A la fin du Ramadan, la prière se fait plus intense
Écrit par Ilyess   
Jeudi, 23 Août 2012 02:56

À quelques jours de la fête de l’Aïd-el-fitr, qui marque la fin du mois sacré de Ramadan, les prières des fidèles musulmans s’intensifient. Reportage dans la mosquée La Piété, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

C’est une « mosquée typique du 9-3 » , nous avait annoncé M’hammed Henniche, secrétaire général de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93). Installée au cœur d’une zone d’activité au sud d’Aulnay-sous-Bois, la mosquée La Piété occupe depuis plus de deux ans le rez-de-chaussée d’un ancien local commercial. Des tapis de prière pourpre recouvrent tout le sol. À la tombée du soleil jeudi 16 août, la salle éclairée par la lumière vive des néons se remplit progressivement pour la 29e nuit du Ramadan.

Dès 21 heures, une trentaine d’hommes sont réunis pour rompre le jeûne et prier ensemble. Plusieurs dizaines d’autres les rejoindront pour la grande prière du soir, autour de 23 heures. Les femmes installées dans la salle contiguë suivent les discussions et les prières grâce à un écran relié à une petite caméra. « On parle beaucoup du jeûne pendant le mois sacré du Ramadan,  explique Sofian, qui guide la prière ce soir, mais c’est avant tout un mois de prières, prières qui s’intensifient au cours des dix derniers jours. » 

La mosquée est très fréquentée pendant la période qui précède l’Aïd-el-Fitr, grande fête marquant la fin du mois de Ramadan. « C’est d’ailleurs un problème, nous manquons de place » , commente M’hammed Henniche. Les dix derniers jours sont notamment marqués par la Nuit du destin.

La Nuit du destin
La Nuit du destin tombe l’une des dix dernières nuits impaires du Ramadan. Elle commémore le début de la révélation de la parole de Dieu au prophète Mohammed par le biais de l’archange Gabriel. Les prières au cours de cette nuit valent « mille mois » d’adoration. « Certains fidèles qui ont une pratique irrégulière profitent des dernières nuits pour faire de demandes particulières,  indique Tarek Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux. C’est ce qui explique aussi que les mosquées soient si pleines » .

Fixer sa date précise est donc l’objet de « nombreux débats théologiques » . Certains musulmans français ont fixé la Nuit du destin à la 27e nuit, mardi 14 août. Ce soir-là, Sofian a organisé des conférences et la mosquée La Piété est restée ouverte toute la nuit. « Mais pour nous, chacune des dernières nuits impaires est aussi importante que les autres » , explique l’un des trois imams bénévoles.

À la fin de la grande prière du soir, Sofian rappelle que les fidèles, y compris ceux qui viennent dans cette mosquée assez récente pour la première fois, sont invités à faire des dons. Ces bonnes actions prennent elles aussi plus de valeur.

Un moment de retraite
Parmi les hommes en djellaba présents à la mosquée au moment de la rupture du jeûne, certains n’ont pas quitté les tapis de la salle de prière depuis plusieurs jours. Ces retraitants spirituels profitent de la fin du Ramadan pour s’isoler et réfléchir à leur foi.

 « Quand je travaille, je ne profite pas pleinement du Ramadan. Alors j’ai posé une semaine de congé, que je passe entièrement à la mosquée,  témoigne Hacham, un fidèle de 24 ans à la barbe noire fournie qui travaille dans une entreprise gazière et électrique. Je suis les cinq prières à l’heure ainsi que les trois sessions de prières nocturnes. C’est l’occasion de me rapprocher de ma religion et du prophète » .

Tayeb, la trentaine, enseignant en lycée à Paris, a commencé pour la première fois depuis ce matin une retraite de deux jours. Il apprécie de se réunir avec les autres retraitants et les imams pour des discussions et des cercles de prière. « J’apprends les incantations, j’améliore ma pratique de l’islam. La retraite de fin du Ramadan, c’est le seul moment où l’on peut échanger autant sur les dires du prophète » .

La mosquée s’ouvre aux enfants
Après la prière, l’imam Sofian propose à l’ensemble des participants de partager un repas. D’après Sofian, près de 200 personnes sont là. Plusieurs fidèles de la mosquée d’Aulnay sont venus avec leurs enfants, parfois jeunes, qui se partagent des bonbons. Pour Tarek Oubrou, « l’aspect social du Ramadan est central, notamment lors des dix derniers jours. C’est aussi très important ! » 

Parmi les plus jeunes de l’assemblée, Yasmina, trois ans, est très excitée malgré l’heure avancée. Son père Abdelkrim rit avec elle. Ce soir, c’est « sa première mosquée ! ».

Source : Julien Duriez - La Croix

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques