(Vidéo) IUT Saint-Denis (93) : Mayol ne cachera plus ses manipulations sous les tapis de prière
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 22 Octobre 2015 16:34

Le directeur de l'iut de Saint-Denis, Samuel Mayol, est soupçonné d'avoir introduit des tapis de prière dans un local d'étudiants pour faire valider sa thèse d'un complot islamiste contre sa personne. Alors pourquoi toute cette comédie ? Qui est derrière les agressions et les menaces contre sa personne ? Une manipulation ? L'UAM-93 vous recommande ce témoignage.

Cette personne semble nous mentir depuis deux ans et a construit ce scénario pour camoufler sa véritable motivation celle d'une affaire de GROS SOUS à travers un savant montage avec le CFA CODIS où le clan familial de monsieur Mayol travaille.

Plusieurs plaintes ont été déposées contre ce dernier dont une pour dénonciation calomnieuse et une autre  plus particulièrement pour prise illégale d'intérêt; plaintes en cours depuis octobre 2014 auprès du Procureur de la République de Bobigny.

Pour comprendre un peu, regardons ce Reportage de l'AlterJT qui s'attaque au vrai problème l'affaire Codis, une affaire dans l'affaire.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Le dernier rebondissement comme le titre les journaux nationaux a de quoi surprendre.

M. Mayol est une sorte de pyromane et les faits le démontrent.

Il s'est inventé un rôle de victime, de défenseur d'une certaine laïcité que Mme Le Pen et ses acolytes ne renieraient pas.

Toutes les allégations de M. Mayol n'ont pu à ce jour être objectivement corroborées à tel point que la présidence de Paris 13 a dû se résoudre à croire enfin à la réalité des contestations émises par nos soins.

Ce n'est d'ailleurs ni l'Association Anticor ni l'avocat médiatique de M. Mayol, qui ont pris le relais, qui réussiront à donner du contenu aux mensonges et à la schizophrénie, visant à dénigrer un groupe de personnes selon leur appartenance vraie ou supposée à un groupe ethnique, ou religieux .

les choses sont simples : il n 'y a pas matière à poursuites contre les deux enseignants accusés à tort, ni à les accuser de détournements, de radicalisation, de complaisance ethnique ou religieuse, voire à leur mettre sur le dos les 32 menaces que M. Mayol met en avant avec des agressions physiques à la clé, sans témoin si ce n'est un chien...

La Justice passera et tous les pourfendeurs injustes devront répondre devant la loi de la République de leurs actes.

 

 

Commentaires  

 
+1 #1 Hadji 2015-10-26 00:01 Super. Franchement ça me fait très plaisir que la vidéo surveillance à tirer les choses au clair dans cette affaire qui départ avez pris une tournure extraordinaire contre ces deux pauvres enseignants et n'était pas gagné du tout pour eux. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques