Culte musulman : la réforme a du mal à passer
Écrit par Ilyess   
Mercredi, 17 Avril 2013 03:13

Des instances régionales du Conseil français du culte musulman (CFCM) refusent les nouveaux statuts issus de l'accord sur la réforme votée en février.

Entretien

Mustafa Arslan, Président du Conseil régionaldu culte musulman, en Bretagne.

Vous parlez d'irrégularitésdans cette réforme.

Oui, et elles posent une réelle injustice par rapport à la représentativité des musulmans sur le territoire national. Malgré nos protestations, le CFCM, une alliance tripartite composée de la grande mosquée de Paris, du RMF et de l'UOIF, a fait passer cette réforme, le 23 février, en assemblée générale extraordinaire.

Cette réforme instaure de nouvelles règles. Par exemple, 50 % du conseil d'administration du CFCM est désigné par les fédérations sans élection. Cette mesure se décline au niveau régional. Cela ne nous va pas.

Donc, vous devez vous plier, non ?

Les Conseil régionaux du culte musulman (CRCM) ont aussi leurs conseils d'administration et une certaine indépendance. On veut nous imposer des élections au mois de juin, cette année, alors que nous avons été élus, en 2011 jusqu'en juin 2014.

Je l'ai fait savoir à ma fédération, le comité de coordination des musulmans turcs de France, nous allons assigner en justice le CFCM pour faire annuler l'assemblée générale extraordinaire.

Pourquoi les règles du jeu ont-elles été changées ?

Les trois fédérations veulent verrouiller le système et placer leurs représentants, y compris dans les CRCM. On peut imaginer que le RMF veuille reprendre le contrôle en Bretagne. Cette élection serait garantie puisque 50 % du conseil d'administration serait désigné par les fédérations.

Nous refusons. J'ai clairement dit que je ne me représenterai pas à la fin de mon mandat mais il n'est pas question, pour moi, de l'écourter. D'autant que nous avons des dossiers en cours.

La communauté musulmaneest discrète en Ille-et-Vilaine...

L'actualité nous pousse à être discrets. Il y a une certaine radicalisation par rapport à ceux qui font de l'islamophobie, les identitaires. Heureusement, nous sommes dans une région assez protégée par rapport à ce sentiment. Mais nous ne sommes pas à l'abri d'extrémistes.

Vous semblez être au coeur d'une lutte de pouvoir entre les fédérations. Non ?

C'est cela. Il y a vraiment une lutte de pouvoir. Chaque fédération, là où elle est en force, essaie de mettre la main sur les lieux de culte.

Pour être plus clair, les musulmans, quelles que soient leurs origines géographiques, vivent aujourd'hui en France. Ils veulent gérer, eux-mêmes, leurs problèmes sans subir de tutelle étatique française ou étrangère.

Qu'attendez-vous de l'État français ?

Nos enfants sont nés ici. Ils ne comprennent pas du tout comment des États étrangers pourraient faire, ici, de l'ingérence pour gérer les lieux de culte. Mais, malheureusement, jusqu'à présent, la France ferme les yeux. Ce n'est pas normal.

Source : Ouest-France

 

 

Commentaires  

 
-1 #3 samiha 2013-04-19 03:31 je suis pas d'accord avec être français ou pas , Français ou pas n'est pas une religion alors par là vous exluez ce qui ont fait le choix de ne pas être français parce qu'ils sont musulmans Citer
 
 
0 #2 CRCM / CFCM!!!!!!!!! 2013-04-18 16:23 "Nos enfants sont nés ici. Ils ne comprennent pas du tout comment des États étrangers pourraient faire", si vous voulez sincèrement sortir de ce problème imposez d'autres règles de jeux. comme:
- pour être responsable il faut être français de naissance,
- avoir le minimum la maîtrise en sciences islamique d'une etablissement reconnue par l'academie de la departement.
- être diplômé d'une Etablissement nationale
- maîtrisé bien la langue française: écrire, lire et parler.
- passe un examen dans deux matières: les institutions françaises et droit civil.
- être membre d'une association culturel depuis 10 ans le minimum.
- dossier judiciaire propre
- servir l’Intérêts de français musulmans et non les intérêts des pays d'origines.
Citer
 
 
+2 #1 Foudil BENABADJI 2013-04-18 10:05 Les associations qui bloquent, qui veulent diriger sans partage, ont surement la conscience chargées. Il faut aller jusqu'au bout dans nos revendications. La Savoie veut une démocratisation du CRCM. Nous partageons totalement vos inquiétudes. memoire-mediterranee.com Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques