La pilule est amère chez les musulmans de Livyr-Gargan (93)
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 02 Janvier 2014 22:59

Le début d'année a un goût amer pour Mokrane Kitoune, président d'Amel (Association Musulmane d'Entraide de Livry-Gargan). Il a le sentiment que Pascal Popelin, député PS de la Seine-Saint-Denis et premier adjoint à Livry-Gargan, s’est servi de son association pour se faire élire.

« Il a utilisé notre réseau auprès de l’électorat musulman de la ville et de la circonscription et depuis, quand il accepte de nous recevoir, ce qui est très rare, l’échange dure à peine cinq minutes, pour finir par nous dire qu’il ne peut répondre à aucune de nos demandes. Nous l’avons connu plus attentif, ironise M. Kitoune ».

Plus attentif, selon Mokrane Kitoune, c’était en 2012, les mois précédant l’élection à la députation de la 12ème circonscription de la Seine-Saint-Denis, qui regroupe les villes de Livry-Gargan, Clichy-sous-Bois, Vaujours, Le Raincy, Coubron et Montfermeil. Le candidat Popelin aurait cherché à l’époque à « draguer les musulmans de la ville, en promettant de les soutenir et de les accompagner dans le développement de leurs projets sur la ville ».

A Livry-Gargan, dans cette commune de 42 000 habitants, seul le culte musulman ne dispose pas de lieu de prière, malgré la présence d’une forte communauté musulmane. L'entente est alors au beau fixe entre Amel et Popelin.

La première rendra même hommage sur le site de l'UAM 93 au député fraîchement élu. « L'Association des Musulmans de Livry-Gargan tient à féliciter M. Pascal Popelin élu, le dimanche 17 juin 2012, député de la 12ème circonscription de la Seine-Saint-Denis. Ajoutant, qu’elle est fière de ce succès, qui voit la consécration de son dévouement et de son travail ».

L'association, finissant surtout sur ces mots : « Nous sommes aussi totalement convaincus que M. Pascal Popelin saura poursuivre l’écoute et la dynamique positive qu’il a déjà particulièrement engagées envers les Livryens de confession musulmane. Ils ont ainsi écouté notre appel du 6 juin 2012 en apportant leur voix au candidat qui représente à nos yeux l’espoir de la mise en place d’une relation fraternelle et apaisée avec tous les citoyens de confession musulmane de la circonscription».

« Je me suis engagé à rien du tout. Je démens catégoriquement, s’emporte M. Popelin, joint par téléphone. Et quand on veut savoir s’il s’est bien engagé, comme le prétend M. Kitoune, auprès d’Amel, à la veille des élections législatives de 2012, pour soutenir l'association dans ses activités cultuelles et culturelles, sa réponse est sans appel et le ton, très agressif :

« Comment osez-vous me demander cela ? Poser cette question veut dire que vous méconnaissez totalement la loi de 1905, qui interdit aux collectivités d’aider au financement des cultes religieux ».

Avant d’enchaîner, de manière très menaçante : « Toute personne qui dira le contraire, fera l’objet de poursuites et aura affaire à mon avocat ». Et de finir, toute en contradiction avec ses précédents propos: « Et puis, je ne suis pas le maire. C’est à lui qu’il faut s’adresser ».

Joint à plusieurs reprises, le maire n'a pas donné suite à nos demandes d'interview. Comme partout en France, le sujet est brûlant à Livry-Gargan et tout ce qui touche à l'islam et aux musulmans, provoque immédiatement de vifs débats.

En 2012, Amel participe à la fête des associations de la ville et M. Kitoune se souvient de quelques remarques : « Des gens voulaient savoir si nous condamnions le terrorisme, si nous projetions d’instaurer la charia, ou ce que nous pensions de la place de la femme dans la société. Cela montre le niveau de fantasme de certaines personnes vivant dans notre commune ; alors on comprend pourquoi les élus sont réticents quand il s'agit de nous soutenir ».

Mokrane Kitoune croyait naïvement que M. Popelin était « différent des autres candidats ». Aujourd'hui, l'heure est à la déception: « M. Popelin a dit qu’il nous soutiendrait et je le croyais sincère quand il disait ça. Depuis son élection, il n’a jamais montré aucune véritable considération pour nous. Nous avons pourtant mouillé la chemise pour lui, continue-t-il amer. On demandait juste qu'il respecte ses engagements ».

Mokrane Kitoune et ses amis n’écartent pas l’hypothèse de monter une liste aux prochaines élections municipales et cantonales. « Parce que nous avons retenu la leçon », conclut-il.

Source : Nadir Dendoune dans Le Courrier de l'Atlas

 

 

Commentaires  

 
+1 #6 abraham 2014-01-08 12:53 l'UAM a décidé de soutenir tous les socialistes aux dernières élections, elle a fait son choix, était-ce le bon? Elle verra bien, seul Dieu le sait Citer
 
 
-1 #5 Oum ylies 2014-01-06 15:15 Alors chrif je voudrais te répondre. Je te trouve dure dans ta réponse.Tu dit que 74% des français on peur des musulmans!!! Mais de quel musulmans parles tu ceux des médias qui tuent et disent et font n'importe quoi? Car pour moi ce n'est pas ça l'islam et heureusement que beaucoup de français ne pense pas comme toi car sinon il n'y aurais pas autant de convertie français!sache que l'islam est la religion ou l'on trouve le plus de convertie el hamdoulilah. Ensuite sache que nous nous voulons juste un lieu de culte pour prier dignement on nous a fait des promesses on peux faire plein de chose sans la mairie, mais nous voulons faire les choses dans les règles car nous avons des droits. Je terminerais avec si tu a des solutions pour nous tu sera le bienvenu et sinon qu'à tu fait toi pour notre communauté et pour te présenter un jour devant notre créateur en ayant la satisfaction d'avoir au moins essayé d'avoir fait quelque chose pour notre oumma. Citer
 
 
-1 #4 Oum ylies 2014-01-06 15:00 Bonjour, je voudrais te répondre chrif!
Déjà je te trouve très sûre de toi dans ce que tu dit, ensuite tu dit que 74% des français on peut des musulmans !!!
Mais de quelle musulman parles tu de ce qui tuent, ce qui racontent n'importe quoi car pour moi ça se sont des ignorants pas des musulmans donc toi même tu fait là un gros amalgame.
Je te rappel juste au
Citer
 
 
-1 #3 abdo 2014-01-05 15:25 hahahahahaha
pauvre musulmans de france.
Citer
 
 
+1 #2 Luffy 2014-01-05 06:03 J'ai décider de plus jamais mettre un bulletin de vote socialiste ou de gauche il son les pire islamophone Citer
 
 
+1 #1 Chrif 2014-01-04 09:40 Cet article appelle plusieurs remarques.
Tout d'abord, il est consternant de voir combien certains musulmans peuvent être naïfs et beaucoup d'entre eux ont gardé la mentalité du bled dans les questions politiques. Ce n'est pas parce qu'on a appelé à voter pour quelqu'un -ce qui en soit venant d'une association religieuse ou d'une mosquée est une grave erreur- que l'on va obtenir ce qu'on demande.
Ensuite, quand cet élu dit, même si c'est par hypocrisie, qu'il faut s'adresser au maire ce n'est pas faux. Aucun élu ne peut défendre un projet dans une ville sans l'aval du premier magistrat.
Enfin, on ne peut nier que de très nombreux citoyens sont devenus méfiants et c'est là le problème majeur qui freine les autorités et les administrations à être bien veillant à l'égard de la communauté musulmane.
Tout vient de l'image négative que véhicule certains médias en France. Aujourd'hui, les sondages donnent près de 74% de personnes qui ont peur des musulmans et de l'islam c.-à-d. 8 français sur 10!
A qui la faute?
Déjà dans le comportement de nombreuses personnes de cette communauté souvent incultes. En effet, la dimension spirituelle de l'islam ne consiste pas à avoir une quelconque apparence vestimentaire portée souvent par des jeunes sans véritable connaissance religieuse. Selon une parole du Prophète : "Dieu ne regarde ni vos visages ni vos habits mais il regarde vos coeurs et vos actions".
Ce qui est grave aussi c'est la carence et la médiocrité des institutions dites "représentatives " comme là Mosquée de Paris, le CFCM et autres dont les membres, toujours les mêmes depuis de trop nombreuses années, sont plus préoccupés par les luttes intestines permanentes des différentes tendances.
Devant ce constat lamentable, la communauté musulmane a l'impérieuse obligation de se prendre vraiment en charge pour donner une autre image d'elle même.
Les relations respectueuses et le dialogue paisible doivent être privilégiés et comme le dit le Coran "de la manière la plus courtoise" afin de rassurer l'opinion.
Pour cette raison,et on ne le dira jamais assez, il est urgent de faire appel à de nouvelles personnes intègres et compétentes, acceptant l'alternance des responsabilités , issues si possible du cursus scolaire et universitaire français et qui seraient capables de prendre les destinés en main de cette communauté musulmane pour qu'enfin avec espoir mais aussi savoir et intelligence soit mis fin au danger de l'islamophobie plutôt que de l'alimenter.
C'est à ce moment là que les futures générations pourront évoluer dans une société française égalitaire et où l'islam et les musulmans auront toute leur leur place sans racisme.
Et l'on verra à ce moment là tous les élus prendre en considération les besoins de cette communauté sans que les associations religieuses aient besoin de s'afficher électoralement avec telle ou telle personne ou avec tel ou tel parti, ce qui ne mène à rien et ridiculise les musulmans.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques