Ces médecins se sont envolés pour Gaza
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 11 Septembre 2014 18:44

Henniche Palestine Israel

Le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas tiendra-t-il encore mardi matin lorsqu'ils arriveront à Rafah, pour leur permettre d'entrer dans Gaza en Palestine ? C'est dans l'incertitude la plus totale qu'une délégation de médecins s'est envolée hier soir de Roissy.

Ils sont trois à avoir répondu présents à l'appel de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93). Jacques Bérès, 73 ans, infatigable chirurgien de guerre depuis 40 ans, cofondateur de Médecins sans frontières puis de Médecins du Monde, Said Hadji, 52 ans, pédiatre à l'hôpital Ballanger (Aulnay-sous-Bois) et à Necker (Paris) et Zouaoui Merabet, 52 ans lui aussi, chirurgien-orthopédiste dans une clinique privée à Lyon.

« L'agression à Gaza a suscité une émotion très forte au sein de la communauté musulmane en France, détaille M'Hammed Henniche, secrétaire général de l'UAM 93, qui part comme traducteur. Dans les mosquées, sur les réseaux sociaux, c'est le premier sujet de discussion, il fallait réagir. »

La solidarité avec les civils palestiniens s'est d'abord organisée au plan financier, par des dons, transmis à des associations sur place que l'UAM connaît bien, pour avoir organisé plusieurs missions à Gaza depuis 2009. « Après l'opération "Plomb durci" en 2009, nous sommes partis en mission avec des élus à Gaza et nous nous sommes rendu compte que les besoins étaient surtout en personnel médical, pour permettre aux équipes locales de souffler », poursuit M'Hammed Henniche.

Cinq ans plus tard, l'association dispose d'un fichier d'une trentaine de professionnels à travers la France. « J'ai toujours voulu faire de l'humanitaire, c'est l'occasion », dit Zouaoui Merabet, père de cinq enfants qui part pour la première fois. Il s'attend à trouver des blessés avec des membres déchiquetés. Et la peur ? Le stress ? « Quand on a la vie de quelqu'un entre les mains, on est obligé de maîtriser ce stress », explique Said Hadji, déjà parti en mission au Maroc, en Algérie et au Mali. « On ne décide pas de partir après avoir vu un reportage, la fibre humanitaire on l'a depuis toujours », ajoute celui qui a préféré s'installer comme médecin en Seine-Saint-Denis plutôt que dans un bel arrondissement parisien. Jacques Bérès, lui, connaît bien Gaza où il a déjà opéré plusieurs fois depuis 2009. Entre-temps, il était à Homs, en Syrie, au Soudan, où il doit repartir...

Leur vol transite par Amsterdam et ils doivent reprendre un avion ce soir. Ce n'est qu'à 2 heures du matin demain, qu'ils arriveront au Caire, en Égypte. Là ils récupéreront des médicaments qu'ils ont commandés. L'UAM a collecté 20 000 € qui servent à apporter du matériel médical et des médicaments. Ils traverseront le Sinaï pour arriver à Rafah vers 6 heures du matin. Leur passage à Gaza dépendra de la situation sécuritaire. Ils sont attendus à l'hôpital Chifa où ils devraient retrouver le chirurgien de la Roseraie (Aubervilliers) Zouhair Lahna, qui est à Gaza depuis le 13 juillet. Le retour de la mission UAM est prévu le 25 septembre. « Mais si on doit attendre plusieurs jours avant de passer, on retardera notre retour », prévient M'Hammed Henniche. « Et puis on a coutume de dire que le bus retour de Gaza ne s'arrête pas toujours quand on fait signe au machiniste ! » sourit Jacques Bérès.

Source : Carole Sterlé | 18 août 2014  Le Parisien

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques