Disparité au sein de la Communauté
Écrit par Stéphanie   
Samedi, 16 Juin 2012 01:17

Même si c’est ce que certains détracteurs voudraient faire croire, les Musulmans ne sont pas des clones tous sortis du même moule. D’ailleurs, leurs points de vue et leurs agissements sont tellement divers qu’il est indispensable de les évoquer. Selon les uns, les différends courants spirituels ou politiques islamiques contribuent à leur façon à l’enrichissement de la Communauté musulmane mais pour les autres, ils ne sont synonymes que de division et de sédition.

L’Islam, bien qu’étant considéré par tous les Musulmans depuis quatorze siècles comme la dernière révélation divine et le seul culte recevable (1), et bien que l’unité soit de règle et la division réprouvée (2), quelques désaccords dogmatiques ont fini par voir le jour. Néanmoins, en comparaison de ceux qui sont à l’origine de l’émergence des innombrables sectes du Christianisme, on peut dire qu’ils ne sont pas rédhibitoires. Contrairement aux Eglises catholiques, protestantes, etc. dont les patrimoines religieux respectifs regorgent d’incompatibilités et d’exclusions réciproques, les différentes expressions islamiques reposent malgré tout globalement sur la même doctrine et les mêmes règles.

Incontestablement, les Chiites et les Sunnites ont une perception différente du message divin mais, en comparaison des divergences chrétiennes dont les liturgies sont fondamentalement différentes, leurs désaccords peuvent être considérés comme minimes. Nombre de rites peuvent être effectués en commun (Attestations de foi, Offices de Prière, Jeûne de Ramadhan, Taxe Zakat, Pèlerinage à La Mecque) et les différends les plus profonds sont plutôt d’ordre politique, concernant principalement la succession du Prophète ( ص) laquelle devait pour les uns échoir aux plus méritants de sa famille et pour les autres résulter d’une élection. Comme le soulignait le Professeur Muhammad Hamidullah, les différentes écoles juridiques (3), destinées à faciliter aux Croyants la compréhension et l’accomplissement des pratiques rituelles, rendent chacune à leur façon hommage aux divers usages prophétiques (4). Les dissemblances mineures constatées au sein des différents courants de l’Islam n’ont non seulement pas d’incidence sur le dogme mais sont même appréhendées par certains comme une miséricorde de DIEU envers Ses serviteurs (5).

Selon les époques ou les influences, différentes sensibilités religieuses privilégiant l’esprit ou la lettre sont apparues ça et là pour revisiter les enseignements religieux et/ou revivifier la foi des Croyants. A l’opposé du Soufisme qui est un Islam ésotérique où, comme dans le Christianisme, prédominent les exaltations et les approximations, le Salafisme est un Islam exotérique qui, à l’instar du Judaïsme, incite à la rigueur et à la culpabilisation. Le militantisme est préconisé aussi bien dans le Tabligh (propagation) que dans le mouvement des Frères Musulmans et ses ersatz mais autant chez les uns les enseignements sont volontairement élémentaires mais surannés, chez les autres ils se veulent universitaires mais télécommandés. Au lieu de subir des influences sectaires, on recommandera plutôt de s’inspirer intelligemment du Coran, des Traditions prophétiques authentiques et de la littérature islamique orthodoxe.

Daniel-Youssof Leclercq

1. « Oui, la religion, aux yeux de DIEU c’est la Soumission (l’Islam) » (Coran 3 :19). «Et quiconque désire une religion autre que la Soumission (l'Islam), de celui-là ce ne sera point reçu ! Et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. » (Coran 3 :85).
2. « et ne soyez pas de ceux qui donnent des Associés, de ceux qui ont divisé leur religion, tandis qu'ils sont devenus des sectes, chaque parti exultant de ce qu'il a par devers lui. » (Coran 30 :32). « Oui, ceux qui font schisme en leur religion et se forment en sectes, tu n'es en rien des leurs. Rien d'autre : leur affaire appartient à DIEU. IL les informera de ce qu'ils faisaient. » (Coran 6 :159). « Mais entre eux, ils ont coupé leur affaire en morceaux (sectes), chaque parti exultant de ce qu'il a devers lui. Laisse-les donc dans leur noyade, pour un temps. » (Coran 23 :54). « Et ce que Nous te révélons à toi, ainsi que ce que Nous avons enjoint a Abraham et à Moïse et à Jésus, c'est ceci : "Etablissez la religion ; et n'y divergez pas". » (Coran 42 :13). « Ho les croyants ! Craignez DIEU comme il se doit craindre ; et jamais ne mourez, que vous ne soyez Soumis (Musulmans). Et cramponnez-vous ensemble au câble de DIEU ; et ne soyez pas divisés ; et rappelez- vous le bienfait de DIEU sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est LUI qui réconcilia vos coeurs ; puis par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est LUI qui vous a sauvés. Ainsi DIEU vous expose Ses signes. Peut-être vous guiderez-vous ? Que soit, parmi vous, une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdise le blâmable. Car les voilà les gagnants. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues. Car pour eux l'énorme châtiment. » (Coran 102-105)
3. Hanéfite, Chaféite, Malékite, Hanbalite, Ja’afarite.
4. « On dirait que Dieu a voulu Lui-même que chacun des actes et des gestes de Son bien-aimé Prophète soit perpétué en Islam au moyen de la divergence des écoles. Il faut donc avoir du respect mutuel et de la tolérance. » (Initiation à l’Islam– Alger 1981)
5. « Il y a pour chacun une direction vers quoi tourner son visage. Concourez donc aux oeuvres bonnes. Où que vous soyez, DIEU vous rassemblera tous. DIEU est capable de tout, vraiment ! » (Coran 2 :148). « ... À chacun de vous Nous avons assigné une voie et un chemin. Si DIEU l’avait voulu, certes IL aurait fait de vous une seule communauté. Mais non. Afin de vous éprouver en ce qu’IL vous donne. Concurrencez-vous donc dans les bonnes oeuvres : vers DIEU est votre retour à tous ; puis IL vous informera de ce en quoi vous divergiez. » (Coran 5 :48). « Et si DIEU voulait certes IL les désignerait comme une seule communauté. Mais IL fait entrer qui IL veut dans Sa miséricorde. Et quant aux prévaricateurs, il n'y a pour eux patron ni secoureur. » (Coran 42 :8). « La disparité de ma communauté est une miséricorde. » (Baïhaqy)

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques