En réponse à l’opprobre
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 07 Octobre 2010 00:36

Je ne crois pas qu’un droit ou une liberté se soient jamais gagnés quelque part en courbant l’échine. Et ce ne sont pas ces « bons français (1) », les partisans de la prépondérance communautaire laïque bon teint (2) qui me contrediront. En effet, de nos jours les intégristes laïcs ne se contentent plus de constater, de s’offusquer ostensiblement comme des vierges effarouchées ou de moucharder les mauvais élèves qui contestent le règlement intérieur de l’establishment. Ils sont d’ores et déjà passés à l’offensive et poussent désormais ouvertement au crime contre ces Musulmans « intégralistes (3) » qu’ils sont bien incapables de neutraliser par le débat d’idées et dont ils redoutent à raison l’inéluctable hégémonie. Ils ne se contentent plus de les clouer au pilori pour les fustiger à tour de bras mais projettent déjà, tantôt, de les bannir de la nation ou de les anéantir culturellement si ce n’est physiquement.

Défendre ses opinions et ses traditions, même les plus exubérantes, est bien naturel et on doit le concéder à tous, sans exclusive. Par contre, le syndrome du « loup et l’agneau (4) » n’est pas du tout recevable, à savoir se retrancher derrière l’analogie, l’outrance ou l’absence de réciprocité de certains de ses opposants à l’étranger pour stigmatiser et pénaliser leurs homologues français. Faut-il aussi rappeler que lorsqu’on se réclame d’une démocratie qui conteste farouchement que « la raison du plus fort est toujours la meilleure (4) », on devrait tout au moins s’abstenir de prôner ou de susciter la violence contre les biens et les personnes (5). Mais il en est qui ne s’encombrent pas avec les scrupules.

La franchise et l’honnêteté ne font plus recette. Pour discréditer et éliminer ses contradicteurs, il est désormais de bon ton d’user de mensonges, de doubles discours et autres stratagèmes, quand bien même ceux-ci iraient à l’encontre des idées qu’on défend. Au diable les principes, il n’y a que le résultat qui compte. Et quand l’exécutif et le législatif (pourtant à la botte) ne suffisent plus pour l’emporter sur ses rivaux, l’ultime perfidie consiste à les désigner insidieusement à la vindicte populaire, à coups de provocations, de rumeurs, de contrevérités, de déclarations tapageuses et de sondages démagogiques. De tels procédés ne font non seulement que confirmer l’absence totale d’honneur de leurs auteurs mais renforcent les convictions et la détermination de leurs adversaires.

C’est peu dire que même les exégètes autorisés de la laïcité (6), censés normalement être dans leur camp, en sont venus à critiquer ouvertement les dérives dogmatiques. L’excès de laïcisme et ses avatars législatifs, loin de faire jurisprudence, sont clairement désavoués. Néanmoins, au lieu de faire amende honorable, les séides de l’apocryphe laïc s’entêtent obstinément et s’emploient, à tort et à travers, à diaboliser tous ceux qui ont le front de ne pas adhérer pleinement à leurs dogmes. Toute contradiction leur étant insupportable, ceux qui ont l’impudence de divulguer la moindre information, le moindre point de vue antithétiques ne peuvent qu’être exécrables, condamnables et ne méritent que l’anathème voire le châtiment. Dans les pays non démocratiques, on qualifie ça communément de pensée unique mais ici c’est évidemment différend, on appelle ça la pensée inique. Ça tient à pas grand chose.

Daniel Youssof Leclercq

1- Formule empruntée au jeune marié Eric Besson (autrement dit marié avec une jeune) qui estime que c’est la mission de son ministère (de l’immigration) de fabriquer de « bons petits français ».
2- Les « Riposte Laïque », « Résistance Républicaine », « Observatoire de l’Islamisation », « Bivouac-id », « Ni Putes Ni Soumises » et autres « mange boules » se reconnaîtront sans difficulté. Tapez-les vous donc sur Internet, c’est jouissif.
3- Qui souhaitent pratiquer intégralement (leur religion).
4- Fable de La Fontaine : « - Si ce n'est toi, c'est donc ton frère. - Je n'en ai point. - C'est donc quelqu'un des tiens : Car vous ne m'épargnez guère, Vous, vos bergers et vos chiens. On me l'a dit : il faut que je me venge.»
5- Profanation de mosquées et de cimetières, agressions islamophobes, bravades malveillantes au moyen de manifestations hostiles et autres « apéros sauciflards » racoleurs.
6- Comme le célèbre sociologue français des religions et de la laïcité, Jean Baubérot, qui estime que les laïcistes construisent une laïcité intolérante et identitaire, sans liberté religieuse, une sorte d’athéisme officiel contraire à la liberté de conscience.
Selon son avis éclairé, la loi contre le niqab est une « perversion de la laïcité. jeanbauberotlaicite

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques