Des CRCM pour une véritable réforme au service de l’Islam
Écrit par Administrator   
Mardi, 14 Mai 2013 01:37

Le 23 février 2013, l’AG du CFCM a voté la réforme de ses statuts, malgré les nombreux avertissements donnés concernant son irrégularité et son manque de pertinence, un nombre important de CRCM n’étant pas même informés sur le contenu de cette réforme.

Le 17 mars 2013, le CFCM a décidé la tenue d’élections anticipées.

Le 19 mars 2013, les CRCM ont reçu par le même courriel une copie des nouveaux statuts, le règlement et le calendrier électoral.

Après mûre réflexion et débats internes au sein de nos CRCM et avec la base de nos adhérents, nous sommes convaincus du caractère scandaleux de cette réforme, de son inutilité, et même de son caractère nocif.

Cette réforme est scandaleuse car elle est le fruit d’un « bidouillage » de quelques uns, assoiffés de pouvoir, qui ont décidé la confiscation de l’institution CFCM en se la repassant à tour de rôle, et qui pérennisent leur méfait par la clause des « quatre cinquièmes ».
Ce hold-up a eu lieu en plein jour, sans aucune sorte de concertation avec les CRCM, ni les associations, sans même la moindre information ni le recueil des souhaits, des observations, des avis ou des remarques des fidèles ou de leurs représentants. Ceci prouve bien, si besoin était, que notre actuel Conseil Français du Culte Musulman n’a que faire de la population au nom de laquelle il est censé agir et qu’il instrumentalise à son profit.

Cette réforme est inutile car elle ne favorise pas les conditions d’une évolution en bloquant l’apport de sensibilités nouvelles et en empêchant la fonction de l’opposition démocratique.
Au lieu d’interpeller et de rassembler les fidèles à la base, au lieu de leur redonner confiance en la seule institution qui puisse les représenter et défendre leurs intérêts, la réforme du 23 février 2013 agit déjà comme un repoussoir et crée progressivement, mais sûrement, le vide autour de l’institution CFCM.

Cette réforme est nocive car elle ne jette pas seulement le discrédit sur ceux qui l’ont rédigée mais sur toute l’administration du culte. Elle instaure une discrimination entre les mosquées, certaines étant appelées  « grandes » sans que l’on connaisse la définition de ce titre. Elle laisse s’installer la rivalité, qui ne peut qu’aboutir au chaos général et définitif.

C’est pourquoi d’une part, en tant que responsables élus, nous estimons qu’il est de notre devoir d’alerter l’ensemble de la population quant à ce détournement de la loi, et au non respect de la réglementation des associations. D’autre part nous refusons de participer et d’organiser les élections anticipées du 8 juin 2013 du CFCM. Nous irons au bout de notre mandat.
Dans ce contexte difficile nous appelons tous les CRCM à s’exprimer librement sur la question. Il n’est pas trop tard pour agir et travailler à élaborer une véritable réforme au service de l’Islam.

Les signataires:
El-Hassane LECHHAB, Président du CRCM Limousin
Mimoun BOUHAOUI,   Président du CRCM Pays de Loire
Mohamed ALAOUI,     Président du CRCM Midi Pyrénées
Mustafa ARSLAN,       Président du CRCM Bretagne
Merzak EL-BEKKAY,   Président du CRCM IDF Centre (75, 92, 93 et 94)
Khalil MERROUN,       Recteur de la Grande Mosquée d’Evry Courcouronnes

Le  12 05 2013

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques