M’hammed Henniche : « On ne peut pas tout se permettre pour rester au pouvoir »
Écrit par Ilyess   
Vendredi, 27 Avril 2012 13:30

 

En exclusivité pour Le Courrier de l'Atlas, M’hammed Henniche, secrétaire général de l'Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM93), a commenté le rapport d'Amnesty International qui pointe du doigt la stigmatisation de l'islam par les politiques. Il n'a pas caché son inquiétude face à la « droitisation » du discours de Sarkozy et de la montée du Front National.

Le Courrier de l’Atlas : Que pensez-vous du rapport d'Amnesty International qui met en avant le rôle des politiques dans les discriminations que subissent les musulmans en Europe ?

M'Hammed Henniche : Ce n'est pas une surprise. Cela confirme ce que l'on pensait, ce que les fidèles nous rapportaient. En 2011 et 2012, les actes contre la communauté musulmane ont grimpé : mosquées vandalisées, cimetières tagués, mais aussi de nombreuses violences à la personne…

Tout a basculé au moment de la loi sur le voile intégral (Burqa). Les musulmans auraient compris que ça puisse gêner et auraient laissé passer s’il n'y avait eu que cette loi. Mais après celle-ci, des dizaines d'autres sont arrivées. Pendant ce temps, le Front National lançait chaque semaine de nouvelles polémiques qui étaient reprises et amplifiées par des membres du gouvernement. L'État et les fonctionnaires publiques sont la source de cette islamophobie.

Certains partis politiques abusent-ils des préjugés sur l'islam pour séduire leur électorat ?

Oui, c'est une stratégie. Avant on critiquait l'autre, l'étranger ; désormais, on critique l'islam. Depuis 2010, Nicolas Sarkozy qui s'était pourtant montré très proche des musulmans par le passé, avec notamment la création du CFCM, a décidé d'orchestrer un virage sur sa droite. Mais cette stratégie s'est avérée dangereuse.

Avec toutes les lois émises à l'encontre de notre communauté, certains citoyens viennent à se demander si les musulmans sont des Français à part entière. En insistant sur les « racines chrétiennes » de la France, on remet en cause l'identité nationale. C'est très grave.

Depuis le lendemain du premier tour, Nicolas Sarkozy a décidé de « droitiser » son discours pour attirer l'électorat FN. Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Je pense que c'est vraiment dangereux pour toute la France. En allant tout à droite, on franchit les lignes orange, les unes après les autres. En continuant dans ce sens, nous ne sommes pas à l'abri d'aller vers l'irrécupérable. Tous les médias ne sont pas anti-Sarkozy, et pourtant ils dénoncent tous ce rapprochement idéologique avec le FN. On ne peut pas tout se permettre pour rester au pouvoir. Si on n’a rien à proposer, on tourne la page et on attend autre chose.

Beaucoup de Maghrébins qui se sentaient à droite depuis les années 90 ne se reconnaissent plus dans le discours actuel. En agissant comme cela, le président sortant s'est mis à dos toute la communauté. Ce n'est pas bien. De mon côté, je pense qu'il faut que la moitié vote à droite et l'autre à gauche pour qu'on soit toujours pris en considération. Quand un parti sait qu'il n'a pas votre adhésion, il ne fait rien pour vous. Quand l'autre sait qu'il vous a dans la poche, il ne fait rien non plus.

Au Raincy aujourd'hui, Sarkozy s'est rapproché du centre en faisant, enfin, référence aux « musulmans normaux », j'espère que ça va continuer.

En se comportant ainsi, pensez-vous que l'UMP fait le lit d'un Front National qui n'a jamais été aussi fort ?

En menant une telle campagne, l’UMP légitime le FN à force de draguer son électorat. Il donne du poids à un parti qui a eu 6 millions de voix lors du premier tour. Les partis politiques ont évité tous les sujets de société qui intéressent les Français. À force d’entendre parler d'islam et de mosquées, les gens ont fini par se dire que tous les musulmans étaient comme « ils » le prétendaient.

Sur ce terrain, le FN s'est senti légitimé. L'UMP a récupéré tous ses sujets, le parti extrême s'est retrouvé au centre du débat, alors que ça ne devrait pas être le cas. Il faut trouver une solution pour ce parti. Avec près de 20% aux élections, c'est la démocratie qui est en danger.

L'UAM va-t-elle prendre position avant le second tour ?

Certaines mosquées ont appelé à voter Hollande, de notre côté, nous incitons simplement nos compatriotes à aller voter. La seule consigne avant le début du scrutin était « ne pas voter pour les partis extrêmes ».

Nous sommes heureux que la communauté musulmane se soit autant mobilisée pour ce scrutin. Il y a eu une réelle prise de conscience politique des musulmans qui ont décidé de se rendre aux urnes massivement. S’ils gardent cet élan pour les législatives qui vont suivre, je serai confiant pour notre avenir.

Propos recueillis par Jonathan Ardines pour Le Courrier de l'Atlas

 

 

Commentaires  

 
+5 #3 msawri 2012-05-05 15:36 Le commentaire que je viens d'écrire est parti en l'air. Certainement, je suis un simple d'esprit qui ne sait pas ce qu'il débite. Merci quand même. Citer
 
 
+4 #2 msawri 2012-05-05 15:31 Je ne suis pas français et je n'ai jamais visité la France. Cependant, je me renseigne sur tout, le bon comme le mauvais. Pour moi, tout l'occident est une socièté pourrie et perverse. Je me demande comment un vrai musulman graignant notre Seigneur peut évoluer parmi ses collègues de travail, ses voisins…homosexu els, des hommes et des femmes mariès entre eux, une société frénitiquement captée uniquement par les désirs sataniques prêchant la nudité dans les lieux publics. Les jeunes adolescents et même les petites filles sont conseillés de porter toujours des préservatifs…la liste de pourriture qu'on nomme modernité et valeurs françaises ne peut être citée dans sa totalité. Vous connaissez tout. L'ignorance et la barbarie se passe en plein jour.

Je ne veux dire que vos efforts sont inutiles. Au contraire, c'est un début appréciable et louable. Dans le saint courant, notre Seigneur dit qu'Il est parfaitement informé des contenus des coeurs. Tant qu'Il constate du bien, ne serait-ce qu'en pensée, il vous donne le meilleur.

J'ai une idée qui parait impensable. Mais Dieu swt qui observe vos efforts peut la réaliser. Adressons nous à tous les pays musulmans, surtout en ce moment où une prise de conscience évolue. Qu'un conseil des Oulamas instaure une caisse qui aurait une préorité absolue sur les zakats. Ces fonds seront destinés exclusivment à l'installation dans nos pays de tout musulman désireux de fuir les pays occidentaux à socièté barbare. Penser à fuir est une grande épreuve qui mérite l'agréement du Seigneur.

L'idée parait impensable, mais Dieu swt est grand et capable de générer la gloire des situations les plus catastrophiques . Reviser notre histoire.

Dans nos prières, consentrons-nous sur les dernires versets de sourate Al-bakara.
Citer
 
 
+9 #1 Mhamed 2012-05-04 21:42 La création du CFCM n'avait pour but que de maitriser les musulmans et leur créer une voix qui décide pour eux. Seulement les musulmans sont les premiers à reconnaitre la démocratie ( Une personne chosis par le peuple et par le vote ) Ce qui n'était pas le cas du cfcm.Donc cela ne represente pas les musulmans de France.
Le fait de diaboliser l'Islam est une chose réelle, et pour faire la démonstration, il suffit de se prononcer contre l'Islam et vous aurait la parole par tous.
Aujourd'hui l'Islam et les musulmans ont besoin de gens sages maitrisant la relégion qui prennent pa parole dans les médias avec la création d'une forme juridique solides, des aocats des medecins des ingénieures des entrepreneurs des élus pour defendre l'Islam et les musulmans de France. L'appel est lancé pour ceux qui veulent le faire sans passer par la violance.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques