Karam-Sarkozy : Penchard au centre de la brouille
Écrit par Ilyess   
Mardi, 11 Janvier 2011 23:03

Officiellement, c’est pour des raisons personnelles que Patrick Karam n’est pas venu ce week-end aux Antilles avec le président. Mais comment l’homme qui a rallié le candidat Sarkozy en 2005, au pire moment, quand on traitait le ministre de l’Intérieur de raciste, qu’Aimé Césaire ne voulait pas le recevoir à cause de la polémique sur le kärcher et cette autre sur la loi de colonisation positive, comment Patrick Karam a-t-il pu se dérober alors que ce voyage aurait pu être son heure de gloire ? Patrick Karam a un problème avec Marie-Luce Penchard. Il craint même d’être sa prochaine victime.

Ce qui signifierait la fin du dernier des Sarkozystes ultramarins, canal historique. Gabrielle Carabin en sait quelque chose…“Je suis lassé des incessantes querelles avec Marie-Luce Penchard”, disait il y a quelques semaines Patrick Karam quand il constatait avec amertume qu’il n’avait plus de budget, plus de collaborateurs à la délégation interministérielle à l’égalité des chances des Français d’outre-mer et qu’on lui reprochait de ne plus rien faire… Karam n’est pas du comité de suivi des états généraux, ni dans l’affaire de l’année des outre-mer français et encore moins dans le projet d’agence de promotion des cultures d’outre-mer qu’il a pourtant développé lors des états généraux de l’outre-mer dans l’Hexagone où il a su drainer des salles pleines.

L’animal politique semble blessé

Patrick Karam semblait ronger son frein depuis quelque temps et aujourd’hui, il reproche à la ministre de ne pas avoir su trouver un commissaire au développement endogène qui soit un ultramarin ou encore de ne pas avoir favorisé la nomination d’un Réunionnais à la tête du CROUS dans l’océan Indien où il y avait pourtant une candidature locale compétente. Mais la brouille serait née à l’hiver 2009 au moment de la crise LKP quand Patrick Karam avait défié le leader du LKP, Elie Domota. Dans une dépêche AFP, Marie-Luce Penchard avait parlé “de combat de coq”… Elle avait même soutenu que le mouvement social antillais était orienté contre le président socialiste de la Région Guadeloupe, Victorin Lurel... On connaît la suite de l’histoire, l’embarras qu’a connu le gouvernement, et le sort d’Yves Jégo. Mais selon un proche de Karam, il reprocherait à Marie-Luce Penchard de ne pas défendre le budget de l’outre-mer, de ne pas demander d’arbitrage à Matignon ou à l’Elysée quand chaque ministre défend bec et ongles son budget… “Alors qu’elle les aurait gagnés”, lâche Karam qui assure que le Président de la République reste très attentif à l’outre-mer. Alors ce refus de voyager avec le président présage-t-il d’un divorce entre les deux hommes ? Un tel désamour signifierait-t-il la fin des réseaux ultramarins de Sarkozy, notamment dans l’Hexagone, et pire, la remise en roue libre du trublion qui avait sérieusement bousculé la ministre Girardin en 2003, et même Sarkozy au ministère de l’Intérieur avant que Karam ne choisisse de suivre avec armes et bagages le futur président ?

Un tel divorce pourrait même devenir une rupture, voire un virement de bord, avec la même ferveur que celle qu’il a eue quand il s’est engagé pour Nicolas Sarkozy. Surtout s’il se sent humilié. Et Karam, animal politique, semble déjà

Source : clicanoo - 11 janvier 2011

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques