Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple français
Écrit par Administrator   
Samedi, 07 Avril 2012 02:26

Nous publions ci-après une partie de la lettre que le candidat Nicolas Sarkozy va adrésser au peuple français, nous avons sélectionné pour nos lecteurs et surement électeurs le 22/04 et 06/05/2012 des extraits qui nous concernent en particulier.

Je veux m’adresser à vous sans aucun intermédiaire.
Quelques jours avant l’élection, je veux m’adresser à chacun de vous. Je veux le faire le plus directement possible, sans aucun intermédiaire. Je veux le faire par écrit, car l’écrit demeure, l’écrit engage.

A l’heure de la domination de l’image, de la surinformation permanente, de la communication instantanée, j’ai voulu prendre le temps d’écrire cette lettre avec l’espérance que vous prendrez le temps de la lire. Je veux vous parler de convictions et de valeurs. Je veux vous dire ce que m’ont appris de la France, de l’Europe et du monde, ces cinq années d’une grande intensité à la tête de notre pays. Je veux vous indiquer la direction dans laquelle je mettrai toute mon énergie à le conduire si vous m’accordez votre confiance. Je veux partager avec vous une vision de la France et de son avenir.

Vivre en sécurité dans un monde ouvert
Nous avons tous été bouleversés par la tragédie de Toulouse et de Montauban.
Parce que la France a été attaquée, son armée a été frappée, son école a été meurtrie, des enfants, nos enfants ont été assassinés ; sur la terre de France, des hommes et des enfants ont été tués parce qu’ils étaient juifs ; des hommes ont été abattus parce que leur mission était de combattre, à l’autre bout du monde, le fondamentalisme, la haine, l’esclavage de la femme, le terrorisme.

La France n’a pas cédé à la terreur. Elle n’a pas plié devant l’intimidation. Les Français se sont sentis solidaires des familles, de notre armée, des forces de l’ordre, dans une profonde émotion nationale. Les autorités religieuses juives et musulmanes ont appelé ensemble au refus de tout amalgame. Nous nous sommes retrouvés dans cette aspiration à l’unité nationale contre l’intolérance et le fondamentalisme.

Pour autant, ce drame pose nécessairement des questions sur l’organisation de notre société. Nous vivons dans un monde ouvert et tolérant. Les communications sont libres ; grâce à Internet, les idées circulent d’un bout à l’autre de la planète, sans filtre, sans intermédiaire ; voyager est devenu un acte banal, y compris dans des pays dans lesquels nous n’aurions même pas imaginé pouvoir aller il y a 20 ans. C’est évidemment une grande chance.

Mais ce monde doit rester sûr. Sûr pour nous, sûr pour nos enfants à l’égard desquels nous avons un devoir de protection.

Une des grandes questions que notre époque pose aux démocraties est de concilier les libertés individuelles auxquelles nous sommes attachés, liberté de circulation, de communication, d’expression, avec la protection de notre territoire, de l’intégrité physique de la population, et au-delà, de nos valeurs et de notre manière de vivre. Entre laxisme et obsession sécuritaire, entre aveuglement coupable et Etat policier, il faut trouver le bon équilibre. Mais il ne faut pas être naïf. Il y a une idéologie extrémiste qui travaille à la destruction des valeurs occidentales. Nous devons être sans faiblesse à son égard. Il y a des filières criminelles qui profitent de notre ouverture et des libertés reconnues- dans notre société pour faire prospérer leurs trafics en tous genres, armes, drogue, êtres humains, contrefaçon, etc.

Depuis 2002, le gouvernement a agi pour réduire l’insécurité dans notre pays. Le parti socialiste n’a voté aucune des lois que nous avons fait adopter pour combattre la délinquance, ni les peines planchers pour les récidivistes, ni le renforcement de la vidéo-protection, ni la rétention de sûreté qui permet de protéger la société contre des personnes qui ne peuvent réprimer des pulsions sexuelles et criminelles, ni le renforcement des fichiers des empreintes digitales et génétiques alors que ces fichiers ont permis de multiplier par deux le taux d’élucidation des crimes et des délits.
Le parti socialiste prétend que les mesures que j’ai annoncées à la suite du drame de Toulouse et de Montauban sont inutiles parce que la législation antiterroriste a déjà été renforcée ces dernières années et qu’elle est suffisante : mais il n’a voté aucune de ces mesures, ni en 2006, ni en 2011.

Aucune idéologie de haine ne peut être tolérée dans notre pays.
Nous devons être intraitables contre le fondamentalisme
. Il faut combattre les manifestations criminelles de cette idéologie de haine par le renseignement, la surveillance des réseaux, la coopération policière internationale. Mais il faut aussi la combattre à sa racine intellectuelle, dans les prisons, dans les prêches de certains prédicateurs extrémistes, ou encore sur les sites Internet.

Faire l’apologie du terrorisme et de la violence sur Internet n’a rien à voir avec la liberté d’expression et de communication. La liberté d’Internet est précieuse, mais Internet n’est pas une zone de non-droit dans laquelle on peut impunément déverser des messages de haine, faire circuler des images pédophiles, piller le droit d’auteur. La société a le devoir de se protéger contre ceux qui attaquent ses valeurs. Rester inertes face à ceux qui se radicalisent dans la haine et la violence par la consultation de sites Internet illicites serait une faute morale.

La délinquance n’est pas de la faute de la société.
Expliquer l’acte de ce fanatique par un climat social est non seulement absurde, mais c’est inacceptable car cela revient à le justifier. C’est la même erreur que celle qui consiste à justifier la délinquance en culpabilisant la République qui ne serait pas assez généreuse. Comment peut-on reprocher à la France de ne pas être assez généreuse ? La France est un des pays les plus ouverts et les plus tolérants du monde. Elle offre à tous l’éducation et la santé. Son niveau de redistribution sociale est parmi les plus élevés du monde.

C’est en refusant de reconnaître les efforts de ceux qui travaillent et qui partagent, que l’on divise la République. C’est en donnant uniquement des droits aux uns et exclusivement des devoirs aux autres, que l’on dresse les Français les uns contre les autres. C’est en justifiant la délinquance par la pauvreté et les difficultés de l’intégration que l’on crée des amalgames entre pauvreté, immigration et délinquance.

Nicolas Sarkozy

 

 

Commentaires  

 
+2 #17 dan 2012-04-20 21:32 Sarkozy ne passera pas parce qu’il a offensé la Communauté juive en votant pour l’entrée des "Palestiniens" à l’UNESCO ; il ne passera pas car il a sournoisement critiqué Netanyahou avec Obama lord de la Conférence du G20 à Cannes ; mais le micro était resté branché c’est ainsi que son masque est tombé ; ce n’est pas le hasard , c’est la volonté divine ; le pot-aux-roses a été découvert Citer
 
 
+3 #16 TOUTESESFAUX 2012-04-19 11:49 Dans les années 20-30 le monde occidentale a été traversé par de nombreux scandales financiers et une grave crises économiques. Les citoyens ne portaient pas dans leurs coeurs les banquiers , les hommes d'affaires qui les exploitaient sans merci. Que croyez vous qu'ils se passa. Et bien on créea un bouc-émissaire LE JUIF responsable de tous les maux du monde et ensuite une guerre mondiale qui couta surtout au peuple.
Environ un petit siècle après nous avons le même schéma : la caste des banquiers et financiers mais aussi les industriels qui s'en mettent plein les poches et qui causent de crises économiques de plus en plus graves en faisant de l'économie un casino (à leurs services). Mais là aussi il faut trouver un bouc émissaire avant que le peuple ne se retourne contre eux (voir les mouvements en Grece, Espagne, Portugal, les mouvements des indignés même au Etats Unis qui s'en prennent à la Bourse). Et là aussi il faut trouver un bouc émissaire; bien sur cela ne sera plus le JUIF (cane prendra plus) mais le MUSULMAN et tout la théorie fumeuse sur les civilisation qui rappelle les discours raciste du 19émé siècle.

Cette lettre de Sarkosy(défense ur de cette élite) est tout simplement délirante.
Si une civilsation est menacée , c'est au contraire la civilisation musulmane(Cf Irak, Afghanistant, Palestine, Iran, mais mise sur le moyen orient, le maghreb , l'Afrique au détriment des peuples
Citer
 
 
+4 #15 DOIT ON VOTER ? 2012-04-17 21:34 Assalamou alaikom wa rahmatou Allah ta'ala wa baraketouhou

I N F O R M A T I O N : CONFERENCE

A propager min fadlikoum

" Doit on voter ? "

CONFERENCE de l'Imam Rachid Abou Houdeyfa

CLIQUEZ SUR LE LIEN

www.rachidabouhoudeyfa.com/Conferences/420/Doit-on-voter?-(Par-l'Imam-Rachid-abou-Houdeyfa)-

Rabbi ighfir werham we enta khayru errahimine
“Seigneur, pardonne-nous et accorde-nous Ta grâce, car Tu es le Meilleur des miséricordieux !”

Wassalamou alaikom wa rahmatou Allah ta'ala wa baraketouhou
Citer
 
 
+8 #14 juste 2012-04-17 15:16 Tout simplement à VOMIR!!!!!
Au lieu de parler des vrais problèmes, il se refugie derrière le dernier événement. C'est complètement ridicule et de la démagogie pure et simple.
Mais ce que je ne comprend pas, à 6 millions de musulmans en France vous ne pouvez pas avoir un candidat à la présidence?? Je pense que le vrai problème est que les musulmans n'arrivent pas à s'unir autour d'un même objectif. Ils sont trop centrés sur leurs différences et surtout trop assistés. N'attendez pas qu'on vous donne, prenez mais dans le respect et la justice tel que vous l'apprend votre RELIGION. Il est plus que temps d'avoir une bonne stratégie qui commence par l'union, surtout en France ou les discours commencent vraiment à nous rappeler la déscrimination au cours de la deuxième guerre mondiale.
Citer
 
 
+3 #13 Machin 2012-04-17 14:58 Bonjour,
Je dirai ni l'un ni l'autre, tout le monde est responsable, on ne pas nier qu'il y a de la discrimination dans notre société. Pour l'affectation des logements, on mélange pas les "français de souche" avec les étrangers, et après on vient nous dire, il y a du communautarisme qu'il faut combattre, mais c'est l'Etat, de part sa responsabilité, qui divise déjà les races. Le travail aussi on ne peut nier qu'il y a une grande partie des jeunes diplômés qui se voient refuser un poste à cause de leur origine, religion, couleur, ou noms. Donc qu'est-ce qu'ils vont faire, il y en a même certains qui sont né ici en France, donc ils sont français, et ils ne connaissent rien de leur pays d'origine. Donc se retrouver face au mur, cela crée de la haine et conduit à la déviation sous toutes ses formes, même celle qu'on ne peut pas imaginer. Une remarque sur l'article cela serait mieux de ne pas mettre les phrase en gras, les musulmans sont intelligent et savent comprendre et faire la différence. Mettre les phrases en gras, veut dire réduire tout les musulmans à la signification qui s'en découle.
Citer
 
 
+6 #12 Houa 2012-04-17 13:35 Je serais curieux de savoir comment vous vous êtes procuré ce texte particulièremen t indigeste. Je sais, vous avez appelé à voter Marine et je vous l'ai vivement rreproché et je sens qu'au deuxième tour vous voterez Sarko. Connaissez-vous l'histoire du cocu et content ? Car si vous pensez que Sarko est favorable aux musulmans vous vous trompez complètement. Srako n'est favorable qu'à sa propre personne et sa propre caste ( les riches et les patrons du CAC 40).Les positions pro-israéliennes qu'il a toujours prises montrent bien vers quel bord penche son coeur. Et si vous acceptez cela c'est que vous êtes aveuglé par votre soi-disant religiosité.
A bon entendeur salut
Citer
 
 
-10 #11 bidar 2012-04-17 13:26 salam
Je ne suis pas d'accord avec vous , dans ce discours je ne me sens pas stigmatisée en tant que musulmane. C'est mon opinion et je l'assume.
Citer
 
 
+4 #10 ADNAN 2012-04-17 13:24 Bonjour,
Nous les cadres Tunisiens, nous sommes mal-traités en France par ces obstacles que l'etat français a mis en Place.

On perd nos valeurs, notre bonheur, nos vies car la France nous donne des recipissés lors e notre demande de titre de séjour.

Nous n'avons pas besoin d'une nationalité Francaise, nous conservons bien notre identité et nos origines.

On souhaite instaurer la tolérance , l'ouverture , et échanger des compétences tel entre les pays du Magrheb.

Changeons de système en France (ouverte) , arrêtons de massacrer les cadres avec ces recipicés

Cordialement.
Citer
 
 
+5 #9 miloud 2012-04-17 12:58 Une lettre pareille dévoile tous les sentiments, toute la haine qu'a Sarkozy envers les musulmans. Il ne peut dire qu'il est tolérant, qu'il ne fait pas d'amalgame alors qu'il commence par citer Merrah, un produit français. La discrimination ne peut donner que des Merrah. Citer
 
 
+9 #8 touti 2012-04-17 10:58 Comment est ce possible de penser à voter pour lui ! La haine c'est eux qui l'on envers nous. Ils n'arrêtent pas de déverser sur notre religion de la sauce salée de haine qui se généralise auprès de la population vivant en france. C'est un acte horrible d'aller voter pour ces gens là ! Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques