M'hammed Henniche : « Les musulmans savent qu'ils vont payer »
Écrit par Ilyess   
Dimanche, 08 Février 2015 20:06

Comment réagit la communauté musulmane après les drames de mercredi et d'hier ?
M'HAMMED HENNICHE. Elle est réellement angoissée. On est passé d'un cauchemar à un autre. Tout le monde a compris que cela va se retourner contre nous, quand bien même les politiques disent qu'il ne faut pas faire d'amalgame et qu'ils donnent une image d'unité. Alors que c'est une minorité, des marginaux qui ont fait ça, les musulmans savent qu'ils vont payer. La punition sera collective. Les gens sont en colère.

En colère contre qui ?
La communauté musulmane est en colère contre elle-même, contre tout, contre le mauvais sort, contre un groupe qui a commis une bêtise. Et qui a tué un musulman. Je vais ce soir (NDLR : hier soir) à Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, dans la famille d'Ahmed Merabet, le policier abattu mercredi lors de l'attentat contre « Charlie Hebdo ». Elle est terrorisée et souhaitait avoir un soutien religieux, une aide spirituelle.

Craignez-vous la stigmatisation ?
Oui, on sera stigmatisé davantage qu'on ne l'est déjà. Il va y avoir un rejet. Plusieurs personnes m'ont appelé, depuis deux jours, victimes de propos racistes ou d'insultes.

Que faut-il faire ?
L'islam de France est par terre, on est devant des ruines. Il faut repartir de zéro, tout reconstruire de bas en haut. Et puis, individuellement, collectivement, on doit relever le défi. Dire que ce qui s'est passé, c'est le fait de marginaux. Il faut aussi casser le communautarisme, casser les barrières, entrer encore plus dans la société française, et là, elle nous protégera.

Allez-vous aller à la rencontre de la communauté juive ?
Bien sûr. En Seine-Saint-Denis, j'ai déjà appelé le rabbin du Raincy, je vais appeler d'autres du département. Il faut montrer qu'il y a une union. Mais on est désemparés.

Source : véronique Maribon-Ferret dans Le parisien 

(*) M'hammed Henniche est l'un des principaux représentants des musulmans de Seine-Saint-Denis et le président de la mosquée de Pantin.

 

 

Commentaires  

 
-1 #5 elhaiqa 2015-02-28 21:00 Merci Cherif pour ces deux questions :1-Que font depuis des années les auto désignés comme "responsables" musulmans (mosquées Paris, Evry, Lyon, Marseille…,CFCM , CRCM, UOIF,…)il faut cependant rajouter l'UAM93. 2- -Où sont les "élus" issus de la diversité.
L'histoire politique de notre religion démontre que l'attrait du pouvoir rend le Musulman imprévisible (ce pourquoi Allah a choisi une sourate des hypocrites ???). A la mort du prophète, pendant que Ali et d'autres compagnons préparaient sa sépulture,certa ins compagnons dans la saqifa des bani saad, se disputaient la khilafa… Les dynastie omeyade, abasside etc… se sont chargés du reste et n'ont fait de l'Islam qu'un instrument du pouvoir…
les instances islamiques en france sont le premier frein à l'épanouissement des musulmans.
Citer
 
 
-1 #4 mimouni 2015-02-13 13:05 diEU EST GRAND
C'EST BIEN TRISTE TOUT CELA SURTOUT QUAND FRANCE
LES ARABO MUSULMANT ET LES AUTRE COMMUNOTé CA SE
PASSé BIEN AUJOURD'HUI MEME DANS LA COMMUNOTé MUSULMANE CA SE PASSE MAL POURQUOI TOUTS CA ARRIVE
IL FAUT LE DIRE JE ME PAUSE LA QUESTION EST CE QUE LES GENS NE SONT PAS LES MEME AU SEINS DE L'ISLAM CAR IL VIENNE DE PEUPLE DIFFéRENT ICI EN FRANCE ON VOI DE TOUT ENTRE ET SORTIR DE L'ISLAM OU PARCE QUE LES DIRIGANT NE PARLE PAS A LA FRANCE ET AU FRANCAIS MUSULMANT COMME IL LE FAUT POUR EVITER CELA .
Citer
 
 
0 #3 badi 2015-02-11 00:08 ALLAH EST avec nous an cha ALLAH Citer
 
 
-1 #2 Zora 2015-02-09 23:19 On vit des moments difficiles, on est stigmatisés injustement.
Il faut absolument parler à ses enfants pour leur expliquer qu'on a pas à dire des choses inadmissibles dans les cours de récrée, on doit pas parler n'importe comment à ses camarades de classe et leur apprendre à se taire lorsqu'il s'agit d'affaires politico-médiatiques qui ne concernent que les adultes!
Les parents doivent jouer ce rôle de sage et d'éducateur pour la protection de nos enfants.
Courage à tous..
Citer
 
 
+4 #1 Chrif 2015-02-08 22:21 Il est vrai qu'on peut dire en ce moment :
Sale temps pour les musulmans!

Après la publication de livres suscitant des amalgames et des incompréhension s à l'égard des musulmans de France on a eu les assassinats.

Aujourd'hui encore des actes isolés se poursuivent ici où là, presque chaque jour, menés par des personnes se réclamant parfois de slogans dits "musulmans"…etc.
Parallèlement, les tribunaux prononcent des condamnations sévères contre des égarés pour des propos assimilés à l'apologie du terrorisme

A ces faits répondent des actes islamophobes de plus en plus nombreux qui s'ajoutent dangereusement à ce qu'on appelle "la parole raciste libérée".
Toutefois dans ces derniers cas il n'y a guère de sanctions d'une quelle conque juridiction.

Jusqu'à quand allons-nous entendre toutes ces récriminations contre une catégorie de la population pour sa croyance musulmane, ou supposée telle, et qui sont devenues le lot quotidien des médias radios, tv, internet, journaux, revues, …etc?

Après le journaliste Zemmour et son livre "le suicide français" au contenu insipide mais qui s'est très bien vendu grâce à l'effet médiatique, on a eu dans la foulée Houellebecq, écrivain jamais remis de la conversion de sa mère à l'islam, qui a publié "Soumission".
Les stigmatisations continuent de s'amplifier même si des musulmans sont aussi victimes de ces attentats ou de ces comportements blâmables qui sont le fait de quelques illuminés.

Malheureusement , la Communauté musulmane n'a pas les structures et les représentants à la hauteur pour stopper tout ce défoulement à la limite de l'hystérique.

-Que font depuis des années les auto désignés comme "responsables" musulmans (mosquées Paris, Evry, Lyon, Marseille…,CFCM, CRCM, UOIF,…) qui développent des talents pour obtenir la légion d'honneur, comme les anciens Bachagas indigènes de l'époque coloniale, mais qui sont incapables de prévenir les dérives et les égarements de certains jeunes ou de diffuser le message spirituel de l’Islam?

-Où sont les "élus" issus de la diversité qui siègent à l'Assemblée Nationale, au Sénat, au Parlement Européen, dans les Collectivités locales? Ils sont pratiquement tous incapables de tenir un discours contre l'islamophobie?

En attendant que cesse cette névrose islamophobe, il ne reste au citoyen musulman, ou supposé, que de s'efforcer d'adapter une attitude adéquate face aux regards et aux suspicions qui ne manquent pas pour donner de son mieux dans son milieu relationnel et professionnel.

Quant aux enfants musulmans qui ne sont pas épargnés par cette espèce de catharsis qui inhibe la société, ça ne sera pas facile pour eux dans les cours de récréation des écoles. Comment leur expliquer d'éviter toute discussion qui s'avéra inutile dans le contexte d'aujourdhui?
Courage!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques