Aïd el Adha 2012/1433 : les vœux de C. Bartolone
Écrit par Administrator   
Vendredi, 30 Novembre 2012 01:58

Monsieur le Président de l'UAM-93,
A l’occasion de l’Aïd-el-Adha, je tiens à vous adresser, ainsi qu’à tous les Musulmans de France mes vœux de santé, de réussite et de bonheur.

Je sais combien cette grande fête est pour beaucoup de Français, un temps de recueillement, de partage et de pardon. Un instant de réjouissance avec sa famille, ses amis et ses voisins ; un trait d’union entre les générations.

Par-delà son caractère religieux, je ne peux être sensible, en tant qu’élu de la République, à l’esprit de fraternité qui règne durant ces quelques jours de fête.

D’une certaine manière, c’est au nom du même esprit de fraternité que, Président de l’Assemblée nationale, j’ai élevé, dès mon discours d’investiture, la lutte contre le racisme et les discriminations au rang de grande cause de la République.

L’Islam de France a fait l’objet, au cours des derniers mois, d’actes racistes dont la gravité ne doit pas être sous-estimée, que cela soit à Montauban où une mosquée a été souillée, ou plus récemment à Poitiers où un futur lieu de culte a été occupé par un groupuscule d’extrême droite.

Ces insultes, ces coups, ces actes dirigés à l’encontre de l’Islam de France sont autant de coups et d’insultes portés à la France et à la République.

A la France tout d’abord, parce que c’est la communauté nationale qui est à chaque fois atteinte dans l’une de ses composantes. A la République ensuite, car ces actes méconnaissent gravement le principe de laïcité. Ce principe qui garantit la liberté de conscience pour chacun et pour chacune. Ce principe qui permet à chaque croyant de pratiquer sa religion dans le respect de l’autre et d’en être fier. Un vivre ensemble incarné dans un principe, un art de vivre à la française. Cet art de vivre, ce vivre ensemble, notre Assemblée nationale a le devoir de les protéger. Elle sera là, j’en suis sûr, pour dénoncer tout acte raciste, tout acte antimusulman.

L’Aïd-el-Adha célèbre la figure d’Ibrahim. D’autres l’appellent Abraham. Mais quel que soit son nom, il est un symbole d’amitié entre les religions. Si la République ne reconnaît aucune d’entre elles, elle ne les ignore pas, bien au contraire. Elle permet leur épanouissement dans le respect de l’autre. En ce sens bien précis, la figure d’Abraham n’est pas si éloignée des valeurs républicaines.

Et  puisque vous et moi croyons, chacun à notre manière, en un avenir meilleur, souhaitons qu’il advienne dans un futur proche. C’est en tout cas le vœu que je forme au crépuscule de l’an 1433 de l’Hégire. Un vœu de paix et de concorde.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma respectueuse considération.

Aïd Mabrouk

PARIS LE 25 OCTOBRE 2012
Claude BARTOLONE
Président de l'assemblée nationale

 

 

Commentaires  

 
+2 #1 Hûsam 2012-12-05 13:20 Salamalaycoum
sauf erreur de ma part, nous commençons l'année 1434 de l'Hégire
et quand des mosquées sont "polluées" on parle d'actes raçistes et là je me sent un peu exclu
alaycoumsalam
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques