Aulnay-sous-Bois 2014 : Pourquoi nous ne soutenons pas Gérard SEGURA (PS)
Écrit par Administrator   
Vendredi, 21 Mars 2014 17:35

Afin de répondre aux interrogations des gens concernés quant au positionnement de l’EMJF (l’'Espérance musulmane de la jeunesse française) dans cette campagne municipale, en faveur du maire sortant, ou en faveur d’un autre candidat, et avant de nous prononcer, nous estimons que certains éclaircissements et/ou constats doivent être fait sur le travail et le bilan de ces six dernières années laborieuses.

La campagne de 2008 fut très rude et a demandé de grands efforts et d'imposer le candidat Gérard Segura et la majorité actuelle, fut loin d’être chose facile, en témoigne le faible écart du scrutin au second tour, 204 voix seulement.

Les engagements de ce dernier auprès de notre association, ses adhérents, et plus largement à l’égard des habitants des quartiers nord, les dits projets étant en leur direction, étaient dans un premier temps, de nous accompagner dans la réalisation de ces objectifs clairs et définis d’avance, qui portaient sur la construction d’un établissement scolaire privé, ainsi que l'aménagement d’un carré musulman sur la commune. Nous avions, alors, en face de nous un homme déterminé à gagner, quoi qu’il en coûte, pour accéder au siège de premier magistrat de la ville, galvanisé par son discours, et sa proximité, qui se sont révélés par la suite, relatifs, et circonstanciels, nous avons pris l’engagement ferme de le soutenir.

La ferveur retomba bien vite, et quand, à notre étonnement, et sans en comprendre les raisons tout contact fût rompu, unilatéralement, par la nouvelle majorité alors, fraichement élue, nous étions donc à la fois outré et surpris. Nous avons essayé à maintes reprises de rétablir le dialogue entamé entre la municipalité et notre association.

Hélas, nos appels sont restés sans réponses jusqu’au jour de l’annonce du recours du candidat UMP, où nous sommes subitement redevenus fréquentables mais bien sur ponctuellement, cela n’allait pas durer longtemps, et la pérennité de notre groupe scolaire, pourtant conventionné avec la municipalité, a été très dure à maintenir, et à assurer.

A l’approche des échéances municipales 2014, nous avons réussi à renouer le contact, afin de finaliser l’achat du terrain, pour la construction de l’établissement scolaire privé.
Nous avons reçu au mois de décembre 2013, un jour avant la signature officielle, les termes de l’accord, que nous avons étudié avec soin, et la plus grande rigueur possible.
A notre grande surprise et une fois l’acte signé, le notaire nous envoie l’annexe de l’acte notarié faisant état de clauses résolutoires rajoutées par la municipalité.
Ces clauses permettent à la municipalité de récupérer le terrain à tout moment.
Nous avons donc acquis un terrain pour notre projet, dont nous ne sommes finalement pas propriétaire.

Toutes ces manœuvres en vue de créer une dépendance purement politique, la considération qui nous est portée, toutes ces années d’ostracisme, ne peuvent que nous conforter dans le constat négatif du bilan de cette majorité.

La condescendance, l’arrogance, le non-respect des engagements, dont cette majorité a fait état, qui est à l’encontre des valeurs que nous prônons, que nous enseignons, que nous défendons, y engageant notre intégrité, notre responsabilité, dans notre travail d’éducation, nous incitent à ne plus croire aux promesses de cette majorité.
Les exemples sont légions et un communiqué n’y suffirait pas pour décrire en détail ces comportements indignes et cette considération douteuse...

Une parole donnée se respecte et cette façon de faire de la politique est inacceptable.
Une ville telle que la nôtre mérite mieux à sa tête, pour enfin développer ses atouts, sortir du marasme dans lequel elle est plongée, et le scrutin arrivant sera dans cette optique, déterminant.

Nul besoin d’occulter le bilan négatif de cette majorité en envoyant des "amis" exaspérer les habitants. Le procédé est vain, et la campagne ne se rabaissera pas à ce niveau infâme, créant un climat délétère au cours de ces échéances, chacun sera en droit d’exercer son libre arbitre et sa sensibilité politique, et le choix crucial se fera sur le bilan, mais aussi sur les prérogatives futures.

Les cicatrices laissées sur la ville sont nombreuses. Un fossé a été creusé entre le nord et le sud, entre les quartiers, entre les associations, entre les communautés,…, tous ont été divisés par et pour des intérêts personnels et/ou politiques, cela ne saurait perdurer et beaucoup ne veulent plus se contenter d’être spectateur, tant ces divisions sont la marque de la politique clientéliste de cette majorité.

"LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT" ressasse le parti au pouvoir.
Quel meilleur moment pour cela que les scrutins du 23 et 30 mars, pour enfin redonner l’espoir aux aulnaysiens et de leur redonner l’estime et la dignité qui leur sont dûs.

Fort de ce constat, NOUS NE SOUTENONS PAS LA CANDIDATURE DU MAIRE SOCIALISTE SORTANT.
Nous refusons une ville qui ne met pas tous les aulnaysiens sur le même pied d’égalité, à l’heure où il est plus que nécessaire de construire avec les forces de chacun.
Nous voulons une ville, où l’intérêt commun est le moteur, une ville où les initiatives collectives priment sur les intérêts personnels, pour le bien-être et le respect de tous.

Le Président
Hassen FARSADOU

 

Commentaires  

 
+2 #4 Alain Rabier 2014-03-28 20:33 La foi est dans le cœur, pas dans les urnes. Citer
 
 
+2 #3 Alain Rabier 2014-03-28 20:10 De plus, avec tout le respect que je vous dois, Monsieur Farsadou, et tout le respect que j'ai pour l'Islam, je me permets d'insister sur le devoir de mémoire et pose ces simples question:
Quelle que soit la commune, quelle que soit la couleur politique, peut-on voter pour un candidat dont la famille a servi le système colonial?
Et quand on vient acheter les voix des associations musulmanes, n'est-ce pas leur religion que l'on salit?

Bien respectueusemen t.
Citer
 
 
+4 #2 samy 2014-03-23 02:42 Salem,Bonjour,
voila pourquoi il faut sanctionner le PS ou qu'il soit afin qu'il comprenne, que nous enfants d'immigres ne sommes plus manipulables et sommes prets a nous emanciper. Nous n'appartenons a aucunes obediences. Nous ne sommes pas sortis du ventre du PS !
Citer
 
 
-1 #1 aulnaysien dégouté 2014-03-22 12:16 Que Ségura n'ait pas fait correctement et honnêtement son boulot, c'est clair. Il a préféré s'entourer de petits copains opportunistes plutôt que de gens compétents et sérieux qui étaient tout acquis à la ville. Mais de là à voter pour l'UMP, il faut arrêter de délirer : c'est le parti de Sarko et de Buisson ! Soutenez plutôt une alternative crédible à gauche, issu de cette ville ou d'une proche, avec des vrais valeurs démocratiques, pas un professionnel de la politique et de la magouille, mais un vrai citoyen. Ca ne manque pas ! Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques