Le double discours de la politique française
Écrit par Ilyess   
Dimanche, 22 Août 2010 01:53

Les pseudos démocrates français n’ont pas le courage de leurs opinions. Autant ils ont beau jeu de jouer les fiers à bras à l’intérieur de leurs frontières autant ils deviennent petits bras à l’extérieur. Suite aux critiques du Comité pour l'Elimination de la Discrimination Raciale de l'ONU (CERD) (1) qui a souligné son comportement discriminant envers les minorités visibles, qu’elles soient musulmanes ou Roms, et son manque de volonté politique pour endiguer la recrudescence notable d’actes racistes et xénophobes dans le pays, le Gouvernement français affiche profil bas. Le CERD a notamment signalé que le retrait de la nationalité aux délinquants français « d'origine étrangère » ou « issus de l’immigration » était discriminatoire, donc incompatible avec la constitution française, et que certaines mesures de rétorsion rappelaient étrangement l’époque de Pétain (2).

Au lieu de faire leur mea culpa (3) et de procéder à des actions correctives expiatoires, la seule échappatoire des séides du Pouvoir n’a consisté qu’à allumer des contre-feux. Ils se sont contentés de se prévaloir de vagues principes démocratiques et républicains censés garantir les libertés publiques et la sécurité des citoyens ; il ne suffit pas de s’enorgueillir d’avoir été précurseur des droits de l’homme et du citoyen quand on met tout en oeuvre pour s’en émanciper petit à petit. Ils ont aussi eu le culot de dénigrer les experts ONUsiens (4), coupables à leurs yeux d’être, pour certains, issus de pays qui ne respectent pas les droits de l’homme. On serait toutefois tenté de les croire puisqu’il y a un Français parmi eux. Et les sondages démagogiques ne font rien pour arranger les choses tant ils sont contradictoires, approuvant un jour des mesures sécuritaires et les estimant totalement inefficaces le lendemain. En gros ils ne servent à rien d’autre qu’à légitimer la répression des responsables désignés de la hausse de la délinquance, ces Auvergnats qui causent des problèmes dès qu’ils sont à plusieurs (5).

Par contre, quand nos V.R.P. (6) politiques sont de sortie, pour tenter de décrocher des contrats commerciaux, en Chine ou au Moyen Orient entre autres, ils tiennent à leurs prospects un tout autre langage, en ayant bien soin de ne pas jouer les trouble-fête avec des droits de l’homme inopportuns. En période électorale, à la pêche aux voix, nos hommes politiques de droite comme de gauche n’ont aucun scrupule à draguer un électorat qu’ils méprisent et fustigent ouvertement en temps ordinaire, en profitant de son amnésie chronique. En cette période trouble, rares mais précieux sont ceux qui ont l’intelligence de calmer le jeu et de refuser la facilité de jeter de l’huile sur le feu en attisant les susceptibilités communautaires ou en dressant les citoyens les uns contre les autres. Il faut les féliciter et les encourager, ainsi que tous ceux qui oeuvrent pour la compréhension, la tolérance et le rapprochement entre les différentes composantes de ce pays.

Sous réserves qu’on ne les provoque pas de façon imbécile, les Musulmans de France ou de Navarre, quels qu’ils soient, même les plus caricaturaux, ne sont certainement pas plus belliqueux que d’autres. Quand on se donne la peine de les comprendre et de les fréquenter, on se rend compte qu’ils sont même beaucoup plus hospitaliers, généreux et pacifiques que certains va-t-en-guerre franchouillards. Ils n’aspirent qu’à vivre en bonne intelligence avec les autres locataires de l’Hexagone. Objectivement, l’immeuble France n’est calme, agréable à vivre et bien entretenu que si chacun y met du sien. Ce n’est que quand certains en prennent à leur aise et veulent à tout prix imposer leur viatique à autrui que la cohabitation devient insupportable. En conclusion, pour que le quartier retrouve la tranquillité, il faut faire cesser les nuisances et les actes de malveillance en employant tous les moyens légaux accessibles. Dans le pire des cas, quand la justice ne sera plus rendue équitablement, il ne restera qu’une solution : déménager et refaire sa vie ailleurs. Mais c’est une autre histoire.

Daniel Youssof Leclercq

1- Committee on the Elimination of Racial Discrimination (site).
2- Le sinistre collaborateur avec l’occupant nazi, partisan des carnets de circulation, des arrestations arbitraires et des rafles.
3- Formule latine faisant partie de la liturgie chrétienne : « C’est ma faute ».
4- Dix huit experts internationaux indépendants et incontestables, sélectionnés pour leur haute moralité et leur impartialité, issus de régions géographiques et de cultures les plus hétéroclites pour étayer leur représentativité.
5- Allusion à l’injure raciale envers les Arabes du présumé coupable Ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux : « Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes ».
6- VRP : Voyageur, Représentant, Placier.

 

 

Commentaires  

 
+7 #2 yousri 2010-08-25 02:19 Cela fait maintenant une trentaine d'années, qu'on demande aux "issus de", de calmer le jeu, pendant qu'on s'occupe d'eux politiquement, qu'on vient leur "taper dans le dos" quand necessaire, de "touche pas a mon pote", a "ni p..e ni soumise, avec cet espece de "proximité" de complaisance affichée par nos politiques, plus le temps passe plus on en apprend, mais ce temps la repousse la vraie question, a savoir, la reconnaissance, a juste titre d'ailleurs, de l'apport des communautes, a la societe francaise, de leur participation a son economie, au droit a une vraie et reelle representation politique, soyons une force de proposition, plutot que d'attendre si peut etre, en negociant bien, on aura peut etre une miette( avec toute la com autour bien sur), passant pour un fait important dans le "developpement de la communauté musulmane de France"… Citer
 
 
+14 #1 fadela rodriguez 2010-08-22 13:15 Vous avez raison de vouloir qu'on calme le jeu pour que tous ceux qui sont en France s'entendent et qu'on tolère les différences des minorités. La France appartient à tous et pas à un groupe en particulier et on doit donc la partager en vivant en paix même si c'est chacun de son côté plutôt que de se supporter en vivant ensemble. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques