ceux qui, conscients des manigances dont leur foi est l’objet, s’abstiennent aussi bien des réactions irréfléchies que des inféodations indignes. Ils canalisent leur énergie et la réservent pour développer des activités profitables à leur Communauté en se préservant de tout intérêt mondain susceptible de les pervertir.

La manifestation sur les Champs-Élysées de deux cent jeunes banlieusards, qui n’avaient ceci dit en passant rien de très salafiste,[3] partait malgré tout d’un bon sentiment. Elle n’aura malheureusement pour finalité que de radicaliser ce nouveau gouvernement socialiste qui avait l’avantage, par rapport à l’ancien, de « nous les avoir lâchées » pendant presque six mois. Et voilà les amalgames repartis en la personne de Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur de son Etat, qui nous fait un caca nerveux avec les « Mohamed Mérah », les « apprentis-djihadistes d’Al-Qaida», les « prières de rue », les « femmes intégralement voilées », la « provocation de la République ». Fort heureusement, les manifestants n’ont pas eu le temps, pour compléter le tableau, d’empoisonner les badauds avec de la « viande Halal » en la faisant passer pour de la viande traditionnelle ! Et pour noyer le poisson, le Gouvernement Hollandais saisit la balle au bond pour justifier la préparation d’un projet de loi anti-terroriste, directement hérité de la précédente majorité, pour donner un cadre légal à « la surveillance des données de connexion ((Internet, géolocalisation, factures détaillées de téléphone) ».[4]

Tous ceux qui ont la conscience tranquille se contrefichent des dispositifs en gestation destinés à enrayer les menaces terroristes islamiques (supposées ou avérées) sur le Territoire français. Personne n’a intérêt à s’élever contre les mesures justes, fiables et efficaces destinées à neutraliser les malfaisants, de quelque mouvance qu’ils soient, et de maintenir la sécurité dans les moindres recoins de l’Hexagone. On espère seulement que ce flicage à la « Big Brother »[5] ne sera pas utilisé à tort et à travers pour satisfaire des fantasmes personnels comme ceux de l’ex-Président François Mitterrand,[6] pour confirmer des présomptions déficientes,[7] pour entretenir des politiques de répressions démagogiques ou électoralistes en incriminant des boucs émissaires de circonstances.[8]

Daniel-Youssof Leclercq

[1] (Boukhary 78/83, Mouslim 53/63)
[2] Les « versets sataniques » de Salman Rushdie (1989), les « douze caricatures danoises de Mahomet » (2005), les différentes tentatives de « profanation du Saint Coran » dont celle du Pasteur évangélique Terry Jones (depuis 2010), le numéro spécial de « Charia Hebdo » (2011) et maintenant cette vidéo irrévérencieuse « innocence of muslims » (2012).
[3] Libération 
[4] Le Monde
[5] Big Brother 
[6] Affaire des écoutes 
[7] le parisien 
[8] Lapresse.ca 

 

 

Commentaires  

 
0 #3 élites musulmanes 2012-10-10 01:40 Assalamu'aleykoum wa Rahmatulah wa barakatuh

Les élites musulmanes en France : vrais problèmes et fausses solutions

Comment prétendre conduire la destinée de la communauté alors qu’en manquant de justesse et de vérité sur la Parole d’Allah on tombe sous le coup de ce verset réprobateur :

مَا قَدَرُوا اللَّهَ حَقَّ قَدْرِهِ إِنَّ اللَّهَ لَقَوِيٌّ عَزِيزٌ

{Ils n’ont pas considéré Allah comme Il le mérite ; Allah est certes Fort et invincible.} Al Hadj 74

liberation-opprimes.net/les-elites-musulmanes-en-france-vrais-problemes-et-fausses-solutions/

à propager barak'ALLAH OUFIKOUM
Jazzakoum Allahu Khayran qu'Allah Azza wa Jal Fasse de vous des causes pour le bien

Wa assalamu'aleykoum wa Rahmatulah wa barakatuh
Citer
 
 
0 #2 amalgame politique 2012-10-09 10:35 DISCRIMINER c'est naturaliser des inégalités, à l'inverse la discrimination suppose des inégalités naturalisées.

Cà ressemble tout à fait à ce que l'on vit, un harcèlement discriminatoire !!!!!!!!

le dictionnaire de politique

Amalgame
Définition d'amalgame

Etymologie du latin médiéval amalgama, mélange d'un métal avec du mercure, issu de l'arabe amal al-djam'a, fusion, union charnelle. Autre origine possible : du grec ama, ensemble, et gamein, marier.

Un amalgame est :
une combinaison du mercure avec un autre métal. Synonyme : alliage.
un alliage d'argent-étain utilisé par les dentistes pour obturer une cavité dentaire.
un mélange, une réunion de choses ou de personnes hétérogènes, hétéroclites, qui ne s'accordent pas nécessairement ou parfois contraires. Synonyme : agglomérat
en langage militaire, réunion dans une même unité de combat de troupes d'origines diverses.
au sens figuré, confusion délibérée d'idées ou de concepts distincts afin de discréditer une personne ou un groupe. Synonyme : confusion.
MAIS
En politique, un amalgame est un procédé de langage qui consiste à assimiler abusivement des personnes, des groupes ou des idées dans le but de discréditer un adversaire, un groupe ou une population. C'est le cas, par exemple, lorsqu'on associe intentionnellem ent et injustement des personnes contemporaines ou des idées à des régimes ou groupes du passé, unanimement reconnus pour leur nocivité ou dangerosité.

L'amalgame est une forme de manipulation ou de diversion qui provoque une réaction immédiate de la part de ceux à qui est adressé le message et évite de procéder à un examen plus approfondi d'un problème en "noyant le poisson".

Exemples de termes utilisés pour déconsidérer des hommes, des groupes ou des mouvements politiques :
nazisme,
fascisme,
communisme,
secte,
mafia,
terrorisme.

Exemples d'amalgames utilisés à des fins politiciennes :
maladie mentale et délinquance,
service public et fonction publique,
chômeurs et fainéants,
minorité spirituelle et secte,
mise en examen et culpabilité,
charisme et gourou.

>>> Terme connexe : Manipulation
>>> Terme connexe : Stéréotype

no comment
Citer
 
 
+2 #1 baraa 2012-10-08 19:08 Mais les processions du Dieu Ghanesh dans les rue du 18e arrondissement ou la fête de Pourim place de l'hotel de ville ne gêne ni Valls ni Copé ni Delanoë ni Le Pen …car ce sont nos "alliés" anti-tiersmonde tigres tamouls ou sionistes qui organisent ces manifestations religieuses Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques