L’article sur « Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes » que le site du « Point » a censuré
Écrit par Stéphanie   
Mercredi, 27 Mars 2013 01:59

Nous publions ici l'article sur « Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes » que le site du « Point » a censuré. Texte à charge de Sihem Souid, publié puis retiré le mercredi 20 mars du site LePoint.fr. Il est resté en ligne de 8 heures à 17 heures.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur, vous faites fausse route !
Le Point.fr – Publié le 20/03/2013 à 08:55

Sihem Souid considère qu’en remettant en cause la décision de justice dans l’affaire Baby-Loup Manuel Valls a rompu avec tous les usages.

    Il y a des traditions républicaines que des républicains piétinent régulièrement. Nicolas Sarkozy avait donné l’exemple en distribuant les bons et les mauvais points aux juges, faisant fi de la séparation des pouvoirs. Manuel Valls - est-ce un hasard ? – marche dans ses pas. En remettant en cause une décision de justice, l’arrêt Baby-Loup pris par la Cour de cassation, la plus haute juridiction française, le ministre de l’Intérieur rompt avec tous les usages. Quand la gauche crie avec les islamophobes, il n’y a plus de digues pour contenir les discours et les actes que les fonctionnaires qui dépendent de Valls ont le devoir de réprimer.

    Laïcité ? La belle affaire ! Le locataire de la place Beauvau lui-même, comme son prédécesseur devenu président de la République, n’hésite pas à promener son Chalghoumi partout où il peut pour dire aux musulmans qu’il est leur représentant. Là également, le premier flic de France au menton prognathe oublie la séparation de l’État et de la mosquée. Exactement ainsi que le révèle le nègre et l’ancien bras droit du prétendu imam de Drancy, comme Nicolas Sarkozy a fait campagne dans les mosquées lors de la présidentielle de 2012 avec l’aide de Chalghoumi, toujours sous le coup d’une interdiction du territoire américain pour sa formation religieuse extrémiste, et du recteur de la Grande Mosquée de Paris.

    La laïcité, nous dit a contrario la Cour de cassation, c’est la nounou qui l’a respectée et non la direction de la crèche soutenue par Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes, dont Jeannette Bougrab, l’ex-présidente de la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), qui règle ses problèmes psychologiques et identitaires personnels sur la place publique.

    Monsieur le Ministre de l’Intérieur, vous faites fausse route, et comme on dit dans une maison que j’ai bien connue, force doit rester à la loi. Et il semble que dans votre département, l’Essonne, on en soit revenu aux attaques de diligence. C’est dire si vous avez du travail… On n’imagine pas Christiane Taubira, ministre de la Justice, commenter une décision du ministère de l’Intérieur.

Sihem Souid

Source : demainOnLine



Une proche de Taubira dénonce « Valls et sa cohorte d’islamophobes »

« Le premier flic de France au menton prognathe », « Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes »: l’auteure du texte publié puis retiré mercredi 20 mars du site LePoint.fr ne mâche pas ses mots.

Sihem Souid réagit ainsi à la critique par le ministre de l’intérieur de la décision de la Cour de cassation sur l’affaire de la crèche Baby Loup. « Nicolas Sarkozy avait donné l’exemple en distribuant les bons et les mauvais points aux juges, faisant fi de la séparation des pouvoirs. Manuel Valls – est-ce un hasard ? – marche dans ses pas », déplore l’ancienne adjointe de sécurité qui avait dénoncé, dans un livre très médiatisé, Omerta dans la police (2010), des faits de racisme et de discriminations au sein de la police aux frontières d’Orly.

Le problème, c’est que Sihem Souid, qui, depuis 2009, était adjointe administrative à la Préfecture de police, a été détachée au ministère de la justice il y a quelques semaines.

Cette proche de la garde des sceaux Christiane Taubira – elles ont participé ensemble à la campagne d’Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste – est chargée de mission au service de l’accès au droit et de l’aide aux victimes, Place Vendôme. « On n’imagine pas Christiane Taubira, ministre de la justice, commenter une décision du ministère de l’intérieur », conclut-elle son texte.

Charge contre Jeannette Bougrab

Et cela fait donc un peu désordre, à l’heure où les deux ministres affichent autant que faire se peut leur complicité… La tribune « Monsieur le ministre de l’intérieur, vous faites fausse route! » est restée en ligne de 8 heures à 17 heures. Elle a été twittée, retwittée, et, malgré son retrait, reste inscrite de manière indélébile dans la mémoire du Web.

Finalement, l’article a été supprimé, pas en raison du ministre de l’intérieur, mais à cause de la charge qu’il contient également contre l’ancienne patronne de la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) d’avril à novembre 2010, Jeannette Bougrab. (…)

 

 

Commentaires  

 
0 #3 mohamed aissa 2013-04-12 14:57 Je ne comprends pas ce que Sihem Souid fait au Point, un torchon islamophobe dont le directeur s'était vanté de l'être, et qui en fait souvent sa Une. Elle ne fait que servir de caution et ça c'est incohérent de la part de Mme Souid. Citer
 
 
+2 #2 etoile127 2013-03-28 21:48 Chapeau bas à ce DAME.Elle trouvait les mot pour celle qui ce l'a joue la pauvre victime Jeannette Bougrab Citer
 
 
+7 #1 habbib 2013-03-27 14:33 elle mérite bien son nom!!!
Sihem signifie FlécheS(au pluriel).. effectivement elle en a décoché plus d'une et autant dire qu'elle n'a pas raté ses cibles!
Pour preuve, le retrait de l'article..

Je lui tire ma réverence à cette dame!!

HH
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques