France 3 : un faux imam corse ridiculise la chaine
Écrit par Ilyess   
Dimanche, 03 Janvier 2016 03:50

Grâce à la vigilance du site des dômes et des minarets qui était le premier à repérer l’arnaque, et lancer l'alerte, relayé notamment par le site islam&info, l'intervention de Rachid Birbach sur France 3 est devenue un vrai fiasco pour cette chaine qui a dû retirer la vidéo de son site. Pour se justifier la chaine a indiqué que c'est Hassan Chalghoumi qui lui a suggéré d'inviter ce faux imam. Dans un communiqué Chalghoumi réfute par contre tout lien dans cette affaire et avance qu'il n'a plus de contacts avec Rachid depuis plus d'un an et demi. Le mystère de cette intervention reste entier !

Après Jean-Claude Romand, le médecin imaginaire, et Christophe Rocancourt, l'escroc des stars, voici... Rachid Birbach, le faux imam corse ! Dans un autre contexte, l'histoire prêterait à sourire, et peut-être tresserait-on des lauriers pour son jeu d'acteur à ce trentenaire joufflu qui prône amour et tolérance à qui veut l'entendre. Mais Rachid Birbach a profité d'un moment d'extrême tension à Ajaccio, pour se faire passer pour le président de l'Assemblée des musulmans de Corse et se faire inviter sur le plateau du Soir 3 dimanche dernier. Assemblée dont l'existence semble aussi imaginaire que son président autoproclamé. Car si officiellement l'association existe depuis octobre dernier, elle ne compterait parmi ses membres que Rachid Birbach lui-même. Quelques-uns de ses proches tout au plus.

Ravi de la tribune offerte par France Télévisions, le jeune imam, qui n'a pas une analyse très aiguë de la Corse, y va de sa description prolixe pour expliquer le climat qui règne à Ajaccio, quelques jours après l'attaque subie par les pompiers dans le quartier des Jardins de l’Empereur le 24 décembre et le saccage d'une mosquée le lendemain. «Les musulmans de Corse vivent vraiment en harmonie avec les Corses, il n'y a aucun problème», affirme ainsi le jeune homme sur le plateau. Pour lui, les propos tenus par des responsables musulmans il y a quelques mois sont à l'origine du malaise. Face à la pénurie de lieux de culte pour les musulmans, Dalil Boukakeur, recteur de la mosquée de Paris, avait notamment suggéré de transformer les églises vides en mosquées : «Le cfcm (Conseil français du culte musulman) et l'uoif (Union des organisations islamiques de France) sont les seuls responsables des tensions actuelles», insiste le faux représentant des musulmans de l'île de Beauté.

Non seulement Rachid Birbach ne représente pas les musulmans de Corse, mais en plus, le bonimenteur n'en est pas à son coup d'essai. L'invité de France 3 avait déjà fait parler de lui dans l'Yonne, se faisant passer dans les médias pour l'imam d'Auxerre, avant d'être dénoncé par l'association qui gérait la mosquée de la cité bourguignonne. «Je suis un imam conférencier auxerrois. Je peux prêcher où je veux», s'était défendu l'intéressé. 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

France 3 embarrassée

De son côté, France 3 a bien du mal à expliquer cette méprise. Contactée par le Parisien, la chaîne indique «ne pas vouloir faire de commentaire». Sur le blog de la médiation de France Télévisions, l'erreur n'est reconnue qu'à demi-mot : «Vous êtes nombreux a avoir réagi à la présence de Rachid Birbach sur le plateau du Soir 3. Le titre dont il se revendique « Président de l’Assemblée des Musulmans de Corse » est en effet une invention. Ses propos à l'encontre du CFCM n'engagent que lui, comme l'a souligné la journaliste Catherine Gonier-Cléon», écrit la médiatrice des rédactions Marie-Laure Augry.

Jointe par Arrêt sur Images, Agnès Molinier, la directrice adjointe de France 3, confie que c'est l'imam de Drancy Hassen Chalghoumi qui a mis en relation France 3 Corse et Rachid Birbach. Une version démentie par l'entourage d'Hassen Chalghoumi, contacté par leparisien.fr. Les deux hommes, autrefois très proches, auraient en effet rompu tout lien depuis près d'un an.

Rachid Birbach, un simple opportuniste ?

De son côté, Rachid Birbach semble s'être évaporé dans la nature et restait injoignable mercredi soir. Plusieurs responsables musulmans estiment qu'il ne s'agit que d'un opportuniste, dépourvu de toute légitimité. Un avis que partage M'Hammed Henniche, secrétaire de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis : « Je n'ai jamais rencontré physiquement Rachid Birbach, mais je connais le personnage. A mon sens, c'est simplement quelqu'un qui essaie de faire parler de lui et d'occuper une place médiatique qui peut lui conférer des privilèges de la notoriété et une place parmi les décideurs », estime-t-il. « Le problème, c'est que non seulement il est dans la caricature au niveau du discours, mais en plus, il ne représente personne », ajoute le responsable religieux.

C'est sans doute là où le bât blesse : les musulmans de France n'ont personne pour les représenter. Car tous ne se reconnaissent pas dans le CFCM, qui a vu le jour en 2003 et fait office d'interlocuteur de l’État, malgré son déficit de représentativité. Face à la confusion, certains, à l'instar de Rachid Birbach ont bien compris qu'il y avait un créneau disponible pour exister médiatiquement...

Source : Mehdi Pfeiffer dans Le Parisien

L"Imam" Rachid Birbach chante "Am Israel Hai"

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

 

Commentaires  

 
-1 #2 Amine15 2016-01-14 11:28 Bonjour,
Un grand OUI au CFCM. Seul organe officiel et appréciable par de nombreux musulmans que ne souhaite que PAIX, SOLIDARITÉ et Prospérité. Alors, stop aux amalgames, et confusions et aux pleurnicheurs. Nous devons tous être unis , sereins et solidaires. Nous constatons chaque jour les combats du CFCM…
Merci
Citer
 
 
+2 #1 Non pas le cfcm 2016-01-03 21:24 Avant toute chose, il faut faire en sorte que les musulmans de France s'organisent par le biais de leurs associations. Et puis ces dernières doivent s'unir autour de federations régionales et bien entendu par des élections ouvertes et démocratiques élire de vrais responsables.
Je suis contre le cfcm, ce comité a deux balles n´est même pas capable d'établir des horaires uniformes pour la priere pour les villes de France, dans les mosquées de ma ville il ya plus de trois calendriers d'horaires de prières. À l'arrivée du Ramadan ces calendriers se publient à tout va. Les grands sujets c'est même pas la peine d'en parler. Alors ces gens devraient avoir honte. Sinon ils sont bons pour balancer des communiqués émanant de l'elysee.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques