Interview d’Adam OUADAH, président de la NUFR
Écrit par Ilyess   
Samedi, 21 Août 2010 22:04


Interview d’Adam OUADAH, président de la Nouvelle Union Française, réalisé le3 août 2010 à paris. La Nouvelle Union Française est un parti politique nouvellement créé qui a pour mission d’intervenir dans tous les domaines de la société française.

Vous avez créé un partie politique mais personne ne vous connait alors qui êtes-vous ?

Je suis chef d’entreprise, je ne suis pas nouveau en politique puisque j'ai fait mes classes à l’UMP. J’ai pris la décision de quitter l’UMP en 2008 lorsque je me suis aperçu que les promesses n’étaient pas tenues notamment concernant la discrimination positive. Je pense que beaucoup de français en ont besoin.

D’autre part, je suis pour l’intégration de la Turquie dans l’Europe et mes convicitions n’étaient plus tenables, par conséquent j’ai préféré quitter l’UMP.

Au final, je me dis que j’ai bien fais de rendre ma carte vu la tournure qu’a pris le débat sur l’identité nationale, les propos de Brice Hortefeux et j’en passe.

Depuis quand existe la Nouvelle Union française ?

La NUFR a été lancé officiellement le 08 Mai 2010, à Epinal lors une réunion publique.

Et depuis cette date, combien d’adhérent avez-vous enregistré ?

En l’espace de quelques mois nous avons enregistré une centaine d’adhésion. Je considère que ce chiffre est encourageant.

Quel est le profil de vos adhérents ?

A ce jour, nous avons presque autant d’hommes que de femmes, en ce qui concerne leur profil professionnel, il y a des profils très variés, nous retrouvons des employés, des cadres, des demandeurs d’emploi, des retraités, des étudiants.

Sont-il en majorité musulman ?

Jusqu’à présent la majorité de nos membres et sympathisants sont des musulmans mais pas seulement.

Etes-vous pour ou contre le port du voile intégral et du voile simple ?

Mon principe est simple : la femme est libre et la société, sa famille et tous ceux qui l’entoure lui laissent le choix de ce qu’elle veut être.

La Burqua n’est pas une prescription islamique, mais je pense que l’on ne peut pas imposer aux gens de la mettre ou de l’enlever c’est un travail pédagogique. Je suis donc contre la loi sur la Burqua.

Pour le foulard la chose est claire il est interdit islamiquement de l’imposer aux femmes et il est interdit à mon sens d’essayer de l’enlever. Laisser aux femmes faire leur choix.

Nous avons une devise à la NUFR, les femmes qui portent le voile soutiennent celles qui ne le portent pas, et réciproquement, c’est à dire que celle qui ne le portent pas soutiennent celles qui le portent.

La polygamie, êtes-vous pour ou contre ?

Ma position est clair la polygamie est interdite en France et par conséquent ça ne se discute pas.

Quelles solutions pour le problème Israëlo-palestinien ?

Je suis pour un état binational : un état de droit, un droit égalitaire, une majorité citoyenne c’est à dire que l’on soit chrétien, juif, musulman, athée, agnostique, les même droits pour tous. Je suis pour un état qui n’a pas de consonance religieuse par conséquent je suis pour instaurer un état laïque mais pas une laïcité de dictature.

Pensez-vous que les occidentaux devraient discuter avec le hamas et le hezbollah ?

Bien sûr,  il n’y aura pas de paix sans cette condition qui me paraît évidente.

La NUFR est-elle communautaire ?

La NUFR n’est pas un parti communautaire, non pas que le terme communautaire soit péjoratif mais ce n’est pas l’esprit de notre parti. Notre parti est ouvert aux français qui partagent les mêmes valeurs.

Où se situe la NUFR dans l’espace politique ?  A droite ou à gauche de l’échiquier ?

Du point de vue de la famille et de l’éducation nous nous situons clairement à droite de l’échiquier politique. Mais en ce qui concerne l’aspect social nous nous situons à gauche.  

Comment la NUFR peut-elle jouer un rôle dans le paysage politique ?

Nous nous plaçons au niveau des idées et sur ce point les parties politiques dominants nous servent toujours la même soupe depuis des années. Ils nous disent « Si nous sommes élus il y aura moins de chômage » mais le chômage ne cesse d’augmenter. Ils nous disent « Si nous sommes élus, il y aura moins d’impôt » mais les impôts ne cessent d’augmenter. Nicolas Sarkozy nous a dit « travailler plus pour gagner plus » mais au final les français ne cessent de perdre du pouvoir d’achat.

Quelles sont vos propositions pour améliorer l’emploi des jeunes ?

La France fait face à un chômage de masse depuis plus de deux décennies. Les causes sont multiples et des solutions existent mais aucun dirigeant n’a eu le courage de les appliquer.

Nous avons un problème structurel : manque d’investissement dans la recherche et l’innovation, imposition trop lourde, marché du travail trop rigide et j’en passe. Le CPE (contrat premier embauche) proposé par Dominique De Villepin à l’époque est à mon avis une solution pour améliorer l’emploi des jeunes. Je souhaite remettre ce contrat à l’ordre du jour. Le CPE donne la possibilité aux employeurs de licencier un jeune salarié sans justifier son choix et cela durant une période de 2 ans.

Tous y trouve un intérêt, le jeune salarié et l’employeur, ce dernier aura moins de craintes à embaucher un jeune inexpérimenté. Le jeune salarié de son coté aura l’occasion de capitaliser de l’expérience et de mettre un pied dans l’entreprise plus facilement.

Alors, on a tous vu les manifestations organisées par les syndicats étudiants et ont ainsi contribuées à son enterrement. Mais mettons-nous à la place d’un jeune sans emploi, moi-même j’ai rencontré de grande difficulté à trouver mon premier emploi et je peux vous dire que j’aurais souhaité qu’une telle mesure puisse exister pour me donner une chance supplémentaire à trouver un emploi.

 

 

Commentaires  

 
+3 #6 Adlane 2010-12-15 12:28 Bonjour tout le monde,
N'hésitez pas à faire passer le mot et à nous contacter via notre site web www.nu-fr.org.
Ceci vous permettra d'être au courant des réunions publiques organisées dans les départements.
Cessons d'être des acteurs, surtout si c'est pour que l'on passe notre temps à nous plaindre quand des lois nous stigmatisent.
Citer
 
 
+6 #5 brahim 2010-09-08 08:43 Je trouve cette interview plutôt intéressant. J'approuve une position courageuse sur le moyen-orient. C'est positif. Citer
 
 
+4 #4 djilali 2010-09-06 00:12 quel vocabulaire Mme Fadela R. ! Mes félicitations… Citer
 
 
+6 #3 franck muller 2010-08-23 22:16 Je suis d'accord avec tarik, je pense que fadela rodriguez est excessive. Je pense qu'il y a une certaine honnêteté dans se démarche sachant que beaucoup de français musulman se disent de gauche. Il a un certain courage à le dire sans tabou. J'encourage cette initiative. Citer
 
 
+6 #2 tarik 2010-08-23 12:12 Je ne crois pas que ce soit de la vantardise mais je pense plutôt franc avec ses sympatisants.
Pour avoir vu les videos à son sujet, je peux vous assurez que c'est la personne que nous avions besoin.
Tendons lui la main et cessons d'être sur la défefensive en permanence.
Il n'y a de honte à avoir été à l'UMP tout comme au PS.
Le plus important c'est qu'enfin il y a quelqu'un qui s'intéresse à nous.
Citer
 
 
+1 #1 fadela rodriguez 2010-08-22 13:26 Méfiance. Un transfuge de l'UMP qui se lance dans le créneau communautaire. Y a pas de quoi se vanter d'avoir fait ses classes dans ce parti ou alors ils faut bien préciser qu'on le regrette amèrement. En tous cas, le discours ne diffère pas beaucoup des politicards professionnels avec des approximations, des promesses et évidemment une demande de chèques en blancs aux électeurs. On verra si ça tient la distance mais on n'a pas trop envie d'être cocus. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques