Communauté musulmane de Nice : des exhumations choquantes
Écrit par Ilyess   
Samedi, 17 Décembre 2011 01:54

A l’occasion de l’enterrement de leurs défunts, la ville de Nice avait promis aux citoyens niçois de confession musulmane que l’on ne toucherait pas leurs tombes comme le prescrit la religion musulmane. Pourtant aujourd’hui, ces derniers viennent de découvrir que ce n’était qu’une promesse en l’air puisque depuis quelques jours, on exhume les corps de plusieurs défunts issus de la communauté musulmane enterrés au cimetière de l’Est.

« Avec ce qu’ils viennent de faire, j’ai l’impression d’enterrer ma petite fille pour la deuxième fois » raconte en pleurs une mère de famille qui a perdu il y a quelques années son enfant âgé de 10 ans. Du coup, elle a choisi de faire rapatrier le corps dans son pays d’origine, le Maroc.

Ce matin encore, c’est ce que vient de faire une famille de saoudiens dont le père décédé à Nice il y a quelques années avait fait le choix d’y être enterré. Au moment où le corps allait être exhumé, la famille a préféré rapatrier le corps en Arabie Saoudite pour s’assurer du respect du rite musulman.

Il semblerait que plusieurs cas similaires d’exhumation se soient produits ces derniers jours. Cela se déroule semble t’il sans aucune concertation préalable ni une aucune information sérieuse aux familles concernées.

C’est de la dignité de tout niçois dont il s’agit quelles que soient sa confession ou ses convictions.

Abderrazak Fetnan

Conseiller municipal

Tél. : 04 97 13 26 12 -  06 04 97 13 47 48


COMMUNIQUE DE PRESSE : TOUCHEZ PAS A NOS MORTS
 

Dimanche 18 décembre à 15h00, à l’entrée du Cimetière de l’Est, aura lieu un rassemblement de protestation face au projet  inqualifiable de la mairie de Nice, d’exhumer les corps des niçois  de confessions musulmane, sans aucune concertation, ni information préalable.

L’exhumation dans la religion musulmane est absolument proscrite. Sauf dans des rares cas extrêmement précis.

Aucune de ces raisons ne se posent aujourd’hui pour justifier les agissements de la mairie.

Alors que les exhumations ont déjà commencé, nous n’avons encore à ce jour aucune explication valable sur ces exhumations.

Les familles répètent à qui veut l’entendre, qu’elles sont toujours prêtes à continuer à payer les « 3€, à 4€ » selon les cas et  par mois nécessaires pour le maintien d’une tombe.

Mais ces familles musulmanes, sont contre toutes atteintes aux tombes de leurs défunts. Ni aujourd’hui, ni dans quelques mois. Comme dit le culte musulman, pas avant que les corps ne redeviennent poussière.

Les familles  le diront en public sur place au Cimetière de l’Est, et réclameront qu’on laisse leurs morts reposer en paix.

Le collectif « Touchez pas à Nos tombes »

 

 

Commentaires  

 
0 #4 bouidder 2012-02-07 12:46 bonjour nous avons été reçus par mr le maire de Nice hier après midi et pendant 2heures le 06/02/2012 a ce sujet voir l'article dans Nice matin du 07/02/2012 je pense que nous allons aboutir un arrangement pour laisser nos morts reposer en paix et ne plus les exhumer mais il faut continuer le combat et surtout trouver des fonds a bientôt je vous tiendrais au courant des suites M bouidder mohamed Citer
 
 
+1 #3 Mona 2011-12-21 23:02 Bonsoir
Je suis concernée par cette histoire, comment contacter le mrap autre que par courrier?
Un email ou un télèphone?
Je suis choquée j'ai une concession de 6 ans qui arrive à échéance en septembre 2012.
Le mieux c'est que j'aille voir directement au cimetière comme ça je suis fixée…Mais je me battrais si la mairie y a touché.
Citer
 
 
-2 #2 misaicha 2011-12-19 10:03 Ce que je ne comprends pas, la mairie se justifie par quoi pour un tel agissement? il y a bien une raison avancé, quelle soit ou non plausible???? Citer
 
 
+8 #1 MRAP Comité Nice-Gra 2011-12-19 08:32 Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples.
Comité de NICE-GRASSE. 13 rue Amiral de Grasse, 06000 NICE.
Mairie de NICE
Service des cimetières
06364 NICE CEDEX 4.
Objet : Carré musulman N°14 du cimetière de l’est.

Monsieur le Maire,

Notre association a été saisie par plusieurs familles au sujet de l’exhumation du corps d’un proche du « carré musulman ». Il apparaît que ces familles n’ont pas été informées de cette exhumation collective de deux rangées de tombes et ont été mises devant le fait accompli.
Pourtant, elles étaient prêtes, le cas échéant, à payer une prolongation de la concession.
Vous n’êtes pas sans savoir le respect que les musulmans vouent à leurs morts. Aussi ont-ils été extrêmement choqués d’apprendre que les corps de leurs défunts seraient mis dans un ossuaire collectif ou qu’ils devraient les transférer, à leurs frais, en un autre lieu.
Nous ne pouvions pourtant que féliciter la Ville de Nice d’entretenir, dans un cimetière commun, des « carrés » dédiés aux différentes confessions, ce qui, en bien d’autres communes, demeure une revendication insatisfaite.
Nous ne comprenons donc pas le pourquoi de cette décision, la place ne manquant pas, ni l’absence de concertation avec les familles et les représentants du culte.
Aussi, nous vous demandons de recevoir les familles concernées – un Collectif s’est constitué ce dimanche -, de cesser immédiatement tous travaux d’exhumation et de trouver avec elles, une issue respectueuse des familles et de leurs morts.
Le fait que des familles enterrent leurs morts dans un cimetière de France, plutôt que de les « rapatrier » vers un pays qu’ils ont quitté depuis parfois très longtemps, est une marque d’intégration à laquelle nous sommes particulièremen t sensibles. Ces personnes ont choisi la France, qu’ils considéraient comme leur nouvelle patrie, pour leur sépulture : leur choix doit être respecté. Ils ont fait confiance à notre pays pour respecter les rites et usages liés à la mort d’un musulman, nous devons scrupuleusement justifier cette confiance.
Il ne faudrait pas que ces agissements regrettables soient interprétés comme une manifestation de rejet et de mépris des familles et de leurs convictions religieuses…

Dans l’attente d’une solution négociée, je vous prie d’agréer, Monsieur, nos meilleures salutations.

Nice, le 18/12/11.

Le Président,

Christian MASSON
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques