Recours pour annulation des élections du CFCM en Ile-de-France centre
Écrit par Administrator   
Jeudi, 26 Février 2009 00:13

 

 « Recours pour annulation des élections du CFCM en Ile-de-France centre»

Le vendredi 01/07/2005 a eu lieu devant le tribunal d’instance du 15ème arrondissement de Paris l’audience du recours pour annulation des élections du CFCM en Ile-de-France centre à cause de graves irrégularités ayant conduits à l’invalidation de la liste AMI « Alliance des Musulmans Indépendants ». Le recours est soutenu par les promoteurs de la liste AMI, L’Union des Associations Musulmanes de la Seine Saint-Denis (UAM-93) et la Fédération Française des Associations Islamiques d’Afrique des Comores et des Antilles (FFAIACA).

Après avoir écouté les parties présentes, le tribunal a décidé de se prononcer sur le recours à la date du lundi 18/07/2005.

Au tribunal seul l’UOIF était présente représentée par son président alors que la notification pour assister à l’audience a été adressée à tout le CFCM. Les autres composantes du CFCM ont informé les promoteurs de la liste AMI qu’ils n’allaient pas assister à l’audience car ils estimaient qu’ils n’ont en rien entravé le dépôt de la liste AMI et que ce ne sont pas eux qui se sont acharnés contre les délégués de cette liste. Le CFCM met-il l’UOIF devant ses responsabilités ?

Que contenait la quatrième page occultée du Corelec?

Les promoteurs de la liste AMI dénoncent en particulier l’instrumentalisation du Corelec, commission électorale régionale, par l’UOIF. En effet, le Comelen, commission électorale nationale, qui a décidé d’invalider la liste AMI le 13/06/2005 s’est basé exclusivement sur les recommandations du Corelec notifiées dans un procès-verbal de quarte pages en date du 12/06/2005.

Mais Fouad ALAOUI, secrétaire-général de l’UOIF et président du Comelen du 13/06/2005 a lu uniquement les trois premières pages du PV du Corelec qui contenaient des réserves sur la liste AMI, et a omis de partager le contenu de la quatrième page avec les autres membres du Comelen.

Pourquoi Fouad ALAOUI n’a-t-il pas lu la 4ème page du PV du Corelec ? Que contenait cette 4ème page ?. Nous vous donnons la transcription de cette page et vous laisserons juger par vous-même de la gravité de cette omission : « Il semblerait que BELQUAID El Arbi qui est déjà sur la liste le « Le Rassemblement » serait caduc car il n’aurait jamais donné son consentement pour figurer sur cette liste. »

Au jour du 13/06/2005, l’UOIF ne disposant pas du consentement écrit de BELQUAID qui se trouvait au Maroc, et il y est encore, a-t-elle préféré gagner du temps et ne pas lire cette 4ème page du Corelec, seule la justice jugera ?

Enfin, l’UAM affirme que « l’islam de France » ne peut être représenté uniquement par l’UOIF. Le tissu associatif de « l’islam de France » est assez divers et mûr pour pouvoir présenter, à l’image de la PACA, une liste indépendante dans chaque région de la France.

Fait à Bobigny, le 2 juillet 2005
Le Président
H. FARSADOU

 

 

Ajouter un Commentaire


Nous contacter

UAM93 
Union des Associations Musulmanes
de la Seine-Saint-Denis 
Adresse : 23, rue Edgar Degas
93600 Aulnay-sous-Bois 
Tél. : 06 19 89 93 74
Tél. : 06 01 99 34 57
Fax : 09 55 36 29 66
Mail : contact@uam93.com

Article en Rapport


Liens commerciaux

Chroniques