J’ai franchi le cap du niqab et j’en suis fière !
Écrit par Stéphanie   
Vendredi, 12 Octobre 2012 16:11

Je suis née musulmane sans grandir dans le respect des règles de l’Islam. Lorsque j’étais jeune et que l’on me demandait si j’étais pratiquante, je répondais que « j’étais musulmane » parce que ma mère me disait que je l’étais, mais je n’avais pas de conviction religieuse particulièrement affirmée. J’étais ce que l’on pourrait appeler une musulmane culturelle. Un peu plus tard, j’ai eu une prise de conscience et ma foi est apparue !

Un passé difficile et trouble
Ma mère est musulmane et mon père ne l’est pas, j’ai grandi dans deux mondes différents et j’ai testé ces deux modes de vie. Ma vie était sans pratique religieuse : je sortais en soirée, je voulais connaître « du monde » et avoir une vie cool, mais, au final, j’ai beaucoup souffert. Accro aux drogues douces, je me levais et voulais directement fumer, j’avais, à l’époque, également énormément de problèmes en cours, avec mes parents et l’ensemble de ma famille, mes amis n’étaient que des idiots, comme moi d’ailleurs…

Et par Allah, je me suis rapprochée de l’Islam grâce à Dieu puis à mon grand frère qui m’a permise d’ouvrir les yeux sur ma situation : j’ai fait mon introspection, je me suis posé des questions existentielles : Pourquoi sommes-nous ici-bas? Quel est notre but dans la vie ? Et depuis je n’ai cessé de me rapprocher de l’Islam, de me rapprocher de Dieu et de comprendre que nous devons tout à Dieu et que sans Lui nous n’étions rien. J’ai alors décidé d’abandonné tous mes anciens amis, j’étais quelquefois toute seule, mais il vaut mieux être seule que mal accompagnée.

Cela fait désormais 2 ans que j’ai arrêté les drogues douces, un peu plus de six mois que j’ai également stoppé la cigarette. Ce qui m’a motivé, c’est le fait de savoir que si je venais à mourir à cause de cela, ce serait considéré comme un suicide ! Je prenais un péché à chaque bouffée, je jetais l’argent par les fenêtres.

J’ai franchi le cap du niqab et j’en suis fière !
Je porte le niqab depuis 3 mois maintenant, je me sens protégée, respectée, car les hommes croyants ou mécréants baissent le regard lorsque je passe. Al hamdulilah, je me sens mieux, je découvre une vie différente, une vie pure et saine, une vie calme et qui m’apprend de Dieu. Au début, mon père n’acceptait pas le niqab, mais son refus a été de courte durée, car il a vite compris que c’était ma vie. Il me fait juste une réflexion de temps en temps lorsqu’il est énervé, parfois il me dit « t’es pas belle comme ça, tu es soumise aux hommes ! » mais par Allah, cela fait un moment qu’il ne me dit plus rien wa al hamdulilah.

Tout est rentré dans l’ordre dans ma vie par La Puissance d’Allah, je ne regrette pas d’avoir délaissé toutes ces bêtises et d’avoir embrassé cette noble religion qu’est l’Islam. Allah guide qui Il veut et al hamduliLlah, Il m’a guidée ! Je me sens privilégiée et je suis heureuse !

(ndlr) Déjà deux ans, 11 octobre 2010, que la loi “anti-voile intégral dans l’espace public” condamne certaines de nos sœurs à l’internement, à la verbalisation voire aux interpellations.

Hormis la prise en charge des amendes, pas d’avancées visibles pour faire condamner cette mesure inique et discriminante tant au sein de la Communauté Musulmane que devant les juridictions internationales. D’où l’intérêt, d’une commémoration annuelle pour que la banalisation et l’oubli ne l’emportent pas sur la résistance. Relayer ce triste anniversaire et le commémorer chacun à sa façon en enrichissant les petites initiatives, ce sera toujours mieux que de se contenter du moindre : réprouver en son for intérieur.

La publication de cet article s'inscrit dans cette démarche.

 

 

Commentaires  

 
-1 #3 Isabelle K. 2012-10-15 12:30 Je suis troublée par ce témoignage, ne peut-on vivre sa foi dans la sphère privée, la foi est une chose personnelle qui selon moi n'a pas besoin pour être sincère d'être renvoyée à la face de tous.
Se cacher pour se sentir "pure", je ne comprends pas…
Je pense à notre société, et j'ai peur que les uns et les autres décident de porter des croix géantes… tout ça ne me laisse rien présager de bon.
Vivez votre relation avec dieu de façon intime, et organisons notre société au mieux, sans s'exclure, sans… disparaitre? Croyants, non-croyants, il s'agit d'une opinion et elle doit rester privée.
Citer
 
 
+5 #2 Un frere 2012-10-14 23:39 Je vous souhaite beaucoup de courrage chere soeur et bon cheminement vers attaqwa pour nous tous. Citer
 
 
+5 #1 oumsafiya 2012-10-14 21:55 as salamoualikoum,
kallah preserve toutes les soeur qui porte le niquab je ces que sa doit etre dure au quotidien, placer votre confiance en ALLAH,
moi j'ai pas "encore" frenchit le cap mais wALLAH j'y reflechit, j'y pense …
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques