Le voile : Ils ont dit
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 23 Juillet 2009 04:34

 

Il nous est impossible de répertorier les positions de toute la classe politique sur le foulard musulman. Nous essayerons ici en particulier de suivre les déclarations des hommes politique de premier plan. Si vous pensez que nous avons omis de citer telle ou telle personalité, faites nous part avec la source de la déclaration.

  •  Que pensez-vous d’une éventuelle interdiction du port de la burqa, vous qui aviez instauré à Lille des horaires de piscine réservés aux femmes musulmanes ?
    Ne mélangeons pas tout. J’avais ouvert ce créneau horaire de façon temporaire. Depuis il est fermé. Cela ne concernait pas que les musulmanes. C’était dans un quartier où beaucoup de femmes ne sortaient pas de chez elles. Les premières qui ont demandé cette mesure étaient des femmes souffrant d’obésité. Puis, des femmes maghrébines se sont jointes à elles. Je suis une féministe absolue : j’ai fait un détour par rapport à mes principes, ceux de la République, pour permettre à ces femmes de faire du sport, de sortir de chez elles et tout simplement d’exister. Lorsque ce créneau horaire a été supprimé, plus de la moitié des femmes ont continué à aller à la piscine en même temps que tout le monde. Chaque fois que je vois une femme en burqa, cela m’indigne au plus haut point. Comment peut-on leur laisser croire que leur religion leur impose cela ? Faut-il une loi pour interdire la burqa ? Je suis extrêmement hésitante. Je suis convaincue que c’est par la raison et l’éducation qu’on la fera reculer. Mais aussi en luttant contre les discriminations qui humilient et replient les femmes sur elles-mêmes. Martine Aubry, la première secrétaire du PS (Le parisien 17/09/09)
  • Il pourrait bien s’agir d’un nouveau piège tendu à notre pays… La polémique sur la burqa va rouvrir des frustrations, des antagonismes, des racismes alors qu’il faut au contraire rassembler les Français.
    Sur les pratiques vestimentaires, le président de la République s’est exprimé de manière très claire à Caen, début juin, lors de la venue du président Obama. La liberté individuelle est la règle dans la limite du respect de l’ordre public. Il existe des lois pour assurer le respect de l’ordre public qu’il suffit d’appliquer. Il est par exemple tout à fait légitime d’imposer à tout citoyen de montrer son visage au guichet des administrations. Pour le reste, les hommes et les femmes sont libres de s’habiller comme ils le veulent. On peut penser ce qu’on veut de la burqa, de son caractère régressif ou non, mais il ne s’agit que d’opinions personnelles. L’État n’a pas se prononcer sur les tenues vestimentaires des Français. Va-t-on interdire de marcher en babouches dans la rue ou de pratiquer le monokini sur la plage ?
    La République n’a pas pour rôle de faire l’éducation religieuse des citoyens là où la liberté de conscience et l’autonomie individuelle sont la règle commune. C’est d’abord ça la laïcité. Ce débat est d’autant plus déplacé que le port de la burqa ne concerne qu’un nombre tout à fait limité de femmes et n’a strictement rien à voir avec des prescriptions religieuses.
    Le débat sur le voile avait été lancé à la veille d’élections régionales par des personnalités de droite qui souhaitaient contrer une poussée du Front national. Aujourd’hui, c’est de nouveau avant les élections régionales, par pur calcul politique, que certains élus de droite ou de gauche veulent relancer le processus. Ainsi, à Villeurbanne, André Gerin, président de la mission, est talonné par le Front national. Tout cela relève du calcul électoraliste. Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et l’égalité des chances  (La croix)
  •  «On n'empêche pas les gens de se balader le nombril à l'air, je ne vois pas pourquoi on les empêcherait de se balader avec un voile sur la tête, à une condition: que ce soit voulu et non subi», a déclaré Alain Juppé.
  • «Qu'on se promène avec un nez rouge ou une burqa, cela relève des libertés individuelles», a jugé le député UMP et maire de Vannes François Goulard.
  • "la stigmatisation, ça ne me semble pas être une bonne solution. Je ne pense pas que l'interdiction brutale va amener quelque chose de positif", a déclaré Mme Duflot, secrétaire des Verts, jeudi sur Canal+.
    "Je ne sais pas quelle est la solution magistrale mais ce qui est sûr, c'est que s'empoigner sur le sujet et faire des grandes phrases ne me semble pas être la bonne démarche", a ajouté la secrétaire nationale des Verts.
    Le risque d'une interdiction c'est que ces femmes "disparaissent de notre vue mais que ce soit pire que la situation actuelle qui profondément me choque".
  • "En France, toute jeune fille qui veut porter le voile peut le faire. C'est sa liberté", avait réagi Nicolas Sarkozy au discours d'Obama.
                                      
                                           
  •  Réagissant sur France info, la secrétaire d’Etat à la Ville, Fadela Amara, a plaidé pour l’interdiction de la burqa. Laquelle, selon elle, «n’est que l’expression visible et physique des fondamentalistes et des intégristes». «Au nom de la démocratie, de la République, du respect des femmes, (...) et des combats qu’elles ont menés, on doit tout faire pour stopper la propagation des burqas», a encore déclaré l’ancienne présidente de l’association NPNS, en marge d’un déplacement aux Mureaux (Yvelines).
  • Fadela Amara : « L’islam radical est une gangrène, un cancer »
    Interdire la burqa en France permettrait de lutter contre « la gangrène, le cancer que représente l’islam radical qui déforme complètement le message de l’islam », a estimé Fadela Amara, dans une interview au Financial Times.
  • Fadela Amara estime que la France, havre d’un islam progressiste, se doit de « combattre l’islam radical qui déforme complètement le message de l’islam ». « La vaste majorité des musulmans sont contre la burqa », ajoute-t-elle, car « ceux qui ont participé à la lutte pour les droits de la femme chez eux, en particulier à l’Algérie, savent ce que ça représente et quel projet d’obscurantisme politique ça dissimule, visant à étouffer les libertés les plus fondamentales ». (Le Journal du Dimanche)                                              
  • Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, n’a, par contre, jugé «pas opportun de relancer une polémique» sur les signes religieux: «la loi a déjà énoncé un certain nombre de règles du vivre ensemble, la loi dit qu’on ne peut pas porter le voile dans un certain nombre d’administrations, de services publics et à l’école. Un équilibre a été trouvé en France et il serait dangereux de le remettre en cause».
  • André Gérin s'explique : "Je considère qu'avec le président Sarkozy, il y a des reculs graves sur la laïcité. La coïncidence fait que je dépose cette demande de commission d'enquête au moment où Obama en parle et au moment où Sarkozy court après Obama".
    Il déclare aussi : "Si on ne veut pas le choc des civilisations, il faut que les républicains de ce pays soient capables de faire un combat au couteau contre ce que j'appelle ce nouveau fascisme vert".
  • Bernard Debré : «Il faut une loi contre la burqa»
    Êtes-vous favorable à une loi contre la burqa ?
    « Il faut une loi. La burqa représente quelque chose d'inacceptable pour la femme. C'est une humiliation à la fois pour la femme et pour les passants qui voient ses filles grillagées. C'est peut-être acceptable dans les pays musulmans qui la prônent, mais certainement pas en France. Quand bien même cela ne toucherait que quelque 300 femmes, il faut légiférer. On le voit bien avec cette dernière affaire du burkini, c'est-à-dire cette femme qui s'est présentée dans une piscine municipale. Il existe des règles d'hygiène et de bienséance dans les piscines publiques qui s'appliquent partout. Et ça, ça ne se discute pas !».  (Propos rapportés par Le Figaro)
  • Elisabeth Badinter s'adresse à celles qui portent volontairement la burqa : 

    "Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l’un, pachtoune (Afghanistan/Pakistan) pour l’autre, allez-vous continuer à cacher l’intégralité de votre visage ?
    Ainsi dissimulée au regard d’au trui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscitez la défiance et la peur, des enfants comme des adultes. Sommes-nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu’à la connivence d’un sourire ? Dans une démocratie moderne, où l’on tente d’instaurer transparence et égalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n’est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres.
    Alors je m’interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble, ce qui fait tant souffrir nombre de femmes là- bas ?
    En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l’offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez. C’est aujourd’hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles ne le peuvent pas… Pensez-y» Elisabeth Badinter : Le Nouvel Observateur

  • Le gouvernement indique que moins de 400 musulmanes, et plus précisément 367,  seraient concernées dans l’Hexagone. L’information a été révélée par le journal Le Monde et confirmée par le ministère de l’Intérieur. Deux notes rédigées par la sous-direction de l’information générale (SDIG) et de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), à la demande du gouvernement, sont unanimes et s’accordent à révéler un chiffre de 367 femmes portant le voile intégral en France.

  • Francois Bayrou

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

 


A lire également :

 

 

Commentaires  

 
+1 #10 HB 2011-07-18 19:27 Salat wa salam ala Saydina Mohammed wa ala asahbihi ajmaine,
As Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouhu
à diffuser !!!! Baraka Allahou Fikoum !
URGENT
La question du jour sur Europe 1 : Faut-il interdire les sorties scolaires aux femmes voilées ?
les résultats pour le moment sont édifiants (comme toujours..), voir ci-dessous
alors à vous de jouez !
cliquez sur le lien ci-dessous:
www.europe1.fr/…/Faut-il-interdire-les-sorties-scolaires-aux-femmes-voilees-595211

Y'en a marre, nous sommes des humains comme TOUT LE MONDE, toi avec ton KEPI, toi avec ton BERET, toi avec ta CAGOULE, toi avec ton BONNET, toi avec ton BOB, toi avec ta CASQUETTE, toi avec ton CHAPEAU, toi avec ton BIBI, toi avec ton CHAPEAU DE PAILLE, est-ce qu'on vous ennuie concernant votre couvre-CHEF !!!

Depuis quelques temps, on se lève voile burqa, on mange voile burqa, on s'endors voile burqa. C’est vraiment l’arbre qui cache la forêt, la forêt des problèmes prioritaires pour les citoyens français : chômage, emplois précaires, travailleurs pauvres, retraites minimales, RSA, plafond minimal + de CMU, baisses du pouvoir d’achat, le bouclier fiscal est-il conforme à ce principe politique d’égalité devant l’impôt, fermetures de classes, etc. les inégalités de 2010 sont encore plus fortes que celles de 2007 et l’on sent bien que le mouvement ne fait qu’accélérer. Pour tout cela, surtout pas de changement, surtout pas de loi à voter en urgence, non, rien est plus urgent que le voile burqa. Pour tout cela, silence radio et télé, médias, les chargés de communication de l’omni-président n’ont rien trouvé d’autre à proposer aux français pour faire diversion, et en tout état de cause ils voilent très bien les problèmes, et soulèvent des lièvres.

REFUSONS les divisions, qui nous oppose nous les français et étrangers à d’autres français et aux étrangers et à tous les membres de la communauté européenne.Soyons solidaires pour que la devise soit respectée , Liberté, Egalité, Fraternité, demeure dans cette République, le symbole du bien vivre ensemble. Que le législateur retrouve un peu de sagesse et cherche à retrouver la qualité de son travail. L’intérêt général y gagnera.

Fi aman ALLAH wa salam
Citer
 
 
+3 #9 MORSY 2009-10-15 10:10 Je suis musulmane et je porte le foulard et j'aimerais focaliser sur un aspect purement pratique.
Je me demande comment les femmes en burqua peuvent vivre dans la société occidentale, c'est extrémement difficile de sortir pour étudier et travailler avec un voile couvrant le visage.
ce choix sous entend que ces femmes doivent rester à la maison sans travail, sans aucune participation dans la construction de la société où elles vivent!quel avenir attend ces femmes? que dieu nous munisse du bon sens pour gérer notre vie . Je pense que la meilleure image qu'on doit donner aux autres (aux non musulmans) et que l'islam est une religion qui incite à travailler et être membre utile dans la société, mais malheureusement ce n'est pas le cas!! el cheikh mohamed el ghazaly a bien qualifié les sociétés musulmanes de forces non productives
Citer
 
 
+5 #8 Mahmad Rechad 2009-09-23 21:35 Je pense qu’il serait bon si quelqu’un envoie une copie du communiqué des théologiens Musulman de la Réunion a tous nos hommes et dames politique afin que cela devienne claire dans leur subconscient que le Niqab n’est non seulement culturelle, mais aussi est surtout part et parcelle de la religion. Aujourd’hui il pense nous convaincre que le Niqab n’est pas religieux car datant avant le Saint Prophète (S A W) demain ils voudront nous faire croire aussi que le Haj n’est pas Islamique car datant avant la venue de l’Islam. Apres ils enchaineront pour dire que la barbe ou le bonnet ou turban n’est pas prescrit dans le Quran aussi c’est un signe extrémiste qu’il faudra bannir par une loi. Que le Tout Puissant bénisse celui ou celle qui aura le temps d’imprimer ce même communiquer est de l’afficher dans toutes les salles de prières. Malheureusement je ne peux le faire car ne résidant pas en France. Citer
 
 
+4 #7 WAHEB 2009-09-23 08:37 A lire certaines pensées on se demande si l'homme ne descend pas de l'ane! Citer
 
 
+3 #6 morell 2009-09-22 10:21 Mesdames,

Les femmes en burqa sont moins susceptible de vous piquer vos maris!! Alors qu'une femme à moitié nue se ventent d'attirer des hommes faibles…

Et pourtant derrière ces burqas se cachent de très belles femmes!!

à bon entendeur!
Citer
 
 
+2 #5 leila 2009-08-30 18:58 juste pour vous dire chapeau pour cette page Citer
 
 
+4 #4 amine 2009-08-18 18:05 Abdel il me semble que l'article ne cherche pas à contrôler quoi que ce soit, mais simplement à montrer ce que pensent les politiques non? Et vous, qu'en pensez-vous? Citer
 
 
+2 #3 Abdel 2009-08-18 17:57 ils sont libres de ce qu'ils pensent, ou bien vous voullez meme controler la pensée des gens. On est en république.
Les lois et règelemnts doivent etre respectées ici.
Citer
 
 
+5 #2 zaynab 2009-08-01 00:56 bonsoir , j'ai 17 ans je porte le voile et j'espère bien porter la burqqa plus tard jepense qu'on a tous le droit de vivre librement tant que l'on ne nui pas a autrui , pencez vous qu'il est juste d'intredire la burqqa quand à cette heure ci des jeunes femmes sortent casiment nu pourtant personne n'est pour une nouvelle loi contre les mini chirts et les minis hauts dévoilant entièrement le corps de celle ci ? comme le l'affirme si bien alain jupé . Pourquoi une femmes ne voulant pas montré son visage doit-elle se justifié? en quoi cela gène les gens ? l'homme devra t-il bientot être forcé à montrer ses formes? Citer
 
 
+5 #1 Djelloul 2009-07-28 08:34 C'est très facile Madame Badinter de fustiger le voile la bourka le tchador etc… et de passer sous silence la politique extérieur: à savoir, qu'on envois des soldats français combattre des peuples souverains sous des prétextes plus que douteux. Des centaines de milliers de morts ne vous touchent pas, mais vous partez en croisades contres des libertés individuelle pour ne pas dénoncer votre islamophobie ! aujourd'hui il ne faut pas cacher ses cheveux et par extension demain ce sera le tour du nombril, des genoux…??? Darwin disait l'homme descend du singe. Voulez vous que l'on devienne singe ?c'est une liberté bien étroite que vous défendez! Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques