Faire du ramdam ou faire le Ramadan
Écrit par Ilyess   
Lundi, 16 Août 2010 16:04

C’est bien connu, ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins. En ce début de Ramadan, on assiste dans la presse grand public à une éclosion d’articles sur le sujet lesquels n’ont évidemment rien de dithyrambiques mais se présentent plutôt comme des oeufs avariés sortis d’autant de cloaques. A dessein, dans les reportages et autres témoignages (bidonnés ?) en question, ils ne se cantonnent qu’à présenter ce pilier de l’Islam (1) de façon tendancieuse, grotesque ou cocasse. Au lieu de reconnaître les vertus diététiques (2), éducatives et sociales de cette période de jeûne, ils préfèrent nettement mettre l’accent sur la pénibilité et la fatigue prétendument dues à la longueur du mois ou des journées ou aux circonstances aggravantes dues au travail, à la chaleur ou à l’environnement défavorable. Cause toujours tu m’intéresses.

D’abord, précisons que la privation volontaire de nourriture en tant qu’expression religieuse n’est pas exclusive à l’Islam mais a été recommandée par toutes les grandes religions (3) qui, pour la plupart, en ont malheureusement aujourd’hui abandonné la pratique concrète. Le jeûne islamique s’accomplit au cours en Ramadan qui tire son nom du neuvième mois du calendrier lunaire hégirien (4). Il comporte 29 ou 30 jours selon les années et s’effectue avec une durée variant selon les saisons et la latitude (5). Le jeûne est diurne, de l’aube au coucher du soleil. Il consiste en une abstinence totale du boire, du manger et de relations sexuelles, mais également en la maîtrise de soi par un contrôle accentué du comportement (6) et une augmentation des bonnes actions (7). Les malades, les voyageurs et les femmes indisposées ou enceintes bénéficient de dérogations pour l’ajourner jusqu’à une période plus propice ou de l’expier par une aumône si son accomplissement se révèle impossible (8).

A moins de se gaver exagérément, ce qui est réprouvé par l’Islam (9), ou de mal s’alimenter, il faut tordre le cou à cette rumeur que le jeûne serait nocif pour la santé et générerait des carences ou des troubles métaboliques. Bien au contraire, les spécialistes de la diététique sont unanimes sur les mérites de faire reposer cette machine alimentaire que nous mettons si souvent à contribution. En plus d’être un moyen d’assainissement physique, le jeûne fait faire prendre conscience aux Croyants de la situation des plus défavorisés qui ne mangent pas régulièrement à leur faim (10) et leur apprend à maîtriser leurs pulsions quelques qu’elles soient. Evidemment, pour ceux qui n’ont « ni Dieu, ni maître », qui sont réfractaires à toute discipline et légitiment l’égoïsme et le gaspillage (11), cette obligation religieuse ne pourra qu’apparaître incongrue, contraignante et caricaturale. Pour ceux qui se seront soumis au créateur de toutes choses, deux récompenses : « Celui qui jeûne éprouvera deux joies : il sera heureux quand il rompra le jeûne ; il sera heureux encore de son jeûne quand il rencontrera son Seigneur. » (12)

Daniel Youssof Leclercq

1- « l'Islam est que tu témoignes qu'il n'est pas de divinité si ce n'est Allah et que Mohammad est l'Envoyé d'Allah, que tu accomplisses les Offices de Prière, que tu verses la Taxe Zakat, que tu jeûnes le mois de Ramadan et que tu effectues le pèlerinage vers la Maison Sacrée si tu en as la possibilité. » (Boukhary 2/1/1- Mouslim 1/1/1 – Nawawy/40 Hadiths 2 et 3)
2- Pour remédier aux conséquences de la malbouffe et de l’obésité, il n’est pas rare dans les sociétés d'abondance que des régimes diététiques d’abstinence alimentaire soient médicalement prescrits.
3- On peut notamment citer le jeûne de Yom Kippour pour les Juifs et le carême pou les Chrétiens.
4- Départ de la chronologie musulmane, coïncidant avec l’émigration du Prophète Mohammed (Paix et Salut de DIEU sur lui) de La Mecque à Yathrib (Médine) le 16 juillet 622 après JC.
5- En zones anormales où la période diurne dépasserait le supportable, la durée est calquée sur une latitude plus clémente.
6- « Selon Abou-Horeira, le Prophète (PSDL) a dit : Celui qui ne renonce pas à dire des mensonges, ni à pratiquer des faussetés, Dieu n’a nul besoin qu’il s’abstienne de boire ou de manger. » (Boukhary 30/8/1 – 78/51/1)
7- « Le Prophète (PSDL) était un des hommes les plus généreux mais il l’était plus encore en Ramadan » (Boukhary 1/1/5, 30/7/1)
8- « Ho, les croyants ! On vous a prescrit le jeûne, comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, -peut-être serez-vous pieux ! Pendant des jours comptés. Donc, quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, alors qu'il compte d'autres jours. Mais pour ceux qui pourraient le supporter, il y a une rançon : la nourriture d'un pauvre. Et si quelqu'un fait plus, c'est bien, pour lui ; mais il est mieux pour vous de jeûner, si vous saviez ! C'est dans le mois de Ramadân qu'on a fait descendre le Coran, comme guidée pour les gens, et en preuves de guidée et de discernement. Donc, quiconque d'entre vous est présent à ce mois, qu'il le jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il compte d'autres jours ; - Dieu veut pour vous la facilité, Il ne veut pas pour vous la difficulté, mais que vous en accomplissiez bien le nombre et proclamiez la grandeur de Dieu pour ce qu'Il vous a guidés. Peut-être serez-vous reconnaissants ! » (Coran 2 :183-185)
9- « Et mangez et buvez; mais pas d'excès ! IL (DIEU) n'aime pas les excessifs. » (Coran 7 :31)
10- Quand on sait que le quart de l’humanité vit sous le seuil de pauvreté, que des milliers de gens meurent de famine, on peut qualifier le gaspillage de criminel. Les Musulmans doivent montrer l’exemple en évitant la prodigalité et les excès.
11- « Oui, les gaspilleurs sont frères des diables ; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur. » (Coran 17 :27)
12- (Boukhary 30/9/1) 

 

 

Commentaires  

 
+9 #3 Djelloul 2010-08-19 02:41 salam aleikoum, bonjour, shalom, chaque injonction Korranique est un bien pour l'homme, et toutes les interdictions représente une nuisance pour lui. Ils serait intéressant que chacun fasse des recherches pour découvrir les richesses que révèle le livre sacré " wa qol Rabbi zidni 'ilm". " Et dis, SEIGNEUR, accroît mon savoir » Citer
 
 
+10 #2 Nadine 2010-08-18 17:03 Faire du ramdam ou faire le Ramadan ou tout simplement, jeûner selon les directives du Grand Seigneur. le fait d'y penser, on parvient à discerner une longue liste de bienfaits d'ordre psychologique, physique (santé), social, économique ..etc.
c'est bien dit Ilyess .. Ramadan moubarek à tous nos frères les musulmans ..!!!
Citer
 
 
-8 #1 ali-paris 2010-08-18 12:14 Pourquoi cherché des vertus diététiques, éducatives et sociales, puisque le ramadan fait partie du dogme, sinon il faut trouvé des vertus aux quatre autres dogmes. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques