Le recteur de la mosquée de Nanterre au tribunal
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 29 Septembre 2011 01:44

Figure emblématique de l’islam dans le département, le recteur de la mosquée de Nanterre s’est retrouvé devant le tribunal hier pour répondre d’abus de confiance et de blanchiment. Les fidèles abusés, le chantier interrompu de la future mosquée, des subventions détournées… Mohamed Boudjedi, recteur de la mosquée de Nanterre, se retrouve au cœur de la tourmente. Hier, cet homme de 64 ans, figure de l’islam des Hauts-de-Seine, était convoqué devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour répondre d’« abus de confiance » et « blanchiment ».

Il est soupçonné d’avoir trompé les fidèles en gardant l’argent des dons. Plus de 20000 € auraient été détournés à son propre profit entre 2006 et 2008. Le cheikh Boudjedi est aussi suspecté d’avoir empoché plus de 26000 € de subventions accordées par la Grande Mosquée de Paris pour la salle de prière de Nanterre.

L’indisponibilité de l’avocate de Mohamed Boudjedi a conduit le tribunal à reporter le procès hier. Le prévenu s’expliquera donc devant la 14e chambre correctionnelle, spécialisée dans les escroqueries, le 10 mai 2012. Lors du procès, il répondra également du blanchiment d’une centaine de milliers d’euros.

« C’est une machination », commentait le recteur Boudjedi en quittant la salle d’audience. Barbe grise, vêtu d’une grande djellaba blanc cassé, un couvre-chef clair et bordeaux sur le crâne, « sa sainteté », comme l’appelle son proche conseiller, a eu l’air bien égaré à la barre. Après l’audience, il était plus à l’aise et prompt à se défendre. D’abord, les dons, ils se font « comme ça », dit-il. Après la prière, les fidèles lui glissent quelques billets pour leur mosquée. Mais il n’a « rien volé », s’indigne le religieux.

Les 20000 € correspondent au paiement de cours d’arabe dispensés à 150 élèves, selon lui. « Ils donnent 200 € pour l’année. Il faut bien payer les cinq professeurs », justifie-t-il, précisant que l’enseignement est assuré par ses « cinq enfants ». Si on lui remet tant d’argent, c’est aussi « pour les moutons », poursuit le cheik.

« Pour l’Aïd, je vais acheter moi-même 50 moutons et je les ramène dans le camion. Je les égorge et les prépare pour mes fidèles, c’est mon devoir. » Quant aux sommes versées par la Grande Mosquée de Paris, c’est juste son « salaire de mufti », versé « depuis 1992. » Sept cent cinquante euros mensuels pour ses offices. Sauf que, d’après les enquêteurs de la police judiciaire parisienne, il s’agit bien d’une subvention destinée à faire vivre la mosquée et pas le recteur Boudjedi.

Une autre affaire désagréable ternit l’image du religieux : le chantier de la mosquée Emir-Abdelkader, qui dissimulerait une vaste escroquerie. L’entrepreneur chargé de sa construction, choisi par l’Association islamique des religieux de Nanterre de Boudjedi, aurait détourné des centaines de milliers d’euros. Un juge d’instruction enquête. Là encore, il s’agit d’une « machination », soutient le cheik.

Source : Le Parisien

 

 

 

Commentaires  

 
+1 #8 firdaws 2011-10-04 13:12 salem alayk,

barraka Allah ofik pour la réponse, je ne vois pas de quelle mosquée il s'agit à moins que ca soit celle qui est pas loin de Nanterre Ville, Allah wa3lem
Citer
 
 
-1 #7 agpillois 2011-10-04 11:13 pour évité ce genre de problème il serait plus simple de n' accepté pour financer nos projet que des prélèvement banquaire ou par carte bleu cela permettrais d avoir une réelle transparence et une compta vérifiable ce problème de non transparence est trés grave et abouti forcément a tout et n importe quoi l association adcm.org esr a votre écoute et a votre service pour vous aidé a mettre en application cette façon de fouctionné ag pillois Citer
 
 
+1 #6 abou othman 2011-10-03 23:28 Multi-citer firdaws:
de quelle mosquée s'agit il ? celle qui veulent construire près de l'hôtel des finances ?


non il s agit pas de cette association (orientation) dont la mosquee va etre construit avec 100% de l'argent des fideles mais plutot celle qu'on appelle la mosquee rouge ou la mosquee de la republique, elle n'est pas tres connue (mais ancienne) car assez isolée des quartier de nanterre.
Citer
 
 
+1 #5 firdaws 2011-10-02 16:12 de quelle mosquée s'agit il ? celle qui veulent construire près de l'hôtel des finances ?
depuis tant d'années les gens donnent et rien n'avance. C'est triste de voir de nos jours qu'on ne peut plus faire confiance au gens comme avant.
Citer
 
 
+1 #4 yann 2011-10-01 22:14 Cet article présente l'accusé comme déjà coupable, ce qui est contraire à la déontologie journalistique mais les remarques allant dans le même sens sont inacceptables d'un point de vue islamique. Accuser quelqu'un sans preuve est extrêmement grave. il aurait par ailleurs fallu pour garder l'équilibre face à cet article donner la parole à l'accusé. D'autant plus que quand on connait la situation et la façon de vivre de l'imam de nanterre, les accusations smeblent très difficiles à croire. Citer
 
 
+2 #3 DALI 2011-10-01 12:05 Nous avons le même problème sur Marseille, beaucoup de fond collectes pour le nouvelle mosquée de Marseille, la plus grande d europe, ;ais nous attendons toujours sa construction qui ne verra jamais le jour puisqu elle est gérée par des escrocs Citer
 
 
+2 #2 ABDELOUAHED 2011-09-30 13:53 Bonjour,
Attendons le jugement,laisso ns la justice faire son travail,il s'agit quand meme de l'honneur d'un homme et de la sérinité d'une communité.Ce n'est jamais bien de se précipiter dans de telles affaires,et si il est prrouvé qu'il était impliqué,eh bein,à ce moment là…Mais pas avant,parce que ça créer du désordre(fitna) .Le parisien à été déjà empêtré dans des annonces de cette nature ,concernant le même Imam par le passé
Citer
 
 
+1 #1 makma 2011-09-30 05:55 ça ne m'étonnerais pas du tout que ça soit vrai. J'ai déjà entendu d'autres histoires à propos de détournements lors de constructions de mosquées! Et la personne qui à rapporté ces faits était directement concerné car il était maçon bénévol et il était choqué de voir ça! Il faut savoir que les constructions de mosquées font tourner énormément d'argent en liquide et que bien entendu, tout ça est organisé "à l'arabe", autrement dit à l'arrache! Et voir circuler tant de fric c'est tentant! Après tout, les gens qui s'occupent de récolter les fonds sont des hommes, et des hommes du 21è siècle qui plus est! Epoque où l'homme honnête se fait rare! Bref, tout ça conduira les fidèles à ne plus donner d'argent, donc il n'y aura plus de constructions de mosquées, et de toutes façon, snif snif…vous ne sentez rien? ça sent la fin… Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques