Kadhafi est mort, vive Kadhafi !
Écrit par Ilyess   
Samedi, 22 Octobre 2011 21:03

Je précise d’emblée, à l’attention de mon éventuel et sans doute bien imaginaire « fan club », que je n’ai pas spécialement d’estime pour le sieur Mouammar Ibn Mohammed ibn Abou Miniar al-Qadhafi dit Kadhafi que je ne considère nullement comme un « guide » ou un modèle, sachant que j’ai trouvé beaucoup mieux ailleurs (1) il y a fort longtemps. D’aucuns pourront aussi dire, à tort ou à raison : « De quoi il se mêle celui-là qui n’a jamais subi, comme nous, les affres de la dictature et qui ne connaît que les bienfaits de la démocratie ! » Ceci dit, même si je ne suis pas comme certains obstinément opposé à la peine de mort, il y a de la marge pour que j’en vienne à approuver la façon dont on a brutalisé et exécuté sommairement le « Colonel » et son fils Moatassem, alors que tous deux étaient bien vivants au moment de leur capture, comme en témoignent les vidéos amateurs qui circulent sur le net.

En tant que Musulman, je tenais à me démarquer fermement de tels agissements qui sont non seulement choquants mais indignes, quels que soient les crimes reprochés et le ressentiment de ceux qui, pour l’Histoire, ne seront jamais que les exécuteurs de basses oeuvres inavouables. Le Conducător roumain Nicolae Ceausescu et son épouse Helena, tout comme le Raïs iraquien Saddam Hussein, ont pu bénéficier d’un jugement, certes parodique, avant d’être éliminés mais le dirigeant libyen avait sans doute trop à révéler sur ses complicités occidentales devant une Cour pénale Internationale pour avoir le droit vivre plus longtemps. Quels que soient les méfaits et les prétextes invoqués pour justifier non seulement ce lynchage mais ces humiliations vivo puis post-mortem, avec cette exposition publique des plus irrespectueuses de sa dépouille à demi nue, ils sont injustifiables humainement et islamiquement. Rien de mieux que de tels règlements de compte barbares pour alimenter les ragots des identitaires et autres fascistes lesquels ont beau jeu de s’en prévaloir pour traiter d’arriérés l’ensemble des Musulmans, arguant qu’ils ne peuvent être inspirés que par une religion rétrograde.

Le moins qu’on puisse dire c’est que la vie et l’oeuvre du dictateur libyen donnent lieu à controverse. Tyran sanguinaire et terroriste international pour les uns, révolutionnaire, philanthrope et chantre du panafricanisme pour ceux qui ont fini par le lâcher quand ils ont été convaincus de sa défaite (2). Comme dit le proverbe espagnol : « Si ton ennemi est dans l’eau jusqu’à la ceinture, tends-lui la main ; si l’eau lui monte aux épaules, appuie sur sa tête ». Nombreux étaient pourtant les heureux bénéficiaires de ses libéralités, aussi bien dans la politique jusqu’aux sommets des Etats (3) que dans certaines organisations islamiques, qui s’empressent désormais de se démarquer de cet « illuminé » qui a directement ou indirectement financé leurs projets et leurs activités, ou qui nient carrément l’avoir jamais connu ou fréquenté. Nombreux encore sont ceux qui l’ont redouté lorsqu’il était aux commandes et qui célèbrent aujourd’hui sa déconfiture avec des excès de triomphalisme et une victoire qu’ils n’ont pas remportée, comme l’autoproclamé Conseil national de transition libyen qui ne va sans doute pas se contenter de transiter. Car, pour être tout à fait honnête, le pas très glorieux C.N.T. n’est venu à bout de son terrible adversaire qu’avec la complicité active de ces faux culs de va-t-en-guerre occidentaux qui ne font que guigner sur la manne pétrolière libyenne, sans aucune considération pour les intérêts du peuple du même nom dont ils se sont désintéressés pendant quarante ans, comme ils se foutent bien de ceux de tous les opprimés du monde qui n’ont rien à offrir en contrepartie. Les heureux bénéficiaires auront toutes les peines du monde à faire oublier les petits bisous qu’ils ont dû échanger avec leurs nouveaux amis de l’OTAN et en particulier avec le baroudeur sioniste Bernard Henry Lévi qui revendique à lui tout seul la libération de leur patrie auprès de tous ceux qui veulent bien l’entendre. En espérant que ces effusions amoureuses contre nature n’amèneront pas les nouveaux « représentants » du pays à se déculotter plus avant car alors là on ne répondra plus de rien.

Daniel-Youssof Leclercq

1
« Il demeure très certainement dans le Messager de DIEU un beau modèle pour vous, pour quiconque espère en DIEU et au Jour dernier et qui se rappelle DIEU beaucoup». (Coran 33 :21)
2. France24
3. Réception en grandes pompes à l’Elysée du Colonel Kadhafi par le Président Sarkozy en 2007 : ladepeche

 

 

Commentaires  

 
-6 #5 QASSAM 2011-10-26 22:21 Quand je vous lis que ce soit l'article ou les commentaires je reste abasourdi, en plus venant de musulman. Alors oui je confirme que derrière votre confort et votre train de vie gaté vous soyez heurté dans votre sensibilité.

Je le dis haut et fort ce qui me heurte, c'est les massacres qu'il a commit, la parole de Dieu qu'il a falsifié, le Prophète Saw le votre qu'il a insulté, son peuple qu'il a humilié, l'islam qu'il a combattu et j'en passe. Donc si vous etes choqué par sa fin, je me demande si vous raisonnez, si celà vous choque alors, les chatiments corporels comme les coups de fouets aux fornicateurs, ou les mains coupés aux voleurs, ou meme la mise à mort par lapidation va vous traumatiser et pourtant c'est LA LOI DE VOTRE DIEU dont vous dites appartenir sur ce Dieu est grand et il a réservé une très belle fin à ce demeuré qui se prenait justement pour le Bon Dieu,ah oui j'oubliais soyez compatissant aussi pour pharaon, et le peuple de lot et aad, et thamoud vous risquez d'etre à vie perturbez si vous auriez assisté à leur Fin et pourtant c'est Dieu qui en avait décidé ainsi. Apprenons avec nos coeurs le véritable terme de JUSTICE en Islam wa salam excusez moi je ne veux blesser personne, mais je n'accepterais jamais qu'un ennemi de Dieu et du Prophète soit défendu …
Citer
 
 
+6 #4 sia 2011-10-26 19:30 heureuse de savoir que l'humiliation vivo et post mortem de kadhafi ait choqué des gens comme moi.même s'il était un assassin et tout le reste lui il n'a jamais exhibé ou vilipendé les cadavres.ils faut que nous apprenions à nous respecter et les autres suivront car jamais les occidentaux ne nous montreront d'images si dégradantes d'un des leurs même s'il est accusé de tous les péchés d'israël.respectons nos morts svp surtout en temps que musulmans car c'est ce que l'islam nous demande.on pose tous ces actes ignobles au non de cette religion de paix et d'amour comment les autres vont-ils la respecter? MERCI YOUSSOF LECLERC Citer
 
 
+5 #3 chorfa 2011-10-26 16:10 Je ne sais si sa majesté Sarkozy a vu, en compagnie de BHL, l'exécution sauvage de Kadhafi: Il doit admirer son oeuvre et celle de ce juif. Kadhafi restera en travers de la gorge des prédateurs occidentaux. La mort de Kadhafi n'honore personne ni les occidentaux qui avaient commandé sa mort ni le CNT ce soit disant révolutionnaire assassin.Il y a comme une vengeance en l'air qui va rendre la vie amère aux libyens. Sarkozi et BHL sont loin…ils ne sentiront pas la douleur de ce peuple. Adieu belle libye. Citer
 
 
+7 #2 lnadia03 2011-10-26 15:29 C'est juste excellent ce vous avez écrit, le fond, le style…Je diffuse volontiers l'article! Citer
 
 
+10 #1 azurab 2011-10-26 09:30 Barak allahou fik, je recherchais dans les parutions quelqu’un qui pense la même chose. On nous montre des musulmans qui sermonnent à coup de grandes formules islamiques. Mais je ne vois la trace d'un comportement islamique tant dans son arrestation que son exécution ou même du traitement de son cadavre. Je me posait des questions. Est-ce que les musulmans se réjouissent qu'on associe "allahou akbar" à des actes de jahiliyyah. Les musulmans ont-ils perdu leur rahma. Que pensent les autorités religieuses et les intellectuels musulmans de tout ça? Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques